Recrutement

Les erreurs à ne pas faire en entretien lorsqu’on est recruteur

erreurs-entretien-recrutement-recruteur (1)
Ecrit par Jessica Ready

Vous vous êtes sûrement déjà dit lors d’un entretien que le candidat face à vous ne s’était pas du tout préparé à son entretien d’embauche. Mais vous êtes-vous déjà posé la question si vous aviez déjà, en tant que recruteur, fait des erreurs en entretien ?

Le candidat n’est pas toujours le seul à ne pas être préparé. En effet, de nombreux recruteurs pensent qu’un entretien d’embauche ne doit pas être préparé en amont. Voilà l’une des premières erreurs que le recruteur fait en entretien d’embauche : ne pas avoir préparé le futur entretien qu’il va avoir avec un candidat.

Dans cet article, vous découvrirez quelles sont les objectifs de l’entretien d’embauche en tant que recruteur et quelles sont les erreurs les plus commises par les recruteurs ainsi que différentes astuces et conseils pour pouvoir les éviter.

Les objectifs de l’entretien d’embauche 

Avant même de voir les erreurs les plus commises par le recruteur en entretien d’embauche et comment les éviter, il est important de comprendre quels sont les objectifs de l’entretien d’embauche pour un recruteur.

Comme nous l’avons déjà vu dans un précédent article, l’entretien d’embauche a différents objectifs que ce soit pour le recruteur ou bien le candidat. Il est donc important, avant de commencer votre entretien d’embauche, de ne pas perdre de vue vos objectifs.

Déterminer les compétences professionnelles du candidat

Le premier objectif de l’entretien d’embauche, en tant que recruteur, est de vous assurer que le candidat en face de vous a les compétences professionnelles nécessaires pour le poste que vous avez à pourvoir. Pour cela, n’hésitez pas à vous munir de la fiche de poste lors de votre entretien d’embauche.

Déterminer les motivations et la personnalité du candidat

Le second objectif est de pouvoir déterminer les différentes motivations ainsi que la personnalité du candidat qui sera face à vous. En effet, vous devrez vous assurer que le candidat est motivé pour le poste que vous avez à pourvoir mais aussi que sa personnalité lui permettra de s’intégrer parmi vos équipes. Pour cela, votre fiche de poste pourra vous servir également mais surtout n’oubliez pas de prendre le temps de vous attarder sur ces critères pendant l’entretien d’embauche.

Vérifier l’ensemble des informations fournies par le candidat

Le troisième objectif de l’entretien d’embauche pour un recruteur est de vérifier l’ensemble des informations que le candidat vous aura fourni sur son CV, sur sa lettre de motivation ou encore sur l’éventuel entretien téléphonique que vous auriez pu effectuer auparavant.

Cette étape vous permettra de vérifier que le candidat ne vous a pas menti sur ses expériences professionnelles, sa formation ou encore sur les compétences qu’il peut avoir. Pour cela, n’hésitez pas à faire une enquête CV et à reprendre point par point les différentes informations présentes sur le CV.

Lire également:

Les erreurs les plus commises par les recruteurs : conseils pour les éviter 

erreur-entretien-recrutement-questions-interdites (1)

Afin de pouvoir préparer au mieux votre entretien d’embauche avec un candidat, voilà une liste d’exemples d’erreurs les plus commises par les recruteurs en entretien. Vous trouverez également différentes astuces et conseils pour les éviter et devenir plus efficace lors de vos entretiens de recrutement.

Ne pas être préparé 

Comme nous l’avons expliqué plus haut, la première erreur que fait généralement un recruteur est de penser que seul le candidat a besoin de se préparer à l’entretien d’embauche. En effet, de nombreux recruteurs pensent que tous les entretiens d’embauches sont les mêmes et qu’il n’y a pas besoin de relire la fiche de poste ou bien de relire le CV du candidat avant qu’il n’arrive.

Pourtant, chaque entretien d’embauche est unique car chaque candidat que vous recevrez aura un parcours différent ou encore des compétences différentes. Il est donc nécessaire que vous pensiez absolument à préparer vos entretiens d’embauche.

Conseil : Afin d’être le plus préparé possible et pouvoir mener un entretien d’embauche efficace, n’oubliez pas de préparer cet entretien en amont. Relisez la fiche de poste et n’hésitez pas à poser des questions aux opérationnels s’il vous manque des informations sur le poste.

Prenez également le temps de relire le CV du candidat et déterminer à l’avance les zones que vous trouvez intéressantes et celles qui vous paraissent manquer d’informations. Cela vous permettra de savoir à l’avance quelles questions vous pourrez poser au candidat en face de vous. N’hésitez pas également à relire vos éventuelles notes si vous avez déjà fait un entretien téléphonique au préalable.

Prendre le candidat en retard

Il vous est probablement arrivé, en tant que recruteur, de ne pas être à l’heure à un entretien d’embauche que vous aviez programmé avec un candidat. Pourtant, vous n’appréciez pas quand un candidat est en retard ? Encore une erreur qu’il vous faut absolument éviter. Si vous êtes en retard, alors vous donnerez potentiellement une image négative au candidat.

Conseil : Si vous voulez donner une image positive de vous et de votre entreprise, pensez à être à l’heure aux entretiens d’embauches que vous programmerez ! Et pour éviter d’être en retard, ne planifiez pas de rendez-vous trop rapprochés, cela vous permettra d’être à l’heure à tout moment.

Ne pas prendre le temps 

Une autre erreur que fait souvent le recruteur est de ne pas prendre le temps d’écouter le candidat et ce qu’il a à dire : soit parce que vous n’avez pas le temps, soit parce que vous vous êtes vite basé sur un a priori ou alors parce que la journée a été compliquée au bureau. Expédier un candidat en dix – vingt minutes quand il a pris le temps de venir vous voir n’est pas respectueux.

Conseil : Pensez toujours au fait que vous aussi vous n’aimeriez pas que l’on vous reçoive de cette manière. Vous devez absolument prendre le temps d’écouter le candidat en face de vous et d’oublier les à priori que vous pourriez avoir sur lui.

Vous pourriez découvrir la perle rare que vous cherchez ! Pour cela, n’hésitez pas à vous préparer une grille d’entretien que vous auriez préparé en amont. Cela vous permettra de mettre tous les candidats sur le même piédestal et de prendre le temps de faire le même entretien à chaque candidat.

Ne pas vérifier les informations présentes sur le CV du candidat 

Beaucoup de recruteurs font également l’erreur de ne pas vérifier les informations présentes sur le CV du candidat et de croire tout ce qui est écrit sur le CV. Beaucoup de statistiques montrent que de nombreux CV contiennent des informations erronées (dates des expériences modifiées, fausses expériences professionnelles ou formations, …).

Votre but en tant que recruteur est d’être capable de vérifier les informations présentes sur le CV du candidat afin de vous assurer qu’il corresponde au poste que vous avez à pourvoir et à la fiche de poste que vous auriez précédemment établie.

Conseil : Pour penser à vérifier toutes les informations présentes sur le CV du candidat, pensez à utiliser la méthode de l’enquête CV. Reprenez toutes les informations présentes dans le CV en détaillant l’ensemble du parcours du candidat : en passant de sa formation à ses expériences (du plus ancien au plus récent).

N’hésitez pas à poser des questions sur la fonction qu’il occupait, dans quelle société il travaillait, le secteur d’activité de cette dernière ou encore les raisons de son départ. Si vous voulez allez plus loin dans la vérification des informations présentes sur le CV, pensez au contrôle de référence mais attention demandez bien l’autorisation au candidat de pouvoir l’effectuer.

Lire également:

Monopoliser la parole

Vous vous êtes probablement déjà dit que vous aviez peut-être trop parlé pendant un entretien d’embauche et que vous n’aviez pas eu le temps de poser certaines questions au candidat en face de vous. Vous avez probablement monopolisé la parole ? En effet, cela peut arriver en tant que recruteur et vous vous rendrez alors compte que vous n’avez pas eu l’ensemble des informations que vous souhaitiez avoir.

Conseil : Si vous voulez éviter de monopoliser la parole, rappelez-vous cette phrase : le recruteur ne doit parler que 20% du temps pendant l’entretien d’embauche. N’hésitez pas à poser des questions ouvertes aux candidats qui lui permettront de détailler un maximum et pouvoir ainsi le laisser parler un maximum.

Poser des questions interdites 

erreur-ne-pas-commettre-entretien-recrutement-recruteur-questions-interdites-entretien-embauche

L’erreur qu’il faut absolument éviter lorsqu’on est recruteur est de poser des questions interdites en entretien de recrutement. Nous en avions déjà parlé lors d’un précédent article mais toutes les questions ne sont pas autorisées. En effet, il vous est formellement interdit en tant que recruteur de poser des questions à critères discriminatoires.

Conseil : Si vous ne savez pas quelles questions sont interdites, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre article. De manière générale, retenez que les questions qui pourraient avoir un critère discriminatoire comme par exemple des questions visant à connaître l’âge, le sexe ou encore la nationalité du candidat sont strictement interdites.

Ne pas aborder les détails importants du poste

On pense souvent que l’entretien d’embauche est une manière pour le candidat de se vendre. Mais retenez également que l’entretien d’embauche est là pour que vous puissiez vous aussi vendre l’entreprise et le poste que vous avez à pourvoir.

En effet, bien trop souvent, les recruteurs ont tendance à penser que l’entretien d’embauche a uniquement comme objectif de vérifier que le candidat correspond à la fiche de poste. Pourtant, il est important que le recruteur puisse lui aussi présenter le poste et aborder les détails importants concernant ce dernier comme les missions du poste, la localisation ou encore le salaire.

Conseil : Pensez systématiquement à présenter votre entreprise ainsi que le poste à pourvoir. N’oubliez pas également de parler de la localisation du poste ou encore du salaire, cela vous évitera également des déconvenues par la suite avec notamment des candidats qui ne seraient pas 100% convaincu par votre poste ou alors pas mobile ou encore avec un salaire plus élevé que celui que vous proposez.

Trop vous avancer 

Une des erreurs qu’un recruteur fait également trop souvent est de trop s’avancer sur le processus de recrutement : dire au candidat qu’il va forcément matcher avec le poste à pourvoir ou alors lui dire qu’il aura une réponse dans la journée alors que ce ne sera pas le cas.

Trop vous avancer alors que vous n’avez pas échangé avec les opérationnels ou avec toutes les personnes concernées par le poste n’est pas idéal. Peut être que l’opérationnel ne sera pas du tout convaincu par les compétences du candidat et ne souhaitera pas le rencontrer ? Avant de vous avancer, il est absolument primordial que vous ayez échangé en interne sur le candidat que vous avez rencontré.

Conseil : Si vous voulez éviter de trop vous avancer, expliquez le processus de recrutement en indiquant au candidat la suite du processus s’il est retenu mais aussi la suite du processus s’il n’est pas retenu. Cela vous permettra de rester neutre et de ne pas vous avancer sur sa candidature. S’il vous demande un délai de retour, indiquez lui un délai sur lequel vous êtes sûr de pouvoir répondre.

Lire également:

L’entretien d’embauche ne doit pas simplement être préparé par les candidats 

Comme vous l’aurez vu dans cet article, l’entretien d’embauche ne doit pas simplement être préparé par les candidats.

En effet, si vous voulez être le plus efficace possible dans vos recrutements, vous devez absolument, en tant que recruteur, préparé vos entretiens d’embauches à l’avance.

Cela vous permettre non seulement d’avoir un avis le plus objectif possible mais aussi de donner une meilleure image de vous et de votre entreprise au candidat qui se trouvera en face de vous.

A propos de l'auteur

Jessica Ready

Avec 4 années d’expérience en cabinet de recrutement, j’ai accompagné de nombreux clients dans leur recrutement au quotidien.

Aujourd’hui, j’accompagne les entreprises en tant que consultante que ce soit pour leur trouver la perle rare ou bien pour améliorer leur processus de recrutement. J’accompagne également les demandeurs d’emploi à travers des coaching pour booster leur recherche d’emploi.

Commenter l'article