Bien-être au travail : 46% des salariés le voient comme une priorité

Bien-être au travail : 46% des salariés le voient comme une priorité
Adeline Lajoinie

L’entreprise est, pour les salariés, un vecteur incontournable de la prévention santé et du maintien du bien-être au travail : pourquoi ? Et quelles sont les conséquences attendues de la durée du travail sur la santé des salariés ?

Bien-être et santé au travail : priorités pour les salariés

Dans un contexte professionnel souvent exigeant, le bien-être et la santé des salariés deviennent cruciaux. 

Predilife, entreprise française spécialisée en médecine prédictive, révèle dans son étude réalisée par l’Institut Ipsos que 81% des salariés français valorisent les initiatives de bien-être et de santé au travail comme critère clé de sélection d’entreprise, impactant directement leur fidélisation face à l’allongement de la durée du travail.

Arrêts maladie et congés payés : les règles applicables

La loi sur l'acquisition des congés payés pendant l'arrêt maladie a été adoptée. Elle prévoit que toute période d'arrêt maladie est considérée comme du temps de travail effectif, permettant au salarié d'acquérir des congés payés. Retrouvez la synthèse des nouvelles règles applicables dans ce dossier spécial. Ce livre blanc a été réalisé par notre partenaire les Editions Tissot.

Je télécharge gratuitement

Face à un stress croissant, avec 93% des employés affectés et 52% notant une augmentation ces deux dernières années, particulièrement chez les femmes, la question se pose avec acuité. De plus, moins de la moitié des travailleurs se sentent motivés et en bonne santé.

Le télétravail, devenu plus courant, influence également l’équilibre personnel. Il entraîne des journées plus longues pour 56% des employés, une alimentation déséquilibrée pour 49% et une réduction de l’activité physique chez 48% des répondants. Ces changements appellent à une réévaluation des politiques de bien-être en entreprise.

Pour répondre à ces défis, les employés souhaitent que les entreprises améliorent le bien-être au travail, les conditions de travail et la fidélisation des collaborateurs. En effet, 46% jugent prioritaire l’amélioration du bien-être au travail.

La santé et le bien-être sont aussi des leviers pour attirer et retenir les talents. Les soins apportés aux salariés sont désormais un critère décisif pour 81% des personnes, surpassant même les avantages traditionnels comme les chèques-vacances. Pour 92% des travailleurs, les conditions de travail sont le critère principal dans le choix d’un employeur.

Les jeunes de 18 à 34 ans sont particulièrement attentifs à ces aspects, valorisant aussi les valeurs de l’entreprise. Ces attentes soulignent l’importance d’adapter les politiques d’entreprise pour répondre aux besoins des salariés modernes.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

La suite après la publicité

Allongement du temps de travail : quelles conséquences sur la santé des salariés ? 

L’allongement du temps de travail soulève des préoccupations majeures pour la santé des salariés. 

Un pourcentage élevé de travailleurs (81%) perçoit ce phénomène comme une menace pour leur santé, avec une inquiétude encore plus marquée chez les femmes et les catégories socio-professionnelles moins privilégiées. Les salariés expriment non seulement des préoccupations personnelles, mais aussi pour les autres générations.

Les conséquences identifiées incluent l’épuisement, perçu par 66% des travailleurs, la mauvaise forme physique et les arrêts maladie. 

Les jeunes salariés, particulièrement, mettent en avant les répercussions sur leur santé mentale, avec des problèmes tels que la dépression et le burn-out. En réponse, il existe un appel général pour que les entreprises adaptent les conditions de travail afin de maintenir la motivation et la santé des employés.

Les entreprises sont considérées comme légitimes pour prendre des initiatives de prévention en santé, mais seulement 6% des salariés constatent des actions concrètes
Ils souhaitent des outils pour lutter contre le stress, des enquêtes régulières sur le bien-être et des incitations à pratiquer des activités sportives.

Les plus jeunes espèrent aussi des bilans de santé réguliers pour prévenir les maladies. Enfin, un suivi médical régulier est vu comme essentiel pour le maintien à l’emploi dans un contexte de carrière allongée.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.