baromètre soft skills

Gestionnaire de Paie : tout savoir sur ce métier d’avenir qui recrute toujours plus

Gestionnaire de Paie : tout savoir sur ce métier d’avenir qui recrute toujours plus
La rédac' Culture RH

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur le métier de Gestionnaire de Paie: formation, salaire, missions, compétences clés… etc.

Un poste où les demandes sont plus nombreuses que les candidats (et ce depuis des années), c’est assez rare de nos jours. Le métier de Gestionnaire de Paie fait partie de ceux-là.

Mobilisant des compétences très complètes, c’est une fonction phare et indispensable pour toutes les entreprises.

Salaires, formation, compétences, reconversion… Nous vous disons tout sur ce métier d’avenir qu’est celui de Gestionnaire de Paie

Pourquoi le métier de gestionnaire de paie est-il si recherché sur le marché du travail ?

“Un métier d’avenir”. C’est le qualificatif le plus utilisé pour définir le gestionnaire de paie, dans les médias, au sein des entreprises, dans les cabinets de recrutement comme chez tous les chargés de formation.

Secteur qui ne connaît pas de chômage, la paie est plus que jamais indispensable au bon fonctionnement des entreprises. 

Et même si les logiciels SIRH peuvent aider les responsables des ressources humaines à gérer une partie des fiches de paie, un professionnel du métier va parfaitement maîtriser ces outils digitaux, tout en développant ses capacités en comptabilité, droit social et communication.

Comme le soulignait déjà Le Parisien dans son article “La Paie, un métier d’avenir”, en 2019 : « Si vous savez faire de la paie, vous décrochez un poste en moins de 24 heures ». 

Fiche Métier / Fiche de Poste du gestionnaire de paie

Un poste de gestionnaire de paie peut également être recherché sous d’autres appellations :

  • Collaborateur paie
  • Chargé de paie 
  • Assistant paie 
  • Chargé de mission paie 
  • Chargé des RH et de paie 

Que fait un gestionnaire de paie ? Quelles missions ?

La fonction principale du gestionnaire de paie (code rome M1501) est de préparer les bulletins de paie en récoltant l’ensemble des éléments de rémunération des salariés d’une ou de plusieurs entreprises (salaire de base, heures supplémentaires, décompte des absences, prélèvements…).

Il est donc responsable de ce que l’on appelle “le traitement de la paie” et de toutes les formalités administratives afférentes. 

Ces fonctions peuvent s’exercer en cabinet comptable comme au sein même des entreprises. 

Le métier a fortement évolué et il est désormais autant social que financier, nécessitant également de se tenir au courant des évolutions du droit social, de bien communiquer les informations financières aux employés, de s’assurer d’être à jour sur l’ensemble des déclarations fiscales et sociales et de maîtriser les formalités d’embauche et de départ des salariés comme la création des documents de synthèse. 

Les trois grandes missions du gestionnaire de paie sont d’élaborer la fiche de paie, d’assurer la gestion administrative du personnel et de participer aux missions des ressources humaines. 

Les 10 compétences nécessaires à un gestionnaire de paie

Être responsable de la paie au sein d’une entreprise nécessite un grand nombre de compétences très complètes. Le gestionnaire de paie doit savoir : 

  1. Recueillir et traiter toutes les informations “paie” des salariés
  2. Établir les paies dans le respect de la législation sociale et contractuelle
  3. Connaître  la législation sociale en général et des règles spécifiques à l’activité (intérim, déplacements, expatriation…)
  4. Maîtriser les logiciels de paie et SIRH
  5. Participer à l’élaboration des règles de paie (conventions collectives, accords d’entreprise…)
  6. Maîtriser les outils statistiques (tableaux, extractions de données…)
  7. Élabore des documents de synthèse : tableaux de bord, masse salariale, entrée/sorties, bilan social (si entreprise de plus de 300 salariés)
  8. Communiquer clairement avec son environnement de travail direct, ses collègues et sa hiérarchie
  9. Tenir à jour les documents imposés par les dispositions légales et réglementaires
  10. Gérer les les formalités d’embauche et de départ de salariés de l’entreprises (élaboration des fiches de poste, rédaction des contrats de travail, calcul des indemnités et du solde de tout compte)

Gestionnaire de Paie / Comptable : quelles différences ? 

