Bilan Management 2023 : ce qu’il faut retenir

Bilan Management 2023 : ce qu’il faut retenir
Adeline Lajoinie

Les pratiques de management ne cessent d’évoluer en entreprise. Durant l’année 2023, les managers français ont dû faire face à des problématiques d’engagement, de rétention des talents et de travail hybride. Comment y ont-ils répondu ? En replaçant l’humain au centre.

Care et Intelligence émotionnelle : l’humain avant tout

Dans le monde du travail actuel, prendre le contrôle de son emploi du temps et s’éloigner des contraintes collectives devient essentiel. Ces nouvelles approches se manifestent à différents niveaux : individuel, collectif et organisationnel. 

Elles visent à ralentir le rythme, offrant ainsi le temps nécessaire pour prendre soin de chaque personne. L’année 2023 marque l’essor du management axé sur le “care”, mettant l’accent sur l’aspect humain des collaborateurs plutôt que sur leur rôle en tant que ressources.

Cette approche se traduit par un investissement de temps dans la compréhension des besoins et désirs de formation des employés, leurs aspirations professionnelles et leurs intérêts au sein de l’entreprise. L’appréciation d’un collaborateur se base désormais sur l’ensemble de sa carrière et non plus uniquement sur son poste actuel. 

Reconnaître l’aspect humain implique également d’accepter l’intrusion temporaire de problèmes personnels dans le milieu professionnel, tels qu’une maladie familiale ou des difficultés financières. Il est crucial de créer un espace de confidentialité et de confiance pour que les employés puissent partager ces préoccupations si nécessaire.

Cette évolution encourage également les managers à montrer leur vulnérabilité, accepter leurs failles et reconnaître qu’ils ne détiennent pas toujours toutes les réponses. Une telle transparence favorise un climat de confiance et une collaboration plus efficace.

S’appuyer sur l’intelligence émotionnelle

Poursuivant dans cette logique, considérer le collaborateur dans sa globalité requiert une sensibilité et une ouverture envers autrui. L’intelligence émotionnelle, définie par Daniel Goleman comme “la capacité à percevoir, contrôler et exprimer ses propres émotions et celles des autres”, est un atout majeur dans ce contexte.

Pour un manager, l’intelligence émotionnelle implique une écoute active de son équipe, une compréhension de leurs besoins et une capacité d’adaptation. Goleman souligne l’importance de la connaissance de soi, la gestion de ses émotions, et la motivation personnelle. 

Parallèlement, il met en avant la compréhension des autres, la gestion des relations, l’inspiration et l’influence, le développement personnel et la résolution de conflits.

Cette compétence est essentielle pour donner des retours constructifs, gérer des conversations difficiles ou des conflits au sein d’une équipe. Elle complète les compétences techniques et les “soft skills” nécessaires au management, permettant aux managers de mieux répondre aux attentes modernes des collaborateurs.

En somme, l’approche du “self care” et du “team care” devient primordiale. Elle implique de s’occuper de soi et des membres de son équipe pour favoriser un environnement de travail sain et productif. 

Cette tendance invite à repenser la relation au travail, en valorisant la diversité, la résilience et l’interaction humaine, même à distance ou avec des outils technologiques avancés, comme l’intelligence artificielle.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Renforcer la cohésion des équipes via un management collaboratif, coopératif et participatif 

En 2023, le renforcement de la cohésion d’équipe s’est placé au cœur des évolutions managériales. Le management collaboratif, coopératif et participatif sont devenus essentiels. 

Pourquoi vos entretiens annuels sont un échec ?

Pour transformer l’entretien en un moment clé pour fidéliser vos collaborateurs, notre partenaire Lucca a rédigé un guide “10 raisons pour lesquelles vos entretiens annuels sont un échec”. Vous y découvrirez des conseils pratiques de la préparation au plan d'action concret en exploitant les résultats des entretiens.

