Augmentation du SMIC au 1er mai 2023 : quel impact pour la paie de vos salariés ?

Augmentation du SMIC au 1er mai 2023 : quel impact pour la paie de vos salariés ?
Laetitia Baccelli

Consultante et formatrice en paie, j'apporte mon expertise pour optimiser efficacement vos services paie

Comme prévu, en raison de l’inflation importante observée depuis le début de l’année, le SMIC est revalorisé au 1er mai 2023. Découvrez quel est le montant du SMIC au 1er mai 2023 et quels sont les impacts sur la paie des salariés !

Comme attendu au regard de l’inflation exponentielle que nous connaissons depuis ce début d’année, le SMIC va augmenter au 1er mai 2023.

Alors quel sera le montant du SMIC au 1er mai 2023 ? Quelles conséquences sur la paie des salariés ?  Peut-on s’attendre à d’autres revalorisations sur 2023 ?

Dans cet article, nous vous proposons de vous livrer notre analyse sur l’augmentation du SMIC au 1er mai 2023.

Le montant du SMIC au 1er mai 2023

Le SMIC, qui sert de référence à de nombreuses variables en paie, est revalorisée au 1er mai 2023, 4 mois après sa revalorisation annuelle. Cette revalorisation intervient en raison du mécanisme d’indexation du SMIC sur l’indice des prix à la consommation. 

Mais en quoi consiste le mécanisme de revalorisation automatique ? Quelle sera la valeur du SMIC au 1er mai 2023 ?

La revalorisation automatique du SMIC

Chaque année, le SMIC est automatiquement revalorisé au 1er janvier en se basant sur le rapport entre le dernier indice des prix à la consommation pour les ménages du 1er quintile publié par l’INSEE et celui pris en compte lors de la dernière revalorisation du SMIC. En principe, sauf intervention exceptionnelle du gouvernement, le SMIC n’augmente qu’une fois par an. 

Cependant, en raison de l’inflation que nous connaissons depuis la fin de crise sanitaire, le SMIC peut être revalorisé selon un mécanisme de revalorisation automatique lorsque l’indice des prix à la consommation pour les ménages du 1er quintile augmente de plus de 2% par rapport à celui pris en compte lors de la dernière revalorisation. Pour rappel, en 2022, le SMIC a augmenté au 1er mai puis une nouvelle fois au 1er août.

En l’espèce, lors de la dernière revalorisation du SMIC, l’indice des prix à la consommation était de 113,58 (novembre 2022) alors qu’il est de 116,07 en mars 2023 (chiffre publié le 15/04/23 sur le site de l’INSEE) soit une augmentation de 2,19%.

Valeur du SMIC au 1er mai 2023

À compter du 1er mai 2023, le SMIC horaire brut sera porté à 11,52 euros brut soit une augmentation de 2,19%. De ce fait, un salarié rémunéré au SMIC percevra 1747, 20 euros brut pour 151,67 heures travaillées.

En considérant un taux de charge de 21,01%, cela correspondra à un salaire net de 1380,11 euros soit une augmentation d’environ 30 euros net par mois.

Impact de la revalorisation du SMIC au 1er mai 2023 sur la paie des salariés  

L’augmentation du SMIC au 1er mai 2023 a un impact direct sur la rémunération des salariés au SMIC et ainsi sur la masse salariale, mais pas seulement. La revalorisation du SMIC a également des conséquences sur de nombreuses variables en paie, ce qui implique des travaux de paramétrage de la solution de paie.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

La revalorisation du salaire de base des salariés au SMIC

Le salaire de base des salariés au SMIC doit être réajusté par rapport à la nouvelle valeur du SMIC au 1er mai 2023.

Par ailleurs, des salariés qui étaient jusque-là rémunérés au-delà du SMIC peuvent se retrouver en dessous du SMIC avec la nouvelle valeur.

Notre conseil : faire une extraction du salaire de base de vos salariés afin de vérifier qu’aucun de vos salariés ne se retrouve en dessous du SMIC. Vous pouvez également, si votre logiciel de paie le permet, mettre en place des contrôles automatiques des salaires de base et d’affecter des profils SMIC à vos salariés. Ainsi, le montant des salaires de base au SMIC seront automatiquement mis à jour.

La revalorisation du salaire des alternants

Les salaires des salariés en contrat d’apprentissage et de professionnalisation sont indexés sur la valeur du SMIC. Par conséquent, lorsque le SMIC augmente, la masse salariale des altérants augmente également.

Barème légal de rémunération des contrats d’apprentissage au 1er mai 2023 : 

   
 1ère année2ème année3ème année
entre 16 et 17 ans            471,74         681,41           960,96  
entre 18 et 20 ans            751,30         891,07        1 170,62  
entre 21 et 25 ans            926,02      1 065,79        1 362,82  
26 ans et plus        1 747,20      1 747,20        1 747,20  

Barème légal de rémunération des contrats de professionnalisation au 1er mai 2023 :

Diplôme < au bac professionnel ou titre de même niveauAu moins un Bac Professionnel ou titre de même niveau
Moins de 21 ans            960,96      1 135,68  
De 21 à 25 ans        1 223,04      1 397,76  
26 ans et plus        1 747,20      1 747,20  

La rémunération des jeunes de moins de 18 ans

Les jeunes de moins de 18 ans peuvent, sous certaines conditions, percevoir un salaire inférieur au SMIC, mais indexé sur la valeur du SMIC. Ainsi, la revalorisation du SMIC entraine également la revalorisation du salaire des jeunes de moins de 18 ans.

