Onboarding et Préboarding : quelles sont les attentes des recrues ? 

Onboarding et Préboarding : quelles sont les attentes des recrues ? 
Adeline Lajoinie

L’onboarding, comme le préboarding, ne sont plus des options dans les entreprises d’aujourd’hui. Les nouvelles recrues réclament qu’on les accompagne au mieux pendant leur arrivée. Au risque de partir plus tôt que prévu…

Préboarding : palier un manque de visibilité inquiétant pour les recrues 

Workelo, leader de l’onboarding digital en France, en partenariat avec Ipsos, a publié la première édition de son baromètre de l’onboarding. Les résultats mettent en lumière un aspect crucial : le préboarding et le manque de visibilité sur les postes.

Le préboarding, période souvent marquée par l’incertitude, peut durer jusqu’à trois mois après le recrutement. Durant cette phase, 19% des salariés n’ont eu aucun contact avec leur future organisation avant le premier jour. Cette absence de communication peut conduire au no-show ou à une démotivation notable, rendant l’intégration difficile.

Les attentes des salariés en matière de préboarding sont claires. Ils souhaitent éviter le silence radio entre le recrutement et le premier jour. 

46% des salariés se sentent stressés la veille de leur premier jour. Pour pallier ce stress, il est recommandé de créer rapidement du lien avec la recrue en lui envoyant des ressources pour découvrir l’entreprise et sa future équipe. Rassurer la recrue, en lui fournissant des informations pratiques comme le lieu et l’heure de rendez-vous, contribue également à une intégration réussie.

Préserver la santé mentale en entreprise

À l'heure où 1 salarié sur 2 s'estime être en détresse psychologique (Opinion Way), le rôle des entreprises dans la santé mentale des collborateur·ice·s n'est plus à démontrer. Découvrez 7 conseils pour des équipes épanouies et en meilleure santé dans notre e-book sur le sujet : culture du feedback, ouverture et parole libérée, avantages salariaux etc. Inspirez vos actions QVCT et faites de votre entreprise une championne de la santé mentale. Cet e-book vous est proposé par notre partenaire Urban Sports Club.

Découvrir l'e-book

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Des attentes variées concernant l’onboarding

Selon l’étude, les recrues expriment également un besoin d’accompagnement tant sur le plan des compétences que de l’intégration sociale et de l’acculturation à l’entreprise. Les chiffres montrent que 83% des salariés souhaitent clarifier leur mission rapidement avec leur responsable. Par ailleurs, 80% veulent une vision claire du parcours d’intégration et 79% préfèrent une formation progressive.

Cependant, 50% des répondants ont déjà vécu une mauvaise intégration, alors que 97% des salariés estiment crucial de bénéficier d’une bonne intégration. Le manque d’implication des responsables est la deuxième source d’insatisfaction la plus citée. 

Les entreprises peinent à répondre aux attentes des nouveaux salariés, notamment en termes de qualité des formations, de contacts avec l’entreprise avant le premier jour, et de mise à disposition du matériel nécessaire.

La suite après la publicité

Les attentes des salariés durant l’onboarding sont nombreuses : visibilité sur le programme des prochaines semaines, informations sur la future équipe, contact avec le futur responsable ou les RH, accès à un livret d’accueil et gestion des formalités en ligne.

L’implication du manager est primordiale, avec 59% des recrues attendant que leur manager soit à l’écoute, 57% qu’ils clarifient les missions et objectifs et 43% qu’ils assurent leur formation.

La digitalisation de l’onboarding plébiscitée par les recrues

Le digital est fortement plébiscité pour accompagner l’onboarding, avec 61% des salariés souhaitant bénéficier d’un accompagnement digital. Ce chiffre monte à 74% chez les 18-24 ans, qui préfèrent combiner digital et interactions en face à face.

Le digital permet de transmettre des ressources variées dès le préboarding et de simplifier les démarches administratives, libérant ainsi du temps pour les RH. En outre, il enrichit l’expérience d’intégration avec des formats variés, des quiz et des éléments de gamification.

Les attentes varient selon les générations, mais restent semblables entre les secteurs public et privé. Les générations Y et Z, en particulier, montrent une plus grande volatilité, avec 48% des 18-24 ans continuant à consulter des offres d’emploi pendant leur intégration.

Les grandes entreprises, malgré des moyens supérieurs, doivent améliorer leurs pratiques, car 52% des recrues y sont stressées avant leur premier jour, contre 45% en PME/ETI.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.