Intelligence émotionnelle : pourquoi l’intégrer dans le quotidien des ressources humaines ?

Intelligence émotionnelle : pourquoi l’intégrer dans le quotidien des ressources humaines ?
Bérangère Colignon

Ancienne RRH, fondatrice de Clart&Sens, entreprise de coaching et de formation en intelligence émotionnelle, j'aide les dirigeants et managers à conserver un bon niveau d'énergie.

Mesurer en quoi intégrer l’intelligence émotionnelle au cœur de l’entreprise permet de toucher en profondeur ses différents niveaux humains et de créer ainsi des cercles vertueux.

Quand l’Intelligence Artificielle (IA) s’accélère, l’Intelligence Émotionnelle (IE) se libère ! Déjà en 2017, le Forum économique de Davos classait l’intelligence émotionnelle parmi les dix compétences clefs pour réussir professionnellement à partir de 2020.

Depuis, la pandémie, l’incertitude mondiale, les évolutions climatiques, la démocratisation de l’intelligence artificielle avec ChatGPT et la crainte de la vague de la « grande démission », accélèrent davantage la volatilité, l’incertitude, la complexité et l’ambigüité de notre société « VUCA ». Les risques et enjeux pour les entreprises sont tels, qu’il devient sain de se couper de l’information…

Intégrer l’intelligence émotionnelle dans le quotidien des ressources humaines permet une ouverture venant du cœur même de l’entreprise.

L’intelligence émotionnelle : de quoi s’agit-il ?

L’intelligence émotionnelle est la capacité d’un individu à identifier, analyser, comprendre, exprimer ses propres émotions ainsi que celles des autres et à utiliser ces informations de manière constructive pour guider sa pensée et donc ses paroles et comportements de manière optimale.

L’individu peut développer son intelligence tout au long de sa vie, au travers de ses compétences émotionnelles toutes interconnectées, comme le présente le modèle de Reuven Bar On, à l’origine de l’EQ-i quotient émotionnel le plus utilisé au monde.

Avec de l’entrainement et de la conscience, chacun.e peut maîtriser son état interne quel que soit l’environnement extérieur au bénéfice de soi-même et du collectif.

La roue de l’intelligence émotionnelle selon le modèle de Reuven Bar On

Venez découvrir plus en détail ces compétences et faire un premier auto-diagnostic.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Les risques et enjeux de l’entreprise d’aujourd’hui et de demain

Avant de mesurer les enjeux, zoomons d’abord sur les risques actuels et leurs impacts directs au sein de l’entreprise.

Les risques impactant le quotidien de l’entreprise

La mondialisation génère une interdépendance internationale dans quasiment tous les systèmes de production.

La survenue de nouvelles pandémies ou les aléas naturels, avec des risques accrus de catastrophes type inondations ou sécheresses en lien avec l’évolution climatique et la pollution, sont difficilement prévisibles.

L’instabilité politique, source de tensions sociales, impacte également les données économiques avec des changements d’orientations ou de financements brutaux.  

La fragilité des secteurs financiers et bancaires refroidit les potentiels investissements et les assurances restent frileuses parfois même pour des projets fiables portés vers l’avenir.

L’ascension vertigineuse du virtuel engendre de nouvelles addictions, comme la nomophobie, tout en laissant la part belle à la cybercriminalité.

La crainte de la vague de la « grande démission », qui n’épargne d’ailleurs pas les professionnel.les des ressources humaines eux-mêmes, fait planer une ambiance de méfiance peu propice à la performance et la productivité.

L’impact humain joue un rôle crucial dans l’ensemble de ces risques. L’investissement dans ce facteur humain demeure ainsi à la fois fondamental et pérenne.

A lire également :

Les ressources humaines au cœur des enjeux stratégiques de l’entreprise

L’humain reste la préoccupation première de toute entreprise performante qui en a compris la richesse inestimable.

