baromètre soft skills

Salaire : combien gagne un Gestionnaire de Paie ?

Salaire : combien gagne un Gestionnaire de Paie ?
La rédac' Culture RH

Combien gagner un Gestionnaire de Paie ? Quel est le salaire d’un gestionnaire de paie débutant ? Sénior ? Indépendant ? Découvrez vite tout ce que vous devez savoir sur la rémunération des prestataires en paie.

Le salaire d’un gestionnaire de paie peut évoluer en fonction de différents critères : le niveau d’expérience du gestionnaire de paie, sa formation, l’entreprise dans laquelle il travaille, son statut (salarié ou indépendant)…

Découvrez vite combien gagner un gestionnaire de paie en fonction de son expérience: débutant, fin de carrière, indépendant… Etc.x

Quel est le salaire d’un gestionnaire de paie débutant ? 

Comme dans tous les métiers, l’expérience est un critère très important qui va influer sur la rémunération d’un gestionnaire de paie. Un étudiant sortant d’une école peut prétendre à un salaire d’au moins 1500€ à 1800€ brut par mois en tout début de carrière.

Un salarié en reconversion professionnelle va pouvoir valoriser son expérience dans ses postes précédents, même s’ils ne sont pas directement liés au métier de gestionnaire de paie. Le premier salaire en reconversion de carrière peut aller de 1800€ à 2000€ brut par mois. 

Lire également: Reconversion Gestionnaire de paie: quelles solutions ?

Le métier de gestionnaire de paie est extrêmement demandé sur le marché du travail. Le candidat à un nouveau poste pourra alors faire valoir ses compétences dès son premier emploi et valoriser son salaire en fonction.

Le salaire d’un gestionnaire de paie peut également varier en fonction du type d’employeur pour lequel il travaille, de sa situation géographique et de son expérience (sur un poste précédent, en stage…).

Le salaire peut également être fonction du nombre d’années d’études. En effet, un gestionnaire de paie débutant sans aucune expérience avec un Bac + 2 va gagner autour de 27 300 € brut / an alors qu’avec un bac + 5, il pourra atteindre les 29 400 € brut / an. 

Source : Payjob

Salaire brut et Salaire net d’un gestionnaire de paie en début de carrière

Le salaire moyen d’un gestionnaire de paie débutant en France va alors être autour de 27 500 € brut sans expérience (ou une expérience inférieure à un an) et autour de 28 800 € brut avec 1 à 2 ans d’expérience (selon l’étude des salaires de gestionnaire de paie 2022 de Payjob). Ce qui correspond à un salaire net mensuel de 1788 € sans aucune expérience et de 1872 € net par mois pour une expérience de 1 à 2 ans. 

80 % des rémunérations annuelles brutes (fixe + variable) proposées dans les offres d’emploi sont comprises entre 28 k € et 40 k € (une moyenne de 33 k€ soit 2200 € net / mois).

Quel est le salaire d’un gestionnaire de paie confirmé / expérimenté ? 

Un gestionnaire de paie est considéré comme confirmé ou expérimenté quand son expérience est de 5 à 10 ans.

Un gestionnaire de paie avec de l’expérience peut espérer une rémunération à hauteur de 3000 € brut / mois et plus (autour de 2350 € net / moi et d’environ 35 800 € brut/an). 

Quel est le salaire d’un gestionnaire de paie en fin de carrière ou senior ? 

Quand un gestionnaire de paie a plus de 10 ans de carrière, on le considère comme senior. Il peut alors espérer entre 40 000 et 45 000 € brut / an soit entre 2 600 et 2925 € net / mois. 

Quelles sont les perspectives d’évolution du métier de gestionnaire de paie ? 

En plus du salaire, il est vrai que le métier de gestionnaire de paie offre de nombreuses perspectives d’évolution vers des postes plus élevés et souvent encore mieux rémunérés.

Le gestionnaire de paie peut, au bout de quelques années, se tourner vers les métiers de la comptabilité (assistant comptable, comptable, expert-comptable), en s’offrant une formation gestionnaire de paie complémentaire avec son CPF, par exemple.

Il peut également choisir des fonctions en lien avec les ressources humaines (responsable/directeur des ressources humaines) et délaisser tout ce qui touche à la gestion de paie.

S’il souhaite rester dans le domaine de la paie, il peut également occuper des postes plus élevés, tels que contrôleur de gestion ou responsable paie en entreprise. 

