Intérim ou CDD : Quel contrat choisir pour une entreprise ? Pour un salarié ?

Intérim ou CDD : Quel contrat choisir pour une entreprise ? Pour un salarié ?
Audrey Gervoise

Quelle entreprise ne s’est pas trouvée confrontée à un besoin temporaire de main-d’œuvre ? À ce moment précis, une question se pose : faut-il privilégier l’intérim ou le CDD ? Pour vous permettre de faire un choix éclairé, n’hésitez pas à consulter notre article !

Si contrat en intérim et CDD sont tous deux des contrats de travail à durée déterminée et ont pour vocation de pourvoir à un besoin temporaire de main-d’œuvre, de nombreuses différences existent entre ces deux contrats. Et ce, tant dans leur exécution, dans leur gestion que dans leurs modalités de recours et de fin de contrat.

Dans quel cas est-il préférable de privilégier l’un ou l’autre des contrats ? Quelles sont les principales différences entre ces deux contrats ? Faut-il privilégier l’un ou l’autre de ces contrats en fonction de sa position dans l’entreprise ?

Avant de faire votre choix, et pour vous permettre d’y voir un peu plus claire, entre Intérim et CDD, nous faisons le point sur les différences, avantages et inconvénients de chaque contrat pour les employeurs, mais aussi pour les salariés.

Contrat en intérim et CDD : Quels sont les points communs ? Quelles différences ?

S’il est vrai que de prime abord il est facile de faire l’amalgame entre Contrat à Durée Déterminée et Intérim, dans les faits ceux-ci ont de nombreuses différences qui sont loin d’être anecdotiques.

Les similitudes entre CDD et Intérim.

Parmi les points communs de ces contrats, nous pouvons compter :

  • L’objet du contrat.
  • Les possibilités de recours, à quelques exceptions près.
  • La durée des contrats et les possibilités de renouvellement des contrats.
  • L’octroie de primes suite à la fin du contrat et le niveau de rémunération.
  • Le délai de carence à appliquer entre l’exécution de deux contrats temporaires.

En effet, que cela soit en contrat de mission (en Intérim) ou en CDD, ce dernier ne peut être conclu que pour la réalisation d’une tâche précise et temporaire qui n’aura pas pour vocation de pourvoir durablement à un besoin au sein de l’entreprise.

Ainsi, mission en intérim et CDD peuvent être conclus pour les mêmes motifs, à quelques exceptions près que nous vous détaillons dans le tableau ci-dessous :

Motifs communs de recours Intérim et CDDMotifs ouverts exclusivement au CDD
·         Le remplacement d’un salarié absent.
·         L’accroissement temporaire d’activité.
·         Pourvoir à un emploi qualifié de saisonnier.
·         Le remplacement d’un non salarié, tel que les chefs d’entreprise ou d’exploitation agricole.
·         Salarié bénéficiant d’un complément de formation en sus de la mission.
·         L’emploi d’un apprenti.
·         Contrat conclu dans l’attente de la prise en fonction du titulaire du poste.
·         Contrat conclu dans l’attente de la suppression définitive du poste du salarié ayant quitté l’entreprise.
·         Remplacement d’un salarié étant passé temporairement en temps partiel.
·         Lorsqu’il est d’usage pour le contrat de ne pas recourir au CDI.

·         Le remplacement d’un médecin du travail.
·         L’embauche d’un salarié par le biais d’un contrat aidé : CDD jeune, CDD sénior, etc.
·         Les contrats de vendanges.

Les contrats intérimaire et CDD ne pourront, dans 99% des cas, être conclus que pour une durée de 18 mois maximum, renouvellements compris, qui seront limités au nombre de deux.

À la fin de l’exécution du contrat et si ce dernier n’ouvre pas droit à un CDI, le salarié en fin de mission ou de contrat percevra une indemnité compensatrice de congés payés non pris ainsi qu’une indemnité de précarité qui représente 10% de la rémunération totale perçue lors de la mission. Rémunération qui en cas de remplacement d’un salarié devra être identique à celle perçue normalement par le titulaire du poste.

Pour finir, au terme du contrat, qu’il soit en intérim ou en CDD, une période minimale de carence devra être respectée avant la signature d’un nouveau contrat temporaire. Ce délai de carence est déterminé en fonction de la durée de la mission.

Les différences entre CDD et Intérim.

Malgré ses nombreuses similitudes, les différences entre contrat de mission et CDD sont bien réelles, mais surtout, elles ont un impact non négligeable sur la vie de l’entreprise, mais aussi du salarié.

Parmi ces grandes différences, nous pouvons notamment souligner le fait que l’embauche d’un salarié en contrat intérimaire et en CDD n’aura pas les mêmes répercussions pour l’employeur en matière d’obligations liées aux effectifs de l’entreprise ; puisqu’un salarié sous contrat d’intérim sera employé par une agence de travail temporaire qui le mettra à disposition de l’entreprise utilisatrice.