Comment engager durablement la Responsabilité Sociétale des Entreprises dans un contexte de défiance et de crainte perpétuelle ? Comment produire en respectant les exigences qualitatives avec des taux d’absentéisme et de turnover élevés ? Ou avec des équipes démotivées, qui utilisent l’énergie qui leur reste à rechercher un emploi ailleurs ?

Pire, avec des collaborateurs voire des managers qui ne supportent plus les dissonances accrues entre les valeurs portées par leur entreprise et la réalité de leur quotidien, et qui finissent par dénigrer la culture de cette entreprise à laquelle ils ne se sentent plus appartenir ?

Une ambiance de travail favorable et une solide cohésion d’équipe nourrissent le sentiment d’appartenance, améliorant ainsi la Qualité de Vie au Travail, la fidélisation des collaborateurs et la marque employeur pour servir pleinement la productivité et la performance globale de l’entreprise.

L’intelligence émotionnelle touche le cœur de l’Humain et se propulse ainsi comme un puissant levier de transformation à la fois individuelle et collective.

L’intelligence émotionnelle comme levier aux multi-facettes

La contagion émotionnelle, sujet et titre d’un livre de Christophe Haag, montre l’importance de l’impact du ressenti d’un individu sur un groupe et une organisation entière : tout part de l’intérieur et se voit à l’extérieur. Prendre conscience de ce phénomène, c’est à la fois agir sur soi-même, éviter la propagation si la contagion est nuisible ou au contraire favoriser l’énergie de codéveloppement.

Intégrer l’intelligence émotionnelle au cœur de l’entreprise permet de toucher en profondeur ses différents niveaux humains.

L’IE pour répondre aux attentes des collaborateurs

En développant son intelligence émotionnelle, le collaborateur prend conscience de ses besoins profonds. Il parvient alors à mieux les exprimer, mais aussi à s’autonomiser en leur apportant des réponses immédiates.

Advertisements

Il sait ce qui est bon pour lui, trouve comment créer sa propre sécurité et stabilité intérieures et comprend mieux la diversité des besoins des autres.

Il sort ainsi progressivement de ce possible « auto-centrage » ou « égoïsme » pour s’ouvrir aux autres, à l’organisation et à l’entreprise qui lui permet de vivre, et potentiellement de s’épanouir.

Son respect pour lui-même et pour les autres le fait entrer dans un cercle vertueux de confiance en lui et en les autres, lui ouvre son potentiel empathique et lui permet de mieux communiquer, partager, déléguer et accomplir tout en augmentant son « autosatisfaction ».

Il mesure son niveau de responsabilité dans son propre bien-être et aussi dans la recherche d’harmonie globale. Il parvient à mieux gérer son stress, à équilibrer lui-même ses différents temps de vie dans le respect de ses propres objectifs et de ceux de l’entreprise, tout en augmentant sa flexibilité.

Quand chacun.e des membres d’une équipe voit ses propres attentes et besoins comblés par l’existence même de son équipe, son sentiment d’appartenance l’engage alors vers la volonté de cohésion de celle-ci.

L’IE pour répondre aux besoins des équipes

Comme le souligne cet article : l’intelligence émotionnelle se met au service de la cohésion d’équipe.

Une meilleure communication interpersonnelle accroît la coopération entre les membres de l’équipe, malgré les possibles et souhaitables frictions. L’esprit d’entraide répond aux besoins individuels tout en les transcendant et permet ainsi une meilleure réactivité collective face aux imprévus quotidiens.

Les prises de décisions individuelles sont facilitées et mieux acceptées au sein du groupe, car orientées solutions. Les mises en action sont donc plus rapides et la productivité en est immédiatement impactée positivement.

Cette confiance collective est un état d’équilibre fragile et éphémère répondant à la juste mesure des besoins de l’entreprise à l’instant présent, qui mérite toute l’attention des différents acteurs humains pour répondre aux enjeux globaux de l’entreprise dans la durée.

