Management féminin : est-ce possible en France en 2024 ? 

Management féminin : est-ce possible en France en 2024 ? 
Adeline Lajoinie

Si la lutte contre les inégalités hommes-femmes est un sujet phare dans les entreprises en 2024, qu’en est-il du management au féminin ? Les femmes peuvent-elles aujourd’hui accéder à des postes élevés ?

Faire carrière reste plus compliqué pour les femmes ? 

En mai, l’IFOP a mené une étude pour Hostinger sur les défis du management au féminin. 

Les résultats montrent qu’une majorité des Français pensent qu’il est plus facile pour un homme de faire carrière. Bien que de plus en plus de femmes accèdent à des postes à responsabilité, les obstacles restent nombreux.

Une grande majorité des Français (74%) estime qu’il est encore plus facile de faire carrière en étant un homme. Cette perception est encore plus forte chez les femmes (79%) et les jeunes de 18-24 ans (82%). En comparaison, seuls 69% des 50-64 ans partagent ce sentiment.

L’accès aux postes de direction varie selon les secteurs. Les secteurs de la construction (39%) et des services (33%) sont perçus comme les plus difficiles pour les femmes à atteindre des postes à responsabilité, contre 20% dans les administrations.

52% des actifs pensent qu’il n’y a pas de différence de genre dans leur entreprise. Cependant, 28% considèrent que c’est un handicap pour les femmes, surtout dans la construction (39%) et les services (33%).

Le sexisme est omniprésent dans le milieu professionnel. Plus de la moitié (53%) des travailleurs ont été exposés à des remarques sexistes visant les femmes. Les jeunes femmes (71% des 18-29 ans) sont particulièrement touchées.

Les remarques sexistes incluent des commentaires sur l’humeur des femmes, leur tenue, ou leurs compétences. 36% des personnes ont entendu des propos comme “Elle doit avoir ses règles” à propos d’une manager. Des insinuations sur des promotions obtenues par des faveurs sexuelles concernent 27% des répondants.

Les femmes ressentent plus fortement la discrimination au travail. 37% d’entre elles disent avoir été discriminées en raison de leur genre. Elles sont plus nombreuses que les hommes à signaler des inégalités lors de demandes d’augmentation ou d’évolution de carrière.

La suite après la publicité

Au quotidien, une femme sur cinq se sent discriminée au travail, un chiffre en hausse depuis 2009. Les obstacles à la carrière des femmes restent donc un enjeu majeur, malgré les progrès réalisés.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

A lire également :

Plus de mixité dans les équipes

L’étude montre cependant que 60% des actifs ne voient pas de différence dans les relations de travail entre hommes et femmes. Le nombre d’actifs affirmant qu’il est plus facile de travailler avec un collègue masculin a significativement diminué au fil des décennies. En 1987, 39% des personnes interrogées partageaient cet avis contre 29% en 2024.

La proportion de personnes trouvant les relations plus aisées avec des femmes a également baissé, passant de 21% en 1987 à 11% aujourd’hui. Les jeunes hommes sont les plus enclins à penser que travailler avec un homme est plus simple, 44% des moins de 35 ans partageant cet avis.

En termes de composition d’équipes, 68% des actifs préfèrent une mixité parfaite. Cependant, 25% préfèrent une équipe majoritairement masculine, contre 7% qui privilégient une équipe à dominante féminine. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à vouloir travailler avec des collègues du sexe opposé : 29% d’entre elles le préfèrent contre 21% des hommes.

Employeurs : 10 obligations à connaître en droit du travail

Les textes de loi et décrets entrés en vigueur ces derniers temps sont venus impacter les obligations des employeurs, créant ainsi de nouveaux impératifs à respecter pour rester en règle. Téléchargez ce dossier spécial pour faire le point sur les 10 obligations à connaître. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

Le management féminin est encore minoritaire, bien que progressant. Aujourd’hui, 36% des actifs déclarent être dirigés par des femmes, contre une majorité de 54% sous la direction d’hommes. Favoriser la mixité dans les postes à responsabilité reste crucial pour un environnement de travail équilibré.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.