+4,1% en 2023 : qui sont les cadres les plus augmentés ? 

+4,1% en 2023 : qui sont les cadres les plus augmentés ? 
Adeline Lajoinie

Face à l’inflation, certaines entreprises ont pris la mesure des choses et ont décidé d’augmenter leurs cadres. Mais qui sont les cadres les plus / les moins augmentés en 2023 ? Et quel effet cela a-t-il sur la rétention des talents ?

Postes, Secteurs, Régions : la répartition de l’augmentation des salaires de cadres

La 21ème édition du baromètre Expectra des salaires de cadres dresse un portrait assez précis des cadres les plus augmentés en 2023. 

Des disparités sectorielles dans l’augmentation des salaires de cadres en 2023

Selon l’étude, BTP et construction peinent à augmenter les salaires. Avec +2,6%, ils stagnent depuis 2022. Pourtant, de grands projets comme Paris 2024 les stimulent. Les employeurs hésitent : augmenter les salaires ou préserver la rentabilité ? Malgré cela, certains profils, comme celui de l’ingénieur BTP, voient leur salaire croître de +6%.

Informatique et télécoms brillent en tête. Leur évolution salariale en 2023 est de +4,4%. Sur 5 ans, une progression impressionnante de +14%. La demande des entreprises est forte, favorisant la mobilité. Transformation digitale, cybersécurité, sobriété numérique : les missions s’élargissent.

Zoom sur les métiers : les cadres les plus augmentés

La filière informatique domine le top 10 des métiers en 2023.

Mais surprise : les fonctions comptables et financières montent en puissance. Avec la digitalisation, ces métiers revoient leurs grilles salariales depuis 2022. Des disparités existent selon les employeurs, qu’il s’agisse de cabinets d’expertise ou de finance d’entreprise.

Le salaire médian des cadres est de 50 690 euros en 2023. Une belle progression de +14,8% sur 5 ans.

Un panorama régional qui brille au Sud

Le Sud séduit avec des évolutions salariales attractives. La région PACA affiche +4,2%, boostée par l’ingénierie et le digital.  Le Sud-Ouest et le Nord-Est suivent avec +4,0% et +3,9%. 

Le Nord (+2,4%) et la région Rhône-Alpes (+3,2%) sont plus timides, malgré leur dynamisme en 2022. L’Île-de-France et le Nord-Ouest sont au coude-à-coude avec respectivement +3,5% et +3,7%.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Entretien annuel : 10 pièges à éviter

L’entretien annuel a mauvaise réputation. Pour y remédier, notre partenaire Lucca a élaboré un guide qui détaille 10 leviers pour améliorer son efficacité. Ce guide vous propose des conseils pratiques de la préparation au plan d'action concret en exploitant les résultats des entretiens.

Je télécharge

Augmentation des salaires de cadres : et si ça ne suffisait plus ?

De plus en plus, les cadres remettent en question la pertinence de leurs salaires face au coût de la vie. Pour la moitié d’entre eux, les augmentations salariales ne suivent pas. 34% jugent leur rémunération décalée par rapport à leur investissement professionnel.

Le salaire, bien qu’essentiel, n’est plus le seul juge de paix. L’équilibre vie pro-vie perso, la relation managériale, les perspectives d’évolution comptent énormément

D’ailleurs, une déception sur ces points pousse de nombreux cadres à envisager d’autres horizons. La preuve : 86% avouent avoir ressenti une frustration récente au travail. La surcharge de travail (68%) et le manque de reconnaissance (54%) dominent ces mécontentements.

L’augmentation salariale : une demande nécéssaire, mais pas suffisante

Aimer son travail, oui, 94% le confirment. Mais rester coûte que coûte ? Pas sûr. 57% ont pensé à démissionner depuis le début de l’année. 

78% se savent désirables sur le marché. Parmi ceux prêts à partir, certains envisagent une reconversion, d’autres l’indépendance et quelques-uns optent pour un mix entre salariat et freelance.

Les entreprises, conscientes de ces enjeux, ont des cartes à jouer. Proposer une évolution hiérarchique, garantir une reconnaissance, offrir une flexibilité ou veiller à l’équilibre vie pro-vie perso sont autant de leviers. 

Sans oublier l’importance d’une relation managériale de qualité, basée sur l’écoute et l’empathie. 

Pour séduire et retenir, il est temps de penser autrement : télétravail, semaine de 4 jours, collaborations variées, avantages divers. Les cadres cherchent ce “petit plus” qui fait toute la différence.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.