Comment l’Intelligence Émotionnelle (IE) sublime les compétences ?

Comment l’Intelligence Émotionnelle (IE) sublime les compétences ?
Bérangère Colignon

Ancienne RRH, fondatrice de Clart&Sens, entreprise de coaching et de formation en intelligence émotionnelle, j'aide les dirigeants et managers à conserver un bon niveau d'énergie.

Mesurer pourquoi et comment l’intelligence émotionnelle est un véritable levier face à l’accélération de l’obsolescence des compétences.

Les enjeux économiques et sociaux des entreprises

Depuis la pandémie, les entreprises sont confrontées à la pression et l’incertitude économique : délais raccourcis, réduction de la visibilité à plus court terme, tensions sur la production, forte inflation, ….

Pression qui se joue dans un contexte sociétal en mouvance permanente. Ainsi, la fiction rattrape la réalité avec l’accélération de l’intelligence artificielle, ce qui peut entraîner une démotivation des collaborateurs. De plus l’incertitude politique couplée aux craintes des établissements financiers bloquent de nombreux élans d’innovation.

Acteurs majeurs du monde d’aujourd’hui pour préparer celui de demain, les entreprises jouent un rôle crucial dans l’employabilité de leurs collaborateurs confrontés à l’accélération de l’obsolescence de leurs compétences.

Quel est votre degré de maturité RH ?

Basé sur les résultats d’une enquête menée auprès de 740 leaders RH dans le monde, cet Index de Maturité RH vous permettra de situer votre profil parmi ceux du marché et d’orienter efficacement votre stratégie RH. Une méthodologie inédite, des chiffres exclusifs et des analyses ciblées pour des recommandations concrètes ! Cet index de maturité RH vous est proposé par notre partenaire Cegid.

Je télécharge le guide RH

Employabilité et responsabilité sociétale des entreprises

Tout le monde s’accorde à dire que les entreprises sont au cœur du développement de toutes compétences – savoirs, savoir-faire et savoir-être – de leurs collaborateurs. Ces derniers composent la richesse humaine, bien au-delà du seul périmètre de l’entreprise. Assurer une expérience collaborateur positive et ouvrir des parcours de formation pertinents sont la garantie à la fois pour l’entreprise de préserver sa marque employeur et d’attirer sans cesse de nouveaux talents, et pour le collaborateur d’assurer son employabilité à plus long terme.

Pour autant, les pressions économique et le contexte sociétal créent une réalité sans appel : un profond bouleversement des compétences qui, pour certaines, deviennent désuètes avant même d’avoir pu rentabiliser les coûts investis dans leur développement.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Accélération de l’obsolescence des compétences

La question de l’obsolescence des compétences n’est pas récente, mais son accélération inquiète tant les entreprises que tous leurs acteurs.

À peine une compétence humaine est acquise, une innovation technologique arrive et réalise la tâche sans effort et en un temps record. Comment les collaborateurs peuvent-ils rester motivés ? Comment peuvent-ils rester sereins face à cette réalité ?

Pourquoi réfléchir à un parcours de formation adapté à ses collaborateurs, quand ChatGPT sort en quelques clics un programme sur mesure ? Pourquoi faire appel à un professionnels de la communication visuelle ou à un designer alors qu’il est possible de créer un dessin bluffant répondant aux critères très précis saisis dans le prompt ?

Gagner du temps est souvent la première réponse apportée.

Alors comment est ensuite utilisé ce « temps gagné » ?

S’il s’agit de produire encore davantage pour nourrir un monde déjà en surconsommation avec les conséquences que l’on connait sur notre environnement, sur notre écosystème et donc sur nous-même, alors ne lisez pas la suite de cet article…

Mais s’il s’agit d’apprendre à appréhender le contexte actuel comme une opportunité d’innovation et de transformation en profondeur de notre société actuelle, pour préparer un monde de demain plus sain, alors restez… La suite peut vous intéresser.

L’intelligence émotionnelle ouvre les perceptions et donc des perspectives d’adaptation et d’évolution des entreprises, tout en redonnant confiance en chacun.e de ses acteurs.

C’est LA compétence, à la fois multiple et transverse, qui permet de sublimer toutes les autres compétences pour les faire rayonner.

À lire également :

Comment l’IE répond aux enjeux actuels des entreprises en sublimant les compétences

Plus qu’une compétence parmi les autres, l’intelligence émotionnelle a cette caractéristique de pouvoir s’immerger, s’intégrer pleinement au cœur de l’être humain jusqu’à ne faire qu’un avec lui-même et de sublimer ainsi tout son être, son savoir et son savoir-faire.

L’IE, de quoi parle-t-on ?

L’intelligence émotionnelle est la capacité d’un individu à identifier, analyser, comprendre, exprimer ses propres émotions ainsi que celles des autres et à utiliser ces informations de manière constructive pour guider sa pensée et donc ses paroles et comportements de manière optimale.

L’individu peut développer son intelligence tout au long de sa vie, au travers de ses compétences émotionnelles toutes interconnectées, comme le présente le modèle de Reuven Bar On, à l’origine de l’EQ-i quotient émotionnel le plus utilisé au monde.

Avec de l’entrainement et de la conscience, chacun.e peut maîtriser son état interne quel que soit l’environnement extérieur au bénéfice de soi-même et du collectif.

Venez découvrir plus en détail ces compétences et faire un premier auto-diagnostic.

