Charge de travail des RH : comment évolue-t-elle ? 

Charge de travail des RH : comment évolue-t-elle ? 
Adeline Lajoinie

Sujet diffus et complexe pour les fonctions RH, la charge de travail est souvent difficilement mesurable et donc objectivable. Mais comment les professionnels RH la voient-ils évoluer ?

Des écarts de perception RH / Salariés autour de la charge de travail

​​La cinquième étude Lamy Liaisons-Opinion Way « Perspectives RH » a interrogé comme chaque année les DRH sur leurs aspirations et les attentes des salariés.

On y apprend que les fonctions RH identifient plusieurs chantiers prioritaires pour les deux prochaines années, tant sur le plan organisationnel que pour les collaborateurs. La charge de travail apparaît comme un sujet complexe pour 78% des fonctions RH. Alors que les salariés perçoivent une charge de travail plutôt stable, 50% des RH déclarent qu’elle augmente.

Pour suivre la charge de travail, les principaux dispositifs mis en place sont l’écoute des collaborateurs (52%) et les remontées managériales (48%). Cependant, 78% des fonctions RH trouvent que la charge de travail est souvent évoquée pour masquer d’autres difficultés, telles que l’organisation du travail et le management. De plus, 78% des RH indiquent que les collaborateurs se plaignent d’une surcharge chronique, soulignant l’importance de ce sujet.

Il existe des écarts significatifs de perception entre les RH et les salariés concernant la charge de travail. Par exemple, 84% des fonctions RH déclarent que la charge de travail est difficilement mesurable, alors que 34% seulement des salariés affirment ressentir une augmentation de leur charge de travail. 

Préserver la santé mentale en entreprise

À l'heure où 1 salarié sur 2 s'estime être en détresse psychologique (Opinion Way), le rôle des entreprises dans la santé mentale des collborateur·ice·s n'est plus à démontrer. Découvrez 7 conseils pour des équipes épanouies et en meilleure santé dans notre e-book sur le sujet : culture du feedback, ouverture et parole libérée, avantages salariaux etc. Inspirez vos actions QVCT et faites de votre entreprise une championne de la santé mentale. Cet e-book vous est proposé par notre partenaire Urban Sports Club.

Découvrir l'e-book

En revanche, 48% des RH ressentent une augmentation de leur propre charge de travail.

Pour mieux prendre en compte la charge de travail des collaborateurs, 80% des fonctions RH déclarent que leur entreprise a ou compte ouvrir des négociations sur un accord collectif. Cependant, seulement 40% des entreprises ont déjà négocié un accord.

Ces écarts de perception sont également influencés par l’âge, 75% des RH pensant que la charge de travail est mieux supportée par les jeunes

Les enjeux liés à la charge de travail demeurent cruciaux pour maintenir la productivité et le bien-être au sein des organisations. Une implication plus forte des DRH est essentielle pour harmoniser ces perceptions et améliorer les conditions de travail.

La suite après la publicité

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Comment l’IA peut aider les RH à gérer leur charge de travail

Selon l’étude, 71% des DRH pensent que l’IA va transformer leur métier. Cependant, seulement 58% ont déjà utilisé des outils d’IA générative au travail. Près de 75% des DRH prévoient que l’IA allégera leur charge de travail et celle des salariés.

78% des DRH estiment que l’IA réduira la charge mentale des employés. Pour 81%, l’IA est plus utile pour la formation que pour l’embauche de nouveaux profils (71%). Les salariés sont plus prudents, seulement 44% prévoient un fort impact de l’IA sur leur métier.

6 fonctions RH sur 10 ont déjà utilisé l’IA dans leur cadre professionnel. 87% des DRH voient l’IA comme un atout pour analyser les données et automatiser les processus à faible valeur ajoutée. L’IA pourrait ainsi augmenter la productivité et réduire les tâches répétitives.

Les fonctions RH prédisent un impact plus fort de l’IA sur leur métier que les salariés. La formation et le développement sont les domaines où l’IA aura le plus grand impact.

L’IA peut donc aider à optimiser la charge de travail par l’analyse des données et l’automatisation des processus. Les DRH voient un potentiel significatif dans l’utilisation de l’IA pour améliorer la productivité et réduire la charge mentale.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.