Alors qu’en CDD, le salarié est directement embauché par l’entreprise et sera pris en compte dans le calcul de son effectif. De ce fait, il peut entraîner le franchissement d’un seuil obligeant l’employeur à organiser des élections professionnelles, à se soumettre à de nouvelles déclarations, etc.

Autre différence majeure et non des moindres, la possibilité de mettre un terme au contrat avant son échéance prévue. En effet, lors de l’exécution d’une mission en CDD seules la faute grave ou l’embauche du salarié en CDI par une autre entreprise permettent de mettre un terme de façon anticipée au contrat de travail.

Alors que pour une mission en intérim, le salarié comme l’entreprise utilisatrice auront la possibilité de mettre en œuvre le dispositif de la souplesse afin d’avancer le terme de la mission. L’entreprise utilisatrice et l’employeur (l’agence d’intérim) ont également la possibilité de mettre fin au contrat en cas de faute grave de l’intérimaire ou pour toute autre raison, mais dans ce cas l’agence de travail temporaire doit proposer une nouvelle mission au salarié intérimaire ou lui verser une prime de compensation.

L’une des dernières différences majeures entre intérim et CDD tient au fait que la période d’essai pour un contrat d’intérim sera bien plus courte que celle autorisée pour un CDD.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Intérim Vs CDD : Avantages et inconvénients pour l’employeur ?

Comme nous venons de le voir, il existe de nombreuses différences entre un contrat en CDD et une mission d’intérim. Mais ces différences ont-elles une réelle influence sur le déroulé du contrat ? Est-il plus avantageux pour un employeur de recourir à un CDD plutôt qu’à une mission en intérim ou inversement ?

Dans cette seconde partie de notre article, nous décortiquons les avantages et inconvénients de ces contrats du point de vue de l’employeur.

Quels sont les avantages de l’intérim pour l’employeur ?

Pour une entreprise, le principal avantage du recours à l’intérim est bien évidemment le fait de ne pas se positionner comme employeur du salarié intérimaire. De ce fait, le personnel intervenant en renfort n’a pas à être pris en compte dans les effectifs de l’entreprise et n’entraînera donc pas de changement majeur dans l’organisation, principalement sociale, de l’entreprise utilisatrice.

Cette position de non-employeur présente un second avantage qui est loin d’être négligeable. En effet, dans ce cas de figure, les charges administratives et légales du salarié intérimaire sont assumées par l’entreprise de travail temporaire. L’entreprise utilisatrice n’aura pas à se soucier de la rédaction du contrat de mission, du paiement des heures et des différentes déclarations afférentes à l’emploi d’un salarié.

Parmi les autres avantages du contrat de mission, nous pouvons citer :

  • Un recrutement plus rapide.
  • Des profils plus nombreux et variés.
  • Une plus grande souplesse en ce qui concerne la rupture avant le terme initial de la mission.
  • Déléguer la gestion administrative du salarié (visite médicale, renouvellement des habilitations, etc.).

Quels sont les inconvénients de l’intérim pour l’employeur ?

Lorsqu’une entreprise fait appel à un contrat intérimaire, l’un des seuls inconvénients auquel elle sera confrontée est un inconvénient financier.

Advertisements
cegos formation

En effet, recourir à une entreprise de travail temporaire a un coût bien plus conséquent que lors d’une embauche classique en CDD. Lors d’une mission d’intérim, en sus de la rémunération du salarié, l’entreprise utilisatrice devra s’acquitter d’un coefficient de facturation déterminé par contrat avec l’agence de travail temporaire. Et moins l’entreprise aura recours à l’intérim et plus le coefficient de facturation sera important.

De même, avec l’embauche d’un salarié intérimaire, l’entreprise utilisatrice ne peut prétendre aux différentes aides financières et réductions de cotisations sociales proposées par l’État, tel que la réduction générales des cotisations sociales, ….

Quels sont les avantages du CDD pour l’employeur ?

avantages-cdd-employeur-contrat-temporaire-atouts

Si recruter peut parfois être compliqué, en rester maître est l’un des principaux avantages du CDD en comparaison à l’intérim. Et cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’un poste clé de l’entreprise, qui a alors une totale liberté sur les modalités et conditions du recrutement comme la mise en œuvre de test de personnalité ou de mise en situation, etc.

De même, un contrat en CDD offre une période d’essai beaucoup plus longue que celle de l’intérim. Ainsi, l’entreprise aura plus de latitude pour s’assurer de la concordance des compétences du salarié avec les attentes et impératifs du poste.

Un autre avantage important du CDD, c’est la possibilité de bénéficier de nombreuses réductions sur les cotisations sociales, mais aussi de profiter du versement d’aide au recrutement de la part de l’État ou de sa région. De même, l’embauche de salarié handicapé en CDD sera prise en compte dans la déclaration DOETH de l’entreprise, ce qui ne sera pas le cas avec un salarié intérimaire.

