DRH : comment parler à un DAF ?

DRH : comment parler à un DAF ?
Alexis Lembo

Ancien dirigeant d’ETI industrielle et fondateur de My Personal Outplacement, une solution d’outplacement pour les cadres intermédiaires

Pour instaurer une communication fructueuse entre DRH et DAF, comprendre les priorités financières, parler la langue de la finance, aligner les objectifs, présenter des données convaincantes, collaborer efficacement, et humaniser les chiffres sont essentiels.

Lorsque l’on est un ancien Directeur Administratif et Financier (DAF) devenu entrepreneur dans les métiers liés aux ressources humaines, et, de fait, en contact quotidien avec des Directeur des Ressources Humaines (DRH), il est frappant de constater à quel point ces deux fonctions ont parfois du mal à se comprendre.

Voici donc un guide au travers des meilleures pratiques pour instaurer un dialogue constructif avec le DAF. Que vous soyez un DRH chevronné ou un dirigeant souhaitant améliorer la collaboration entre ces deux fonctions cruciales, cet article vous fournira des conseils pratiques pour renforcer les synergies entre RH et Finance.

Comprendre les Priorités du DAF

Pour établir une communication fructueuse avec un DAF, il est impératif de pénétrer son univers professionnel et de saisir ses priorités. Les Directeurs Administratifs et Financiers sont les gardiens attentifs des finances de l’entreprise.

Leurs responsabilités englobent la gestion (prudente) des ressources financières, la recherche de la rentabilité, la maîtrise des coûts et la gestion des risques, qui sont tous, in fine, financiers. En d’autres termes, ils voient le monde à travers un prisme financier.

Pour un DRH, cela signifie qu’il est essentiel de comprendre que chaque décision en matière de gestion des ressources humaines a un impact, direct ou indirect, sur les finances de l’entreprise. Une nouvelle politique de recrutement, une augmentation salariale ou la mise en place d’une nouvelle formation… toutes peuvent entraîner des conséquences financières significatives.

Comprendre cette réalité est le point de départ pour établir un dialogue constructif avec un DAF.

Parler la Langue de la Finance

Pour engager une conversation efficace avec un DAF, le DRH doit être capable de parler le langage de la finance. Cela ne signifie pas devenir un expert financier, mais plutôt d’intégrer solidement un certain nombre de concepts financiers clés. Et parmi ces termes, le retour sur investissement (ROI) se détache comme un pilier fondamental.

Le ROI représente la valeur générée par un investissement par rapport à son coût. Au-delà d’un simple calcul, le ROI est un état d’esprit qui vise à analyser, dans tout investissement ou toute nouvelle dépense, si le jeu en vaut la chandelle.

Les DRH doivent ainsi être en mesure de démontrer comment les investissements dans les ressources humaines peuvent générer un ROI positif, par exemple en améliorant la productivité, en réduisant les coûts liés au recrutement et à la formation de nouveaux employés ou en augmentant la rétention des talents.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Aligner les Objectifs

Une communication efficace entre le DRH et le DAF repose sur un alignement des objectifs. Bien que leurs domaines de responsabilité diffèrent, les deux fonctions partagent des objectifs communs. La rétention des talents est l’un de ces points de convergence.

Les DAF sont conscients que la perte d’un employé qualifié peut entraîner des coûts importants en termes de recrutement, de formation et de productivité perdue. Les DRH peuvent mettre en avant des stratégies de rétention des talents, montrant comment elles contribuent à la stabilité financière de l’entreprise en réduisant les coûts liés au renouvellement du personnel et en favorisant la continuité opérationnelle.

Arrêts maladie et congés payés : les règles applicables

La loi sur l'acquisition des congés payés pendant l'arrêt maladie a été adoptée. Elle prévoit que toute période d'arrêt maladie est considérée comme du temps de travail effectif, permettant au salarié d'acquérir des congés payés. Retrouvez la synthèse des nouvelles règles applicables dans ce dossier spécial. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

À lire également :

La suite après la publicité

Présenter des Données Convaincantes

Les DAF sont généralement des personnalités analytiques qui apprécient les données solides et les arguments étayés. Pour gagner leur confiance et leur adhésion, les DRH doivent être en mesure de présenter des données convaincantes qui étayent leurs propositions et démontrent leur impact financier.

Cela peut impliquer de collecter et d’analyser des données sur les coûts liés à la rotation du personnel, les économies potentielles grâce à des initiatives RH spécifiques ou les avantages financiers des programmes de développement des employés. Plus les DRH sont en mesure de quantifier et de communiquer ces informations de manière claire et concise, plus ils seront en mesure de convaincre les DAF de la valeur de leurs initiatives.

Collaborer pour une Gestion Budgétaire Optimale

La collaboration étroite entre le DRH et le DAF doit aboutir à une gestion budgétaire optimale. Ensemble, ils peuvent élaborer des plans budgétaires qui tiennent compte des besoins en personnel, souvent la première dépense de l’entreprise, tout en respectant les objectifs financiers de l’entreprise.

En collaborant dès le stade de la planification budgétaire, les deux fonctions peuvent s’assurer que les investissements RH sont alignés sur la stratégie globale de l’entreprise et qu’ils contribuent à la réalisation des objectifs financiers.

De plus, ils peuvent imaginer ensemble des incitations financières qui encouragent la performance des employés tout en respectant les contraintes budgétaires de l’entreprise, créant ainsi un environnement propice à l’engagement et à la motivation.

Humaniser les Chiffres

Lorsqu’il parle rentabilité ou stratégie, le DAF peut avoir tendance à se positionner à une hauteur de vue qui déshumanise les salariés pour ne faire apparaître que des centres de coûts. Au-delà de ces chiffres, il donc est essentiel, pour le DRH, d’humaniser les données pour susciter l’intérêt du DAF.

Les histoires de réussites individuelles, mettant en lumière comment le développement personnel ou les opportunités de carrière ont profité à des employés spécifiques, peuvent donner vie aux statistiques et rappeler que derrière les chiffres existent bien des personnes.

Cette approche humanisante peut aider le DAF à mieux comprendre les avantages tangibles des initiatives RH et à se connecter émotionnellement à leur impact sur l’entreprise et ses employés.

La communication entre le DRH et le DAF est un pilier fondamental d’une gestion efficace d’une entreprise. Comprendre les priorités du DAF, parler la langue de la finance, aligner les objectifs, présenter des données convaincantes, collaborer pour une gestion budgétaire optimale et humaniser les chiffres sont autant d’éléments qui renforcent la collaboration entre ces deux fonctions.

En fin de compte, une communication efficace entre RH et Finance contribue à l’atteinte des objectifs stratégiques de l’entreprise, tout en optimisant les ressources humaines et financières. Pour les dirigeants d’entreprise, il est impératif de reconnaître la valeur d’un dialogue constructif entre DRH et DAF pour garantir la prospérité de leur organisation.

À lire également :

Partager l'article

Alexis Lembo

Après un parcours de plus de 10 ans à des postes de direction, Alexis Lembo découvre le monde de l’outplacement au travers de sa propre expérience après un licenciement. Il décide de fonder My Personal Outplacement, une solution d’accompagnement alliant visios et asynchrone, pour démocratiser cette solution et permettre à toutes les entreprises d’accompagner les personnes licenciées en préservant les coûts et la marque employeur.