Santé au Travail : les femmes souffrent plus que les hommes

Santé au Travail : les femmes souffrent plus que les hommes
Adeline Lajoinie

La santé au travail est un sujet phare dans les entreprises, aujourd’hui. La délégation aux droits des femmes du Sénat s’est alors penché sur la santé des femmes au travail. Et leur constat est assez inquiétant, puisqu’il semble que les femmes sont beaucoup plus touchées que les hommes par les accidents de travail et les risques musculo-squelettiques.

Les chiffres éloquents de la souffrance des femmes au travail

Le jeudi 8 décembre 2022, la délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes a organisé une table ronde sur le thème “Santé des femmes et travail : une approche historique et sociologique”, dans le cadre du rapport d’information sur la santé des femmes.

Et certains chiffres ont été particulièrement mis en avant : 

  • En 2018, 88% des 50 000 personnes atteintes de maladie professionnelle l’étaient à cause de troubles musculo-squelettiques.
  • Parmi elles, 55% sont des femmes.
  • Globalement, les femmes sont deux fois plus exposées aux risques musculo-squelettiques que les hommes.
  • Entre 2001 et 2019, on a constaté une baisse de 27% des accidents du travail chez les hommes…
  • … et une hausse de 42% des accidents du travail chez les femmes sur la même période (en majorité dans les secteurs de la santé, de l’action sociale, du nettoyage, du travail temporaire, des services de commerce et de l’industrie alimentaire.).

A lire également :

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Pourquoi les femmes souffrent-elles plus que les hommes ? 

Les raisons avancées par la délégation aux droits des femmes du sénat pour expliquer cette souffrance sont multiples : 

  • La pénibilité physique ou psychique de certains métiers occupés traditionnellement par les femmes.
  • Des actions de prévention insuffisantes.
  • Un manque d’ergonomie de l’environnement de travail.
  • Plus de gestes répétés dans certains métiers.
  • Des contrats précaires qui pèsent sur le moral des travailleuses.
  • Des temps partiels et des horaires décalés subis.
  • Des charges domestiques qui pèsent plus souvent sur les femmes et une vie personnelle souvent plus dense que celle des hommes (plus de familles monoparentales chez les femmes).

Autre point important souligné, entre autre par Caroline de Pauw, sociologue, directrice de l’Union régionale des professionnels de santé (URPS)-Médecins libéraux des Hauts-de-France, et chercheuse associée au Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (Clerse) : une “sous-estimation de la pénibilité féminine qu’on va considérer comme moins dangereuse.”

Advertisements

En effet, la représentation de la pénibilité, dans l’imaginaire collectif, reste plus liée aux conditions de travail du mineur que de celles de la caissière ou de l’aide à domicile. Les femmes occupent des postes ou les risques professionnels sont « invisibles » mais tout autant difficiles : travail répétitif, charge émotionnelle, travail en posture debout… 

Comment mieux prendre en compte la souffrance des femmes au travail ? 

La délégation avance quelques solutions possibles pour réduire la souffrance des femmes au travail. Parmi elles, une meilleure formation en santé en fonction du genre pour les médecins du travail, par exemple. 

De plus, il convient de repérer les inégalités, les différences de situations entre femmes et hommes, leurs causes et spécificités. Dès lors, mieux appréhender les conditions de travail des femmes et leurs impacts éventuels en matière de santé est indispensable pour déployer des actions de prévention efficaces et bénéfiques à toutes et à tous, à l’échelle de l’entreprise et, plus globalement, de la société.

5 soft skills les plus valorisées en entreprise en 2023

Nos experts décryptent en exclusivité le top 5 des compétences : Leadership, Assertivité, Présentation impactante, Empathie et Écoute ; et vous offrent des clés actionnables immédiatement. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire Skillsday.

Télécharger

A lire également :

Notez le

Rated 4.5 / 5 based on 247 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.