baromètre soft skills

Formation : les jeunes se tournent vers des secteurs rémunérateurs

Formation : les jeunes se tournent vers des secteurs rémunérateurs
Adeline Lajoinie

Étudiants comme actifs sont toujours aussi nombreux à plébisciter la formation. Mais quels sont les secteurs qui les intéressent ? En fonction de leur profil, les stratégies diffèrent !

Quelles sont les formations continues et initiales les plus demandées entre janvier 2021 et janvier 2022 par les étudiants comme par les actifs ? Les Français se forment de plus en plus. Mais vers quels secteurs se tournent-ils en priorité ? Une nouvelle étude répond à ces questions…

Pour aller plus loin sur la paie

Découvrez toutes les évolutions à intégrer dans la construction de la paie en 2022, les derniers changements datant du 8 novembre 2022. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

Étudiants : de la quête de sens aux secteurs rémunérateurs

Pour son baromètre de la formation, La Edtech d’HelloWork, éditrice des plateformes MaFormation et Diplomeo, a analysé les demandes de formation effectuées sur ses plateformes par les actifs et les étudiants. 

De cette étude est ressortie une forte évolution des demandes de formations, notamment chez les plus jeunes, les étudiants. Alors que l’an dernier, en pleine crise sanitaire, ils s’orientaient vers une quête de sens, ces derniers sont désormais plus intéressés par les secteurs les plus rémunérateurs. 

En 2021, ce sont les formations autour du conseil stratégique (management, marketing) qui ont été les plus demandées. La communication arrive en 3ème position, avec 57% d’augmentation en un an. Les formations du numérique sont également très demandées : la formation en digital et l’informatique, respectivement à la 4ème et 5ème place. La programmation informatique attire fortement les jeunes (+54%) à la 14ème place.

Recherchant la stabilité de l’emploi, les plus jeunes se tournent également vers des secteurs qu’ils savent rémunérateurs et en recherche de nouveaux talents : la vente, qui connaît une pénurie de bons profils, mais aussi, en 3ème et 4ème position des plus fortes hausses de demandes de formation, la finance (+188%) et le commerce (+114%).

Advertisements

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Bilan de compétence et quête de sens pour les actifs et cadres

Du côté des salariés, le bilan de compétences est toujours plébiscité par les actifs qui recherchent une formation (et qui souhaitent de plus en plus changer de métier). Il fait même son entrée cette année dans le top 5 des formations qui ont connu la plus forte croissance avec +154% d’augmentation du nombre de demandes de formation entre janvier 2021 et janvier 2022.

Du côté des formations les plus plébiscitées, deux secteurs se détachent clairement : 

  • Le secteur de la santé a connu une forte croissance entre janvier 2021 et janvier 2022. La formation de secrétaire médicale se place en première position avec 7 fois plus de recherches en un an, ainsi que la préparation au concours d’auxiliaire de puériculture à la 4ème place (x5 en un an), suivie du CAP Accompagnant Éducatif Petite Enfance (5ème).
  •  Les formations liées aux métiers du bien-être, de la décoration et du développement personnel connaissent également un attrait important. 

Pour ce qui est de la répartition par type de poste, les salariés et les cadres choisissent en priorité le bilan de compétences, alors que les demandeurs d’emploi et les employés s’orientent eux majoritairement vers les métiers du social et de la santé avec les formations de secrétaire médicale en 1ère position, mais également vers les formations d’AEPE (Accompagnant Éducatif en Petite Enfance), respectivement en 4ème et 5ème position.

L’anglais, comme la formation au Permis de Conduire B, occupent une place majeure pour l’ensemble des profils d’actifs puisque cette formation se retrouve à chaque fois dans le top 5 des formations les plus demandées. 

Notez le

Rated 4.3 / 5 based on 230 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.