L’IE pour répondre aux enjeux de l’entreprise

L’énergie individuelle et collective générée par les différents états émotionnels justement régulés et canalisés par chacun.e des collaborateur.rices et des équipes auxquelles ils appartiennent rend possible l’atteinte d’objectifs ambitieux si la vision de l’entreprise est suffisamment claire, communiquée et partagée.

Pourquoi vos entretiens annuels sont un échec ?

Pour transformer l’entretien en un moment clé pour fidéliser vos collaborateurs, notre partenaire Lucca a rédigé un guide “10 raisons pour lesquelles vos entretiens annuels sont un échec”. Vous y découvrirez des conseils pratiques de la préparation au plan d'action concret en exploitant les résultats des entretiens.

J'accède au contenu

La motivation intrinsèque engendre un profond engagement source d’efficience. La fierté commune de contribuer aux résultats globaux et la réalité objective d’une véritable culture du « bien vivre ensemble » fédèrent plus que les équipes et permet une réputation sans faille de l’entreprise protégée par tous les membres qui la composent, lui octroyant ainsi une image différenciante et un pouvoir d’attractivité naturel.

Le sentiment de stabilité intérieure suscitée aux différents niveaux humains de l’entreprise est alors source de cercles vertueux.

Les bienfaits de l’intelligence émotionnelle intégrée aux ressources humaines profondes de l’entreprise

L’intégration de l’intelligence émotionnelle au cœur des ressources humaines profondes est source de bonne santé et de satisfaction globale.

Les bienfaits sur la santé des collaborateurs et donc de leur entreprise

Des collaborateurs avec une bonne estime de soi, en capacité de communiquer leurs propres besoins, d’y répondre tout en accueillant les besoins de l’ensemble des acteurs de l’entreprise, sont en meilleure santé physique, mentale et émotionnelle.

Les risques de maladie, de burnout, de turnover s’amenuisent pour permettre aux indicateurs de bonne santé de l’entreprise de passer et rester au vert : résultats économiques, fidélisation et marque employeur dynamisent l’entreprise dans un cercle vertueux qui consolide sa pérennité.

Dans le même temps, « l’autosatisfaction » individuelle se diffuse au niveau de l’entreprise.

Les bienfaits sur la satisfaction de l’entreprise et donc de ses collaborateurs

Le cercle vertueux se boucle vers l’infini lorsque la satisfaction de l’entreprise permet à ses collaborateurs de se sentir eux-mêmes satisfaits dans un environnement agréable et relativement stable malgré les risques et aléas extérieurs.

Chacun.e s’épanouit dans son quotidien au travers de ses relations interpersonnelles qui nourrissent le besoin d’harmonie et de sécurité humaine, et se réalise pleinement au travers de son métier qui participe à la concrétisation des résultats globaux.

Les défis à relever sont source de cohésion et d’énergie orientée vers la recherche collégiale de solutions pour maintenir en vie cette entreprise source de satisfaction personnelle et collective.

À tous les sceptiques, une seule question : avez-vous déjà réellement essayé ?

S’ouvrir à soi est une étape indispensable, parfois inconfortable, pour intégrer l’IE dans ses ressources humaines profondes… Les réticences individuelles sont donc naturelles, mais dommageables aussi bien pour soi que pour les autres.

Heureusement, l’intelligence émotionnelle s’apprend pas à pas et se développe toute la vie avec des résultats permettant d’accroître le niveau de bien-être individuel et collectif, l’engagement et l’efficience !

A lire également :

Partager l'article

Bérangère Colignon

De formation supérieure et après un parcours de 15 ans en ressources humaines et management dans le secteur de la formation professionnelle pour les industries, Bérangère Colignon fonde Clart&Sens pour « clarifier et donner du sens à vos talents », un cabinet RH et organisme de formation qui applique l’intelligence émotionnelle et collective au cœur de vos ressources humaines profondes.