Paie

Plafond de la Sécurité Sociale 2021 : annuel, mensuel, journalière…

montant-plafond-securite-sociale-2021

Le plafond de la Sécurité Sociale est une valeur de référence en paie, il est alors essentiel d’en connaitre son montant et son fonctionnement.

A quoi sert-il ? Quel son montant en 2021 ? Comment le calculer ?

Vous trouverez toutes les réponses dans cet article.

Quel est le montant du plafond de la Sécurité Sociale en 2021 ?

A l’heure actuelle, le montant du plafond de la sécurité sociale (MPSS) 2021 n’est pas encore connu. Cet article sera édité et mis à jour dès que les taux seront connus.

En attendant que le plafond de la sécurité sociale 2021 soit connu, voici les montants annuels, trimestriels, mensuels, hebdomadaires, journaliers et horaires pour l’année 2020

Année41 136 €
Trimestre10 284 €
Mois3 428 €
Quinzaine1 714 €
Semaine791 €
Jour189 €
Heure26 €

Lire également:

Quelques rