Les augmentations salariales repartiront à la hausse en 2022… Mais de combien en moyenne ?

Les augmentations salariales repartiront à la hausse en 2022… Mais de combien en moyenne ?
La rédac' Culture RH

Dans la foulée de Deloitte et LHH, Willis Towers Watson publie son enquête de rémunération et pronostique des augmentations salariales moyennes de 2,5 % en 2022.

Comment les entreprises vont-elles mener leur politique salariale l’année prochaine ? Depuis la fin de la trêve estivale, les cabinets de conseil publient chacun leur tour leur enquête de rémunération pour donner les premières tendances. Dernière en date, celle de Willis Towers Watson, publiée mi-septembre.

Selon le rapport annuel « Salary Budget Planning » de cette société de conseil et de courtage, les entreprises françaises envisagent des augmentations salariales moyennes de 2,5 % l’année prochaine, en hausse de 0,4 point par rapport à 2021 et de 0,7 point par rapport 2020.

Un « retour à la normal », donc, après deux années de crise sanitaire, dans un contexte de « tensions marquées sur le marché du recrutement et de difficultés significatives d’attraction et de rétention des meilleurs talents », commente Willis Towers Watson.

Point notable : moins de 1 % des 540 entreprises hexagonales sondées envisagent un gel complet des augmentations salariales, mesure adoptée par plus de 8 % des organisations cette année (contre 25 % en 2020).

La prudence reste de mise

Les budgets prévisionnels sont, bien sûr, plus ou moins généreux selon les secteurs d’activité. Mais, globalement, le rapport indique que la tendance à la différenciation et à la reconnaissance des salariés les plus performants s’accentue encore.

Ces derniers devraient bénéficier d’augmentations 2,5 fois supérieures à la moyenne, captant ainsi 20 % de l’enveloppe globale, alors qu’ils ne représentent que 10 % des effectifs.

La prudence reste néanmoins de mise pour une grande majorité d’entreprises, nuance la société de conseil : « la réalité des augmentations salariales effectivement attribuées en 2022 pourrait clairement différer selon l’évolution de la situation pandémique dans les prochains mois. »

Début septembre, LHH (Adecco Group) avançait, pour sa part, « un retour des mesures d’augmentation se rapprochant du niveau pratiqué en 2017 », avec un taux d’augmentation médian de 1,8 % pour 95 % des entreprises. Fin août, l’enquête de Deloitte annonçait également des budgets médians de 1,8 % pour les OETAM (ouvriers, employés, techniciens et agents de maîtrise) et les cadres.

Notez le

Rated 4.4 / 5 based on 286 reviews
Partager l'article

La rédac' Culture RH