Ce sont deux postes souvent différents au sein des entreprises, même s’ils manipulent tous deux des données comptables, financières et opérationnelles. Dans les faits, le comptable a des compétences en paie et le gestionnaire de paie des compétences comptables. 

Advertisements

Le comptable a surtout en charge le suivi et la certification des comptes. Il fait de la comptabilité financière et peut gérer des tâches administratives relatives aux ressources humaines. Un comptable peut donc réaliser des fiches de paye mais il est surtout en charge de tenir à jour la comptabilité générale.

Le gestionnaire de paie va, lui, piloter tous les aspects de la paie, les analyser. Il s’occupe des bulletins de salaires, mais plus généralement des différentes déclarations à faire pour les employés (cotisation, mutuelle, impôts…). Il a donc également une bonne maîtrise du code du travail, ainsi que des différentes normes, réformes…

Comment devenir gestionnaire de paie ?

Il existe de plus en plus de formations spécialisées uniquement dans le métier de gestionnaire de paie, notamment dans des établissements privés. Mais c’est un métier qui s’apprend surtout avec de bonnes bases de comptabilité et une forte expérience sur le terrain. 

Quelles études / Formation ?

Comme souligné par Pôle Emploi, plusieurs établissements publiques vous offrent un bon socles de connaissances de base pour le métier de gestionnaire de paie

  • Le BTS CG (comptabilité et gestion) 
  • Le DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) spécialité finance et comptabilité
  • La licence professionnelle gestion de la paie et administration du personnel 
  • Une Licence ou un Master AES (Administration Économique et Sociale)
  • Un master (bac +5) : dans de nombreuses universités des masters consacrés à la gestion de la paie sont proposés

A noter qu’il existe également de nombreuses formations en lignes vous permettant de vous former à ce métier.

Pour trouver la formation Gestionnaire de Paie idéale pour vous, lisez notre article dédié.

salaire-gestionnaire-paie-formation

Comment réussir sa reconversion dans les métiers de la Paie 

Se reconvertir en gestionnaire de paie peut paraître un peu impressionnant quand on n’a pas l’habitude de gérer de la comptabilité, des tableaux excel et des chiffres en général.

Mais tout cela s’apprend très facilement, à tout âge. Les principales qualités d’un gestionnaire de paie sont la rigueur, la méthode, la curiosité et l’écoute. 

Devenir gestionnaire de paie, c’est choisir un métier plébiscité par les recruteurs et les entreprises, opter pour un poste adapté au télétravail et pour des missions assez variées pour que la routine ne fasse plus partie de votre vocabulaire.

Choisissez alors, pour réussir votre reconversion en gestionnaire de paie, une formation avec de fortes bases en comptabilité mais aussi en droit social et qui vous permettent de maîtriser tous les outils informatiques, dont les logiciels de paie.

Une formation avec des stages en entreprises est un plus pour l’expérience du métier. 

Rémunération : quel salaire pour un gestionnaire de paie débutant / confirmé ?

Selon l’APEC, la rémunération annuelle brute (fixe + variable) proposée dans les offres d’emploi est souvent comprise entre 28 k€ et 40 k€ (en moyenne 33 k€).

Le salaire du gestionnaire de paie est en moyenne équivalent à 2 500 euros brut par mois.

Lorsqu’il débute, le gestionnaire de paie peut gagner entre 1 800 et 2 000 euros bruts par mois.

Notez le

Rated 4.4 / 5 based on 345 reviews
Partager l'article

La rédac' Culture RH