baromètre soft skills

Paie et complexité de la législation : le cas français

Paie et complexité de la législation : le cas français
Adeline Lajoinie

Une étude menée par le leader européen des services RH et de la paie révèle que la France est l’un des pays où le traitement de la paie est le plus complexe. Mais quelles en sont les raisons ?

La législation française rendrait-elle la gestion de la paie plus complexe pour les entreprises ? Il semblerait que ce soit en effet le cas, selon une récente étude de SD Worx. Les multiples changements de cette législation et du système fiscal sont, en France, autant de freins à un traitement fluide de la paie.

La France reste également à la traîne, par rapport à ses voisins européens, en termes de mise en place de technologie cloud / Saas pour les logiciels RH de paie.

Des entreprises françaises freinées dans leur gestion de la paie par la législation

SD Worx, leader européen de services de RH et de paie, a souhaité, grâce à une étude partagée récemment, obtenir une vue d’ensemble sur la gestion de la paie en Europe. Pour cela, SD Worx a établi un indice de compétence paie. Pour son Payroll Proficiency Index, SD Worx a analysé six dimensions : 

  1. La législation.
  2. La rémunération. 
  3. La technologie.
  4. Les ressources. 
  5. Les compétences.
  6. Les partenaires.

Selon cet indice, les entreprises européennes rencontreraient des difficultés à assurer une bonne gestion de la paie en raison de la complexité de la législation locale (33%). En moyenne, les entreprises françaises estiment leur compétence en matière de gestion de la paie à 63,1/100 (contre 64,6/100 en Europe). Un indice qui descend à 55,8 concernant la législation.

La législation locale semble donc être le point de friction le plus important pour les entreprises françaises. Suivi par le mode de rémunération, la fréquence de rémunération et le turnover des employés.

Advertisements

Une législation française trop complexe et changeante sur la paie

Pourquoi les entreprises françaises, plus que celles des autres pays européens, ont-elles un souci avec la législation locale autour de la paie ? À cause de la complexité du calcul du salaire minimum, mais surtout de la fréquence des changements législatifs qui rendent la paie plus difficile à établir qu’ailleurs. 

Patrick Barazzoni, Directeur Général chez SD Worx France ajoute, sur ces chiffres : « ces résultats ne font que confirmer ce dont nous avons déjà conscience : en France, la législation relative aux salaires est certainement la plus complexe et la plus lourde d’Europe […]. Son évolution rapide, mais aussi la variété des conventions collectives, des activités syndicales ainsi que la complexité des réglementations en matière de salaires minimums et variables participent également à rendre la gestion de la paie difficile ».

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Une gestion de la paie externalisée mais pas encore en mode cloud/Saas

Afin de pallier cette difficulté, de nombreuses entreprises françaises externalisent (comme leurs homologues européens) la gestion de la paie. Les entreprises françaises sont d’ailleurs les premières en Europe (après les Pays-Bas) à externaliser la gestion de la paie. 64% d’entre elles estiment que cette externalisation rend la gestion des salaires beaucoup plus efficace.

Mais si de plus en plus d’entreprises européennes ont recours au cloud computing et aux logiciels RH SaaS pour gérer la paie (49% d’entreprises européennes pour le cloud et 70% des entreprises néerlandaises pour le Saas), la France reste à la traîne. 69,1% des entreprises françaises interrogées utilisent toujours des solutions sur site pour la gestion de la paie.

Notez le

Rated 4.4 / 5 based on 284 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.