76% télétravailleurs effectuent des heures supplémentaires non rémunérées

76% télétravailleurs effectuent des heures supplémentaires non rémunérées
Adeline Lajoinie

Quel est l’impact du télétravail sur l’organisation du temps de travail des salariés. Il semblerait que travailler depuis chez soi pousse les collaborateurs à cumuler des heures supplémentaires, sans en demander la rémunération. Un phénomène qui pourrait participer à l’épuisement professionnel.

Heures supplémentaires et stress accentués pour les télétravailleurs

L’enquête intitulée « People at Work 2022 : l’étude Workforce View » d’ADP, pionnier et leader mondial des solutions de Ressources Humaines, a interrogé les effets du télétravail sur les salariés de 17 pays. 

Une des premières constatation est que les télétravailleurs offrent plus d’heures “gratuites” à leurs employeurs que les salariés sur site. Plus des trois quarts des télétravailleurs (76% contre 51% de leurs collègues sur site) déclarent effectuer des heures supplémentaires non rémunérées.

Ils donneraient en moyenne à leurs employeurs l’équivalent de 7,65 heures supplémentaires non rémunérées effectuées sur leur temps libre chaque semaine, comparé à la moyenne de 4,3 heures pour ceux qui exercent sur site. 

A lire également :

Un stress plus important et moins accompagné 

Autre écueil souligné par cette étude, 70% des télétravailleurs (contre 58% de leurs collègues sur site) ressentent au moins une fois par semaine du stress au travail. Et ils sont plus susceptibles d’avoir l’impression que leur travail pâtit de niveaux de stress plus importants que leurs collègues sur site (44% contre 33%). 

Advertisements

En France, les salariés sont également moins de la moitié (49% contre 45% des salariés sur site) à considérer recevoir de l’aide de la part de leur manager dans ce domaine. Mais 54% reconnaissent que le télétravail rend plus difficile la détection par les managers au sein de leurs équipes de problèmes de santé mentale, de gestion du stress ou de charge de travail.

Une gestion de la parentalité plus compliqué en télétravail

Autre souci souligné par l’étude autour du télétravail : la gestion de la parentalité. Contrairement au reste du monde (24%) ou même à la moyenne européenne (33%), les salariés avec enfants en France estiment en majorité que le télétravail a rendu plus difficile leur gestion de la parentalité (41%). Seuls 22% pensent que cette pratique a facilité leur vie en tant que parent qui travaille, contre 46% au niveau mondial.

5 soft skills les plus valorisées en entreprise en 2023

Nos experts décryptent en exclusivité le top 5 des compétences : Leadership, Assertivité, Présentation impactante, Empathie et Écoute ; et vous offrent des clés actionnables immédiatement. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire Skillsday.

Télécharger

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Un optimisme chez les télétravailleurs, concernant leur avenir professionnel

Seul point positif de l’enquête : les télétravailleurs seraient plus enclins à se sentir optimistes concernant les 5 prochaines années au niveau professionnel (76%), comparé à 69% de leurs pairs qui se trouvent sur leur lieu de travail.

Les télétravailleurs sont également plus enclins à avoir songé à un autre plan de carrière, au cours des 12 derniers mois (67% contre 45%). Les différentes options vont du changement de secteur d’activité (21%), à la demande d’un congé sabbatique (20%), du passage d’un temps plein à un temps partiel (15%), jusqu’au lancement de leur propre activité (13%).

A lire également :

Notez le

Rated 4.4 / 5 based on 220 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.