Pour finir, lorsque l’entreprise possède un service RH, recruter un salarié par le biais d’un CDD sera moins coûteux que de faire appel à une agence de travail temporaire.

À lire également :

Quels sont les inconvénients du CDD pour l’employeur ?

Du côté de l’employeur l’inconvénient majeur du contrat à durée déterminée est le fait qu’en dehors de la faute grave du salarié, de l’inaptitude ou de la rupture d’un commun accord, il est impossible de rompre de façon anticipée un CDD sans que cela ne représente un risque judiciaire et un coût financier important.

On peut également souligner du côté des inconvénients qu’une embauche en CDD mobilisera du temps de traitement et d’administration au sein des services RH et financier de l’entreprise et qu’en cas d’erreur lors de la rédaction du contrat, de la détermination de la rémunération et de tout autre élément inhérent aux conditions de travail du salarié en CDD l’ensemble des conséquences et répercussions seront à la charge de l’entreprise.

Intérim Vs CDD : Avantages et inconvénients pour le salarié ?

Si le contrat de mission et le CDD sont tous deux des contrats précaires, y en a-t-il un plus avantageux pour les salariés ? Ces contrats octroient-ils les mêmes droits aux salariés ? …

Dans cette troisième partie de notre article, nous comparons ces deux contrats du point de vue des salariés.

Quels sont les avantages de l’intérim pour le salarié ?

En étant employé par une agence de travail temporaire, le salarié intérimaire bénéficie d’une sécurité de l’emploi plus importante qu’en cas de CDD. En effet, si sa première mission se déroule bien, tant par rapport à l’aspect travail que comportement, alors il aura de grandes chances de se voir proposer une nouvelle mission dès ou peu de temps après la fin de cette première mission.

Ainsi au fur et à mesure des missions, le salarié intérimaire sécurisera sa position au sein de son agence de travail temporaire. De plus, il n’est pas rare que l’intérim soit une bonne passerelle vers le CDI au sein de l’entreprise utilisatrice qui aura occupé le salarié intérimaire

En règle générale, la rémunération en intérim est un peu plus élevée que lors des embauches en CDD et il aura même la possibilité de choisir les missions sur lesquelles il souhaite se positionner.

Quels sont les inconvénients de l’intérim pour le salarié ?

Le principe même de l’intérim est la flexibilité, de ce fait il n’est pas rare que les missions soient de courtes voire de très courte durée. De ce fait, les salariés intérimaires devront faire preuve d’une grande disponibilité et d’une grande flexibilité dans leurs jours de travail rendant l’organisation personnelle très complexe (garde d’enfant, planification de vacances, etc.).

Le statut d’intérimaire confère également une place à part au sein de l’entreprise utilisatrice qui est souvent en défaveur du salarié. N’étant pas un membre à part entière du personnel de l’entreprise, il peut parfois manquer de légitimité face à ses collègues et être mis à l’écart des évènements d’entreprise.

Quels sont les avantages du CDD pour le salarié ?

En CDD, le salarié fait partie intégrante de l’entreprise. Il est donc, en toute logique, intégré plus facilement au sein de son service et de l’entreprise.

Le CDD étant également plus difficile à rompre, le salarié est garanti de réaliser l’intégralité de sa mission à l’exception d’une faute grave. De même, il n’est pas rare que le CDD soit utilisé comme une période d’essai pour une embauche en CDI ultérieure.

Contrairement à l’intérim, en cas d’embauche après un CDD, le salarié conserve l’ensemble de son ancienneté CDD. Ce qui lui permet par la suite d’accéder plus rapidement aux primes, avantages et augmentations liés à l’ancienneté du salarié.

Quels sont les inconvénients du CDD pour le salarié ?

En dehors de sa situation précaire, et des difficultés que cela peut amener au quotidien (octroie de prêt bancaire, difficulté à se projeter dans l’avenir, …) le CDD ne présente que peu d’inconvénient.

En réalité, le seul que l’on peut noter est qu’à la fin de sa mission, le salarié ne bénéficiera pas de l’appui de son agence de travail temporaire afin de lui trouver une nouvelle mission. Il devra s’employer seul à retrouver un contrat de travail.

En conclusion.

Comme nous avons pu le voir au travers de notre comparatif, l’intérim comme le CDD présentent des avantages et inconvénients, il n’existe aucun contrat idéal et chaque avantage est quelque peu contrasté par les inconvénients qu’il engendre.

Avant de faire votre choix, il est donc important d’identifier ce qui vous semble indispensable et primordial. Ce n’est qu’une fois cette étape réalisée que vous serez en mesure de déterminer la nature idéale du contrat.

Notez le

Rated 4.6 / 5 based on 221 reviews
Partager l'article

Audrey Gervoise

Généraliste confirmée dans le domaine des Ressources Humaines et dans la gestion des entreprises, je mets l'ensemble de mes compétences, de mon expérience et de mes savoir-faire au service des entreprises pour les aider et les éclairer dans la gestion RH et administrative du quotidien.