#Tendances RH : Outstaffing, la sous-traitance au service de l’entreprise

#Tendances RH : Outstaffing, la sous-traitance au service de l’entreprise
Adeline Lajoinie

L’outsourcing est un mode de travail assez répandu. Et voici l’outstaffing. En quoi peuvent-elles être des solutions à la pénurie de talents ?

L’externalisation de certaines missions / tâches en entreprise ne date pas d’hier. L’outsourcing est un mode de travail assez répandu, notamment pour les projets IT et dans le monde du développement informatique.

Et voici qu’arrive une nouvelle solution aux problématiques actuelles de recrutement dans certains secteurs : l’outstaffing. 

Outstaffing / Outsourcing : la différence

Modèles d’organisation de travail déjà très répandus dans le monde anglo-saxon, l’outsourcing et l’outstaffing sont deux concepts très proches, mais avec des différences importantes pour une entreprise.

Les deux sont frères au sein de la même famille : celle de l’externalisation d’une tâche ou d’un projet. 

Source : Riseapps

L’outsourcing est une pratique consistant à faire appel aux salariés d’une autre entreprise (ou juste un individu) pour effectuer un certain travail, souvent dans le domaine de l’informatique : la création d’une application, d’un produit logiciel, le développement d’un site Web, etc.

Parallèlement à la dotation en personnel, l’externalisation est une alternative à la création d’un poste en interne ou à la gestion des tâches des employés travaillant dans son organisation.

Le plus souvent, l’externalisation signifie que le prestataire va effectuer l’ensemble du travail – pas seulement une tâche ou deux. S’il s’agit d’une application, il s’occupera de tout – des exigences techniques aux vérifications finales et à la maintenance. En choisissant l’outsourcing, l’on travaille souvent avec un chef de projet qui gère l’équipe.

Source : Riseapps

L’outstaffing (littéralement sous-traitance en français) est donc un autre type de sous-traitance dans laquelle une équipe ou un travailleur tiers, officiellement employé par une autre entreprise, effectue un travail précis pour un client.

Advertisements
cegos formation

L’ensemble du travail est contrôlé par les clients eux-mêmes qui ont un accès direct à l’équipe de développement. Souvent, ils gèrent l’équipe embauchée (ou l’individu) avec la leur ; cependant, la paie est gérée par un entrepreneur (une société de sous-traitance).

La différence est donc que l’agence d’outstaffing va fournir “une capacité à faire”, alors que la société d’outsourcing va prendre l’entière responsabilité de mener à bien un projet. L’outsourcing est donc idéal pour un besoin ponctuel très précis. Et ​​l’outstaffing pour un besoin récurrent ou de grande ampleur.

A lire également :

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Outsourcing / Outstaffing : la solution à la pénurie de talents ?

Comme nous l’expliquions dans notre article “Pénurie des talents : et si nous changions notre approche ?”, 52% d’entreprises rencontrent aujourd’hui des difficultés à recruter.

Un récent sondage révèle également que 57% des talents pensent à se reconvertir professionnellement ou sont en train de le faire et que 27% recherchent plus de sens dans leur travail.

De plus, l’acquisition de nouveaux talents est un processus qui s’avère à la fois long et fastidieux. Selon l’étude Freelancing in Europe 2021, 6 mois, c’est en moyenne le temps qu’il faut compter pour recruter un talent externe.

Et cette pénurie de talents est encore plus forte dans l’informatique : En 2020, le besoin de développeurs en France était évalué à 80 000 postes. 

Alors que la quasi-totalité des entreprises dépendent de la technologie, l’outsourcing et l’outstaffing semblent parmi les meilleures solutions pour pallier cette pénurie de compétences informatiques, à prendre sérieusement en compte par les responsables RH. 

Notez le

Rated 4.5 / 5 based on 258 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.