Un métier en hausse de recrutement et de salaire

Dans un récent article du Parisien, Catherine Dublanchy, responsable d’agence chez Menway (cabinet de recrutement et de conseil en ressources humaines) expliquait : “comme il y a une pénurie de candidats, les entreprises acceptent de plus en plus de recruter des personnes dont la qualification ou l’expérience ne sont pas forcément très élevées et les forment en interne”.

Advertisements

Plus qu’un diplôme, les entreprises partent à la recherche de profils qui ont de la rigueur et la maîtrise d’outils tels que les tableurs Excel ou des logiciels spécialisés dans la gestion de la paie.

Selon les experts en la matière, en période de forte demande en recrutement (comme maintenant), les rémunérations de début de carrière peuvent démarrer aux alentours de 30 000 euros bruts annuels et rapidement atteindre les 80 000 euros !

En effet, le marché de l’emploi dans le secteur de la paie est assez tendu : à l’heure actuelle, le nombre de candidats à ce métier est inférieur à celui du nombre d’emplois disponibles.

Les gestionnaires de paie débutants ou sortant de l’école n’ont alors que peu de difficulté à trouver un poste.

Lire également: comment devenir gestionnaire de paie ?

salaire gestionnaire paie

Les différences de salaire d’un gestionnaire de paie en fonction de son poste

Comment se passe l’évolution du métier d’un gestionnaire de paie ? Selon le site LégiSocial, 50% des candidats à des postes de gestionnaire de paie ont suivi une formation initiale à Bac+2 et travaillent en entreprise.

Le secteur de la gestion de paie est dominé par les femmes : 88% des postes. Les gestionnaires de paie ont en moyenne 41 ans, ce qui confirme que ce métier plait énormément pour une reconversion. 

Il est fortement conseillé de débuter dans une société d’externalisation, car les entreprises préfèrent les gestionnaires de paie qui disposent d’une première expérience dans le domaine de la gestion et des RH (stage et/ou alternance), en cabinet d’expertise comptable ou chez un prestataire spécialisé.

Gestionnaire de paie en entreprise

Comme nous l’avons vu, il peut être difficile d’intégrer directement une entreprise en tant que gestionnaire de paie débutant. Ce n’est qu’après quelques années d’expérience que  le gestionnaire de paie peut évoluer vers un poste de responsable paie au sein d’une entreprise.

Puis, il est possible d’évoluer vers un poste à plus hautes responsabilités comme le poste de responsable paie ou de directeur paie. Ou bien un poste plus généraliste dans le domaine de l’administration et la gestion du personnel et devenir ainsi DRH (Directeur des ressources humaines) ou RRH (Responsable des ressources humaines).

Ou encore s’orienter, toujours au sein de la même entreprise, vers le domaine de la comptabilité ou de la finance.

Gestionnaire de paie en cabinet comptable

Quand il travaille au sein d’un cabinet, le Gestionnaire de Paie va avoir la responsabilité de la gestion complète de la paie de plusieurs clients à la fois. En moyenne, un Gestionnaire de Paie en cabinet ou agence va gérer entre 15 et 30 dossiers, soit entre 250 à 300 bulletins de paies par mois.

Ce qui rend le métier encore plus riche et intéréssant. D’autant que sa mission ne se limite pas à gérer les bulletins de paie des salariés.

Il va collecter chaque mois les éléments de rémunération auprès de chaque client (congés, heures supplémentaires, part variable, entrées et sorties…) ; et effectuer pour ses clients les déclarations de charges sociales, les préparations de débuts ou de fins de contrats, les attestations, les soldes de tout compte…

Gestionnaire de paie en indépendant

Comme le gestionnaire de paie en cabinet, le gestionnaire de paie en indépendant va gérer plusieurs clients à la fois. Mais il ne sera pas intégré à une équipe car il va exercer seul ses fonctions.

Être gestionnaire de paie en indépendant nécessite d’avoir un sens aigu de l’organisation, de la rigueur et une grande discrétion, pour garantir la confidentialité des données et des informations personnelles de chacun de ses clients.

Dans un univers assez concurrentiel, le gestionnaire de paie indépendant doit faire preuve d’efficacité, de réactivité, de concentration et de courtoisie. Étant un peu “coupé” du monde de l’entreprise, le gestionnaire de paie indépendant doit régulièrement mettre à jour ses connaissances en droit social et autour de l’évolution des nouvelles technologies.

Un gestionnaire de paie indépendant va souvent facturer entre 50€ et 100€ de l’heure. 

Notez le

Rated 4.5 / 5 based on 230 reviews
Partager l'article

La rédac' Culture RH