La valeur ajoutée de l’IE dans tous les domaines de la vie de l’entreprise

Imaginez les 15 compétences de l’IE comme étant chacune l’un des rayons d’une roue de vélo. Si tous les rayons ont la même taille – toutes les compétences sont équilibrées – alors peu importe la taille de la roue – le niveau du QE – elle va tourner et rouler fluidement.

Par contre, si un ou plusieurs rayons sont plus grands ou plus petits, il risque d’y avoir des à-coups, voire des interruptions brutales de fonctionnement.

Équilibrer les compétences émotionnelles d’un individu lui permet ainsi d’harmoniser son état intérieur et de conserver un équilibre quelles que soient les impermanences inhérentes à la vie. Il reste ainsi stable et structuré, garde confiance en lui, en la vie, reste ouvert à toutes les opportunités et innovations tout en conservant des liens solides avec les autres. Et ce constat se fait bien sûr également au cœur de l’entreprise.

Comprenant en profondeur ses besoins et son mode de fonctionnement, la personne est ainsi capable de déployer des stratégies d’auto-adaptation pour continuer à comprendre les évolutions du monde qui l’entoure et créer de nouveaux modèles innovants répondant aux enjeux d’aujourd’hui pour relever les défis de demain.

Découvrez également l’article qui présente l’intelligence émotionnelle au service de la cohésion d’équipe.

Rentrons dans les 5 échelles de compétences de l’IE :

1ère échelle : la perception de soi renforce la confiance et la motivation intrinsèque durable. Fier de ses actions, le collaborateur cultive une image positive de lui-même et sait se fixer à lui-même, ainsi qu’à ses collègues, des objectifs ambitieux et cohérents et se donner les moyens de les atteindre.

2ème échelle : l’expression de soi améliore la communication sincère, spontanée assertive et respectueuse. Des solutions innovantes peuvent être proposées tout en prenant en compte les besoins, motivations et intérêts de chacun.e.

3ème échelle : les relations humaines renforcent la cohésion des équipes au travers de relations interpersonnelles saines, stables et durables. L’alchimie de l’intelligence collective crée une synergie favorable aux innovations nécessaires pour s’adapter aux impermanences quotidiennes.

4ème échelle : la prise de décision optimise l’action et le résultat grâce à la prise en compte de la dimension émotionnelle tout autant que des informations pertinentes, pour analyser les situations, évaluer toutes les options possibles et choisir la meilleure solution selon les éléments de contexte.

5ème échelle : la gestion du stress préserve l’équilibre et la résilience quelque soient les situations de stress ou de conflits existantes. Elle permet de transformer un échec en opportunité d’apprendre et de transformer positivement une situation tout en renforçant la confiance et l’optimisme.

Intégrer l’intelligence du cœur comme une compétence clef de demain, c’est préserver l’Humain quelles que soient les évolution à venir.

Perspectives vers les compétences de demain

En s’axant sur des compétences multidimensionnelles et intégratives, c’est-à-dire qui s’acquièrent non seulement par la théorie, mais aussi et surtout par la mise en pratique d’actions quotidiennes et qui ensuite s’intègrent dans toutes les dimensions de la vie, la stratégie de développement des compétences s’assure une efficience certaine.

Investir sur l’Humain pour maintenir la richesse humaine

Apprendre à apprendre, à enrichir son propre capital humain, à développer sa créativité et sa résilience : autant d’atouts pour cerner avec précision les compétences pour s’adapter, les acquérir avec rapidité et les utiliser quelle que soit l’activité exercée.

Bien plus qu’une simple compétence en tant que telle, l’intelligence émotionnelle ouvre à toutes les dimensions possibles d’innovation et d’adaptation permanente nécessaires pour faire face aux défis actuels et futurs. Elle permet de stimuler la créativité, en favorisant l’ouverture, la curiosité, la diversité et la remise en question. Elle favorise le changement, en facilitant la vision, la stratégie, la conduite du changement et l’accompagnement. Grâce à elle la gestion de crise est facilitée, en mobilisant la lucidité, la réactivité, la solidarité et la continuité.

L’intelligence émotionnelle sécurise également le développement humain en élevant le niveau de conscience et en évitant ainsi une forme d’autodestruction aveugle.

Faire vibrer l’intelligence du cœur pour développer une science en conscience

Selon Rabelais, « science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».

Ce risque s’est déjà manifesté en tant que réalité et l’actualité confirme qu’il est loin d’être écarté pour l’avenir.

Offrir à chaque individu qui compose le collectif l’opportunité de développer son capital émotionnel, c’est créer une harmonie individuelle qui nourrit l’intelligence collective pour trouver ensemble des solutions d’adaptation préservant un sentiment de sécurité intérieure et humaine. Des alternatives aux modèles actuels où chacun.e trouve son utilité et porte sa juste part de responsabilité, tant individuelle que collective, peuvent ainsi émerger.

Le niveau de conscience collective s’élève et les solutions trouvées dépassent le simple intérêt de quelques « décideurs » pour répondre plus largement aux défis planétaires et systémiques que nous traversons.

Et la bonne nouvelle est que le QE se développe tout au long de la vie, notamment grâce à la neuroplasticité cérébrale, capacité du cerveau à créer de nouvelles connexion neuronales.

À lire également :

Partager l'article

Bérangère Colignon

De formation supérieure et après un parcours de 15 ans en ressources humaines et management dans le secteur de la formation professionnelle pour les industries, Bérangère Colignon fonde Clart&Sens pour « clarifier et donner du sens à vos talents », un cabinet RH et organisme de formation qui applique l’intelligence émotionnelle et collective au cœur de vos ressources humaines profondes.