L’absentéisme en hausse au travail : Causes et solution

L’absentéisme en hausse au travail : Causes et solution
Adeline Lajoinie

Le nouveau baromètre de l’absentéisme et de l’engagement vient confirmer une tendance forte : la hausse du phénomène en France

Le nouveau baromètre de l’absentéisme et de l’engagement vient confirmer une tendance forte depuis la sortie du covid : au sein des entreprises, la corrélation entre la santé, l’engagement et l’absence au travail est à surveiller, notamment par les responsables rh. 

Absentéismes et arrêts de longue durée à surveiller

Les résultats du 14ème Baromètre de l’Absentéisme® et de l’Engagement d’AYMING – AG2R LA MONDIALE viennent confirmer l’importance de la QVT et des enjeux de la santé au travail. 

En effet, le taux d’absentéisme qui était de 4,55% en 2015, et de 5,54% en 2019, est passé à 6,19% en 2021 et ce, même si une baisse conjoncturelle de 10% a été constatée par rapport à 2020. L’année 2021 cumule 22,6 jours d’absence par an et par salarié (37% des salariés sont concernés par au moins une absence sur l’année). 

Les arrêts de longue durée sont également plus fréquents. Le taux d’absentéisme pour les arrêts de travail supérieurs à 90 jours est passé de 2,82% en 2019 à 3,14% en 2021.

Plus inquiétant : 45% des salariés absents pour ces longues durées le sont pour raisons professionnelles (accidents du travail, maladies professionnelles, burn-out…) avec une augmentation sensible des épuisements professionnels.

A lire également :

Pourquoi vos entretiens annuels sont un échec ?

Pour transformer l’entretien en un moment clé pour fidéliser vos collaborateurs, notre partenaire Lucca a rédigé un guide “10 raisons pour lesquelles vos entretiens annuels sont un échec”. Vous y découvrirez des conseils pratiques de la préparation au plan d'action concret en exploitant les résultats des entretiens.

J'accède au contenu

Le travail : mauvais pour la santé ? 

Il semble nécessaire aujourd’hui, pour les entrepreneurs et leur service rh, de prendre plus que jamais en compte les effets du travail sur la santé des collaborateurs. Car ces derniers, interrogés sur l’effet de leur travail sur leur état de santé, estiment, pour plus de la moitié, qu’il a un impact. 

Si celui-ci est positif pour 19% d’entre eux, pour 36% il est négatif. Ainsi près d’un salarié sur trois perçoit négativement l’impact de son travail sur sa santé. Ces derniers se déclarent en plus mauvaise santé et sont plus nombreux à s’absenter.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

L’engagement : la solution à l’absentéisme ? 

Cette étude démontre un effet intéressant (mais somme toute assez logique) entre l’engagement et l’absentéisme. 9 salariés sur 10 se considèrent au début de l’année 2022 comme « engagés » au travail, dont un tiers « très engagés ».

Un engagement basé sur de nouveaux critères qui sont aujourd’hui et dans l’ordre : la rémunération et les avantages, l’équilibre vie professionnelle et vie personnelle et l’autonomie.

L’étude démontre alors une évolution positive de la perception de leur engagement sur le phénomène d’absentéisme. En effet, seuls 34% des salariés « engagés » se sont absentés en 2021, contre 55% des salariés moins engagés. Ainsi plus un collaborateur est engagé moins il est absent, et ce quel que soit son état de santé.

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.