J'accède au contenu

Ces approches favorisent l’implication de chaque membre de l’équipe, renforçant ainsi le sentiment d’appartenance et l’efficacité collective.

Le management collaboratif implique un partage des responsabilités et des décisions. Il encourage l’expression des idées de chacun, favorisant l’innovation et la créativité. Cette méthode crée un environnement de travail plus inclusif et démocratique, où les voix de tous sont entendues et valorisées.

Le management coopératif, quant à lui, se concentre sur l’atteinte d’objectifs communs. Il promeut le travail d’équipe et l’entraide, essentiels pour surmonter les défis et atteindre les objectifs fixés. Cette approche renforce la solidarité et la confiance mutuelle au sein des équipes.

Le management participatif, enfin, permet aux employés de s’impliquer dans les processus décisionnels. Cette participation active renforce leur engagement et leur motivation, tout en améliorant la qualité des décisions prises. 

Ensemble, ces nouvelles méthodes de management forment un pilier central pour les organisations souhaitant renforcer leur cohésion d’équipe.

Banalisation du télétravail et développement du management de proximité

Avec l’essor du télétravail, les défis du management à distance se multiplient, nécessitant des adaptations pour maintenir la cohésion d’équipe. Le management de proximité émerge comme une solution clé, combinant échange, écoute et participation pour une gestion humaine et efficace.

Le manager de proximité privilégie une approche démocratique et bienveillante. Plutôt que d’imposer des ordres, il encourage et motive, reconnaissant les efforts et les contributions de chaque membre de l’équipe. Cette reconnaissance nourrit l’engagement et la confiance, essentiels pour une collaboration fructueuse.

L’écoute active est au cœur de cette approche. En prêtant une oreille attentive et empathique, le manager de proximité valorise ses collaborateurs, renforçant leur sentiment d’appartenance et leur motivation. Cette écoute permet également une gestion plus aisée des conflits ou des baisses de motivation.

Faire confiance est également crucial. En offrant autonomie et liberté, le manager devient un coach qui soutient ses équipes dans la recherche de solutions et les encourage à prendre des initiatives. Cette confiance mutuelle libère la créativité et stimule la performance.

Des rencontres fréquentes et une communication ouverte sont indispensables, surtout dans un contexte de télétravail où les interactions sociales habituelles sont limitées. Des échanges réguliers, qu’ils soient individuels ou collectifs, contribuent à une meilleure compréhension mutuelle et à une vision partagée des objectifs.

Advertisements

Enfin, le management de proximité s’adapte aux différentes modalités de travail, qu’il s’agisse de télétravail ou de travail sur site. Il joue un rôle crucial dans la coordination des équipes et la prévention des conflits

Ce style de management, centré sur l’humain, est d’autant plus pertinent dans le contexte actuel de travail hybride, où le rôle du manager évolue pour mieux répondre aux besoins individuels et collectifs.

À lire également :

L’importance de l’expérience employé / collaborateur (EX) 

Comme souligné par un récent article de la revue gestion d’HEC Montréal, l’expérience employé va de pair avec une meilleure performance organisationnelle. 

Le management en 2023 a mis en exergue l’importance cruciale de l’expérience des employés et collaborateurs (EX) pour la réussite des entreprises. Ce paradigme, centré sur l’humain, reconnaît l’impact significatif des facteurs humains sur le succès des transformations organisationnelles.

Une étude menée par la Saïd Business School de l’Université d’Oxford et EY révèle que les entreprises qui négligent l’aspect humain lors des transformations échouent souvent. À l’inverse, celles qui prennent en compte les besoins et le bien-être des employés ont 2,5 fois plus de chances de réussir leurs initiatives de changement.

L’expérience employé est un facteur clé pour créer un environnement de travail épanouissant. Lorsque les employés sentent que leur travail est significatif et aligné avec les valeurs et la mission de l’entreprise, ils éprouvent moins de stress et sont moins enclins à l’épuisement professionnel. De plus, ces employés perçoivent leurs tâches comme intellectuellement stimulantes.

