Recrutement : quelle est la part d’intuition dans le choix des recruteurs ?

Recrutement : quelle est la part d’intuition dans le choix des recruteurs ?
Adeline Lajoinie

Le recrutement est-il une question de raison pure ou d’intuition ? Les recruteurs font-ils plus appel à des critères objectifs ou subjectifs pour choisir les candidats ? Et quid de la prise de conscience d’éventuels biais cognitifs ?

Recrutement et intuition : mythe ou réalité ? 

Une étude récemment publiée par WeSuggest s’est penchée sur l’évaluation de l’intuition dans le processus de recrutement. Elle met en lumière l’importance persistante de l’intuition pour la sélection des candidats, tout en abordant les problématiques liées aux biais cognitifs lors des entretiens et à la prise de conscience des recruteurs à cet égard.

En analysant les réponses de 311 décideurs RH, cette étude suscite diverses interrogations. Pourquoi l’intuition continue-t-elle à occuper une place prédominante dans l’évaluation des candidats ? Y a-t-il un mythe associé à l’intuition ? Dans quelle mesure les recruteurs sont-ils conscients des biais cognitifs ? Ont-ils les ressources nécessaires pour les contrecarrer ?

On y apprend que 63% des recruteurs, 64% des managers et 77% des DRH font aujourd’hui confiance à leur intuition pour recruter. 

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Les biais cognitifs : une connaissance finalement très floue

Dans cette étude, il est intéressant de noter que 58% des répondants déclarent bien connaître leurs propres biais cognitifs, tandis que 61% affirment avoir une bonne connaissance des biais cognitifs en général. 

Cependant, une analyse plus approfondie révèle que cette prétendue connaissance des biais cognitifs est en réalité une méconnaissance. 

Advertisements

En effet, parmi les DRH et les recruteurs qui prétendent très bien connaître les biais cognitifs, 52% estiment qu’il n’y en a qu’une dizaine ayant une influence dans le processus de recrutement, alors que des études en recensent plus de 250 !

Pourquoi vos entretiens annuels sont un échec ?

Pour transformer l’entretien en un moment clé pour fidéliser vos collaborateurs, notre partenaire Lucca a rédigé un guide “10 raisons pour lesquelles vos entretiens annuels sont un échec”. Vous y découvrirez des conseils pratiques de la préparation au plan d'action concret en exploitant les résultats des entretiens.

J'accède au contenu

De plus, il est préoccupant de constater que plus de 68% des répondants reconnaissent avoir déjà discriminé un candidat de manière positive ou négative lors d’un processus de recrutement. Ces chiffres soulèvent des questions quant à la véritable compréhension des biais cognitifs et à la capacité des recruteurs à les contrer de manière efficace.

Comment contrer efficacement les biais cognitifs ? 

Afin de limiter les biais lors du recrutement, l’étude conseille de faire particulièrement attention aux différentes phases du recrutement et plus particulièrement à ces trois là : 

L’étude propose alors quatre pistes pour lutter de manière concrète contre ces biais : 

  1. Décomposer l’évaluation d’un candidat en plusieurs évaluations distinctes basées sur des critères précis.
  2. Définir en amont un système d’évaluation clair.
  3. Faire intervenir différentes personnes et collecter de manière indépendante leurs avis.
  4. Différer au plus tard possible l’entrée en lice de l’intuition.

Pour Mélany Payoux, Phd en Psychologie cognitive, qui a piloté cette étude “Remettre en question son intuition, challenger son process de recrutement pour objectiver ses prises de décisions sont des marqueurs qui révèlent qu’une personne a conscience de ses limites et de ses biais cognitifs.”

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.