Promotion et fidélisation : le combo gagnant ? 

Promotion et fidélisation : le combo gagnant ? 
Adeline Lajoinie

Accorder une promotion à un salarié le rend-il plus enclin à rester ? La fidélisation des talents est-elle une question d’augmentation salariale ? Pas si sûr…

Des salariés français moins motivés et engagés que les autres

ADP Research Institute® vient de révéler les résultats de son étude sur les évolutions de carrière, « Today at Work – La vérité cachée des promotions »

Elle dévoile alors une baisse de l’engagement chez les salariés français comparativement à leurs homologues internationaux. 

L’outil de mesure, l’indice « Employee Motivation and Commitment » (EMC), sert de baromètre pour évaluer le degré de contentement des employés par rapport à leur milieu professionnel et à leur développement de carrière. Le constat est préoccupant : seulement 20% des salariés en France affichent un engagement et une motivation soutenus, marquant une légère régression par rapport au 21% de l’année précédente.

Ce recul se place dans un contexte où l’indice EMC a chuté globalement, passant de 121 en décembre 2022 à 100 en août 2023. Cette diminution marque le plus bas niveau enregistré depuis juin 2022, malgré une période favorable marquée par des hausses de salaires, une politique de recrutement dynamique et l’expansion du télétravail.

Il est intéressant de noter que plus l’indice EMC est élevé, moins les employés envisagent de quitter leur entreprise, témoignant de l’importance de cet indicateur.

Les disparités sont également observables au niveau sectoriel et démographique. Le secteur des technologies domine, avec 42% de ses salariés hautement motivés, contrairement au domaine de la santé ou de l’éducation, où les chiffres plafonnent à 22% et 20% respectivement. 

Chez les hommes de 20 à 54 ans, l’indice de motivation et d’engagement atteint 30,5%, alors qu’il est de 25% chez les femmes du même groupe d’âge

L’étude souligne finalement une corrélation forte entre productivité et motivation : les salariés performants seraient 2,6 fois plus enclins à exprimer une satisfaction accrue au travail.

La suite après la publicité

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

La fidélisation : avant, pendant et (mais surtout) après la promotion

Fidéliser un employé ne s’arrête pas à sa promotion ; c’est même là que tout commence. Les travailleurs qui montrent de l’ardeur et de l’implication sont souvent récompensés par une avancée professionnelle. Cependant, une fois la promotion obtenue, le maintien de leur loyauté devient crucial pour la pérennité de l’entreprise.

Curieusement, le taux de démission post-promotion est significatif : dans le mois suivant leur avancement, 29% des salariés choisissent de partir, contre 18% qui n’auraient pas été promus. 

Cette tendance est d’autant plus marquée chez les employés dont le niveau d’étude est élevé; ils ont presque six fois plus de chances de démissionner peu après leur promotion qu’en l’absence de celle-ci. Les diplômés de l’enseignement supérieur, bien plus enclins à quitter l’entreprise dans le mois suivant leur promotion, voient cette probabilité diminuer nettement après quatre mois.

Pour contrer ce phénomène, une stratégie d’accompagnement est essentielle. Il s’agit d’offrir un soutien continu et des perspectives d’évolution pour renforcer l’attachement des promus. 

Employeurs : 10 obligations à connaître en droit du travail

Les textes de loi et décrets entrés en vigueur ces derniers temps sont venus impacter les obligations des employeurs, créant ainsi de nouveaux impératifs à respecter pour rester en règle. Téléchargez ce dossier spécial pour faire le point sur les 10 obligations à connaître. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

Il est également primordial de préparer un plan pour pallier les conséquences d’éventuels départs, en particulier pour les postes-clés. Enfin, il est indispensable de cibler les employés nouvellement promus ayant des salaires moins élevés, qui sont statistiquement plus susceptibles de quitter l’entreprise, afin de les retenir efficacement.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.