Les entreprises qui excellent en matière d’expérience employé observent également une augmentation de la productivité et de la capacité d’innovation. Ces organisations rapportent une productivité accrue de 1,8 fois et une capacité d’innovation 1,9 fois supérieure par rapport à celles qui accordent moins d’importance à l’expérience employé.

bilan-rh-2023

La valorisation par la rémunération, toujours…

En 2023, la valorisation des employés repose énormément sur la rémunération financière, même si les études se contredisent un peu ici. 

Selon une étude d’Opinion Matters, bien que 50% des Français considèrent le salaire comme un facteur de motivation principal, une proportion légèrement supérieure (53%) ne le voit pas comme leur principale source de motivation au travail.

Une autre étude menée par ADP révèle que, pour la moitié des salariés français, le salaire reste le premier levier de motivation, avec des nuances selon le genre : 56% chez les hommes contre 44% chez les femmes. Cependant, d’autres facteurs tels que l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et les relations entre collègues sont également significatifs.

La rémunération non financière gagne en importance, notamment auprès des jeunes générations. La flexibilité du temps de travail, le télétravail, et les congés sabbatiques ou atypiques sont des exemples de ces avantages non financiers qui favorisent l’engagement et la motivation sur le long terme. La semaine de quatre jours est un autre exemple d’avantage indirect ayant un impact positif sur le bien-être des employés.

Les avantages sociaux, tels que les assurances santé de qualité, les régimes de retraite avantageux, les indemnités de paternité/maternité, les congés payés supplémentaires et les formations pour le développement de compétences, sont désormais au cœur des politiques de ressources humaines. Malgré cela, une étude récente indique que 67% des employeurs français peinent à comprendre les besoins de leurs salariés en matière d’avantages sociaux.

En 2024, le management s’oriente donc vers une valorisation plus holistique des employés, combinant rémunération financière et non financière, tout en mettant l’accent sur le développement personnel et professionnel.

Les nouveaux enjeux : un management de la technologie et environnemental

En 2023, les tendances en management ont mis en lumière de nouveaux enjeux, notamment dans la gestion de la technologie et l’impact environnemental. Ces aspects reflètent un changement dans les priorités et les pratiques des entreprises modernes.

L’intégration des technologies dans le fonctionnement quotidien des entreprises devient de plus en plus prépondérante. Cette année, l’accent est mis sur l’utilisation efficace des technologies pour automatiser les processus, améliorer la communication et exploiter de nouvelles sources de données. 

Les dirigeants doivent donc comprendre les implications de ces technologies pour leur entreprise. L’évolution de l’intelligence artificielle, en particulier, pose de nouveaux défis et offre des opportunités, transformant la manière dont les entreprises opèrent et prennent des décisions.

Parallèlement à la technologie, le management en 2023 se concentre fortement sur l’impact environnemental. Les entreprises prennent conscience de la nécessité d’agir contre le réchauffement climatique, non seulement pour répondre aux attentes des actionnaires et des employés en quête de sens, mais aussi en raison des conséquences inévitables des changements climatiques observés. 

Même les entreprises dont l’activité principale n’est pas le développement durable intègrent désormais cette dimension dans leur stratégie. Elles s’efforcent de faire du développement durable un objectif clé de leur management.

En définitive, le management en 2023 aspire à un équilibre entre profit et bien-être. Les entreprises cherchent à rendre le parcours professionnel aussi satisfaisant que l’atteinte des objectifs, afin de retenir leurs employés. 

L’humain se retrouve au cœur du management. Bien que l’intelligence artificielle soit susceptible de bouleverser ces dynamiques à l’avenir, le focus actuel est sur l’intégration de ces technologies pour assister dans les tâches quotidiennes, tout en préservant l’importance de l’élément humain dans les processus décisionnels et opérationnels.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.