Les 5 tendances de la GRH en 2022

Les 5 tendances de la GRH en 2022
Audrey Gervoise

Si le passage du Covid-19 a eu des répercussions immédiates sur l’organisation du travail, il aura également une influence permanente sur les entreprises et travailleurs. Découvrez ce que l’année 2022 vous attend d’un point de vue GRH au travers des 5 tendances que nous avons sélectionnées pour vous.

Quels sont les défis qui attendent votre organisation sur 2022 ? Comment définir votre stratégie de gestion RH alors que l’ombre du Covid-19 plane toujours sur notre quotidien et promet déjà quelques turbulences pour ce début d’année ?

Et pourtant, ces derniers mois (voire années) nous ont prouvé qu’il était possible de s’adapter et de se réinventer afin de faire face à la crise, mais encore faut-il se doter des bons outils et rester à l’écoute des dernières tendances de la fonction.

Alors venez découvrir les 5 tendances GRH qui feront 2022.

#Tendance n°1 : La pérennisation de la flexibilité dans l’organisation du travail.

Incontestablement, le télétravail fait désormais partie du quotidien d’une grande majorité de travailleurs. Mais savez-vous, il n’est plus le seul mode d’organisation plébiscité par les salariés.

En effet, le télétravail s’inscrit dans une perspective d’organisation du travail dite flexible et qui regroupe différentes formes de méthode de travail.

Après avoir expérimenté les avantages du télétravail, mais aussi parfois ses inconvénients, les entreprises comme les salariés sont prêts à l’intégrer de façon durable dans leur mode de fonctionnement, mais sous certaines conditions.

Car si le télétravail permet d’améliorer sensiblement l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, il peut être également source de désorganisation pour les services et de mal-être au travail pour les salariés. Entre sentiment d’isolement et difficultés à planifier et à coordonner les travaux d’équipe, il est nécessaire de trouver un juste milieu dans son déploiement par le biais d’une organisation du travail flexible.

Ainsi, nombreuses sont les entreprises à avoir intégré de façon permanente la possibilité de recourir au télétravail de façon partiel pour leurs salariés, que cela soit sur un rythme de 2 jours de présence au bureau et 3 jours de télétravail (à la maison ou en espace de co-working) ou en fonction de toute autre ventilation.

Mais l’organisation du travail flexible ne s’arrête pas là, il intègre également des concepts tel que :

  • Le flex-office, où les salariés s’installent à un poste de travail en fonction de la tâche qu’ils ont à accomplir et non plus en fonction d’un bureau qui leur est propre.
  • Le travail nomade permet d’alterner des temps de travail en autonomie et en équipe, mais aussi d’organiser son temps de travail entre l’entreprise, son domicile ou tout autre lieu extérieur.
  • L’instauration de plages horaires variables du temps de travail, en fonction de leur organisation personnelle, mais aussi de leur productivité, les salariés peuvent choisir de travailler tôt le matin, de raccourcir leur pause déjeuner et/ou de réaliser leurs tâches en fin de journée.

#Tendance n°2 : Le focus sur la QVT.

Les différentes périodes de confinement et de restrictions sanitaires que nous avons connues au fil des 5 vagues de Covid-19 on eut un fort impact négatif sur la santé mentale des travailleurs et des Français en général.

Selon une enquête menée par Malakoff Humanis et publiée en septembre 2021, près de 41% des personnes interrogées estiment que la crise sanitaire a eu des effets négatifs sur leur santé mentale.

Désormais, la question de la qualité de vie au travail est l’une des priorités des salariés qui seraient prêts à quitter leur entreprise afin de vérifier si « l’herbe ne serait pas un peu plus verte ailleurs ».

Toutefois, le chantier de l’amélioration de la qualité de vie au travail peut se révéler assez vaste et il n’est pas toujours simple de déterminer par quelles actions le commencer. Parmi les grands axes d’amélioration cités par les salariés, nous comptons :

  • L’étude et l’adaptation de la charge de travail.
  • Un management plus collaboratif et bienveillant.
  • Une meilleure prise en compte de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle.
  • La mise en place d’action d’épanouissement des salariés, tel que des séances de sophrologie, etc.
  • Proposer de nouveaux avantages sociaux aux entreprises : augmentation des garanties de mutuelle, instauration d’une conciergerie d’entreprise, ….
  • Optimiser et améliorer les espaces de travail en recourant à un ergonome, en créant des espaces verts et de détente au sein des locaux, etc.

#Tendance n°3 : La digitalisation de la fonction, mais pour une meilleure prise en compte de l’humain.

digitalisation-rh-prise-en-compte-humain-fonction

Si dans ce nouvel environnement hybride de travail, la digitalisation de la fonction est plus que jamais un outil dont les entreprises doivent se doter, il est néanmoins essentiel d’y apporter une attention toute particulière.

Comme nous avons tous pu l’éprouver, l’hyper numérisation des relations de travail peut également avoir de graves répercussions sur la santé et le moral des salariés. Le besoin de socialisation, d’échanges en présentiel est et restera une composante indissociable des relations de travail.

Ainsi, la digitalisation de la fonction doit aider les membres des services RH à valoriser cet aspect de notre métier.

L’automatisation des tâches les plus chronophages, via les ATS et logiciels de SIRH, mais aussi la numérisation documentaire sont les premières étapes de cette digitalisation de la fonction permettant aux managers de consacrer leurs temps aux relations sociales.

À lire également :

#Tendance n°4 : Vers une entreprise plus responsable.

Que cela soit du côté des consommateurs et des salariés ou même de celui des pouvoirs publics, l’aspect de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises devient une préoccupation de plus en plus majeure et déterminante.

En plus des changements apportés par la mise en œuvre, en 2022, de la BDESE, les collaborateurs souhaitent exercer leurs fonctions au sein d’entreprises partageant leurs valeurs et qui leur permettent de donner un sens à leur travail.

Que cela soit par le biais de démarches éco-responsable, par le biais de déploiement de politiques inclusives et de diversités, les entreprises souhaitant attirer et fidéliser les talents d’aujourd’hui et de demain ne pourront plus mettre de côté le volet de la RSE.

#Tendance n°5 : L’expérience collaborateur au service de la fidélisation.

Comme nous avons pu le voir au travers des tendances de cette année, les salariés ont de plus en plus d’attente envers leur employeur et savent dorénavant se montrer intransigeants avec ces derniers, n’hésitant plus à changer d’emploi si besoin.

De même, les candidats sont, eux aussi, extrêmement regardant quant au choix de leur futur employeur. Si l’on ajoute à cela une recrudescence des tensions sur le marché du recrutement, la fidélisation des collaborateurs s’inscrit comme l’un des enjeux majeurs des entreprises en 2022.

Parmi les différents outils à disposition des RH en matière de fidélisation nous comptons l’expérience collaborateur. Mettre l’accent sur l’expérience collaborateur, c’est s’assurer de faciliter, mais également d’améliorer la vie quotidienne de vos collaborateurs ainsi que leur ressenti.

En ce sens, la digitalisation de l’expérience collaborateur est une aide précieuse dans cette démarche. Du parcours d’onboarding à la gestion quotidienne des collaborateurs, vos salariés se sentiront épaulé, écouté et intégré à part entière dans chaque étape de leur vie professionnelle.

Notez le

Rated 4.5 / 5 based on 331 reviews
Partager l'article

Audrey Gervoise

Généraliste confirmée dans le domaine des Ressources Humaines et dans la gestion des entreprises, je mets l'ensemble de mes compétences, de mon expérience et de mes savoir-faire au service des entreprises pour les aider et les éclairer dans la gestion RH et administrative du quotidien.