La suite après la publicité
SMIC horaireSMIC mensuel
jeunes de moins de 17 ans9,221397,76
jeunes de moins de 18 ans10,371572,48

La rémunération des autres salariés

Dans certaines entreprises, le système de rémunération prévoit un ajustement des salaires de base en fonction de l’augmentation du SMIC afin de maintenir l’écart entre les salariés non qualifiés au SMIC et les salariés plus qualifiés et/ou expérimentés dont la rémunération est supérieure.

Ainsi, à chaque augmentation du SMIC, en l’espèce au 1er mai 2023, le salaire de base de l’ensemble des salariés est revalorisé.

Cette revalorisation automatique n’est en aucun cas obligatoire, mais a le mérite de maintenir le pouvoir d’achat de tous les salariés de l’entreprise et notamment dans un contexte de climat social dégradé

Revalorisation des indemnités journalières de maladie

Qui dit revalorisation du SMIC, dit revalorisation des Indemnités Journalières de Sécurité Sociale (IJSS) maximales pour arrêt de travail en maladie simple. Cette revalorisation ne concerne pas les arrêts de travail en cours au 1er mai, mais les arrêts de travail qui interviennent à compter du 1er mai 2023.

Ainsi, il est nécessaire à compter du 1er mai 2023 de paramétrer votre logiciel de paie avec la nouvelle valeur de l’IJSS maximale maladie.

Le salaire rétabli pris en compte pour calculer les IJSS maladie est plafonné à 1,8 SMIC soit 3 144,96 euros au 1er mai 2023, soit une IJSS maladie maximale fixée à 51,70 euros brute.

Impact de l’augmentation du SMIC sur le calcul des cotisations sociales

Pour certaines cotisations sociales, et notamment pour le calcul des dispositifs de réduction de cotisations, le SMIC sert de référence. Ainsi, une revalorisation du SMIC en cours d’année impacte le calcul des cotisations sociales.

La réduction générale de cotisations patronales (ex-réduction Fillon)

Pour les salariés dont la rémunération n’excède pas 1,6 SMIC, les employeurs peuvent bénéficier d’une réduction dégressive de cotisations sociales.

Ainsi, à compter du 1er mai 2023, il est possible d’appliquer une réduction de cotisations patronales aux salariés dont la rémunération est en dessous de 2795,52 euros.

À noter que la réduction générale de cotisations patronales se calcule à l’année en régularisation progressive ou annuelle en prenant en compte le SMIC en vigueur pour chaque mois.

9 fiches pour développer le potentiel de vos entretiens

L’entretien annuel peut devenir un moment clé pour l’engagement et la formation des équipes. Notre partenaire Lucca a élaboré un guide avec des conseils pratiques : implication des collaborateurs lors de préparation, identification des besoins de formation et réflexion sur les perspectives de carrières.

Je télécharge

La cotisation d’assurance maladie/maternité/invalidité

Le taux de la cotisation d’assurance maladie/maternité/invalidité est réduit de 6 points pour les salariés dont la rémunération n’excède pas 2,5 SMIC. Ainsi, ce seuil passe à 4 368 euros au 1er janvier 2023.

De la même manière que pour la réduction générale de cotisations patronales, le calcul du seuil est déterminé de manière annuelle en prenant en compte le SMIC en vigueur de chaque mois.

La cotisation d’allocation familiale

Selon la même méthodologie que pour la cotisation maladie, le taux de la cotisation d’allocation familiale est réduit de 1,80 points pour les salariés dont la rémunération n’excède pas 3,5 SMIC soit 6 115,20 euros brut au 1er mai 2023.

Là encore, il convient de bien prendre en compte le SMIC en vigueur pour chaque mois.

D’autres augmentations du SMIC à prévoir dans le courant de l’année ?

En 2022, nous avons connu deux augmentations exceptionnelles du SMIC, le premier au 1er mai 2022, le second au 1er aout 2022. Ainsi, le SMIC a été revalorisé 3 fois sur l’année 2022.

Selon les prévisions de l’INSEE, nous devrions connaÏtre une inflation encore élevée au moins jusqu’à juin 2023.

Par ailleurs, les économistes annoncent une importante crise financière d’ici l’été 2023, ce qui peut impacter à la hausse ou la baisse les prix à la consommation en fonction de la teneur de la crise des mesures mises en place par les gouvernements et instances monétaires.

Compte tenu de l’instabilité économique, il est très probable que le SMIC viennent à augmenter une nouvelle fois sur l’année 2023.

Partager l'article

Laetitia Baccelli

Fort de plus de 10 ans d’expériences dans le domaine de la paie, j'ai toujours eu à cœur de développer des outils et méthodes améliorant la productivité et facilitant la gestion au quotidien. J'accompagne désormais les entreprises en qualité de consultante pour des missions d'audit et de formalisation de processus, de développement d’outils de gestion ainsi qu' en tant que support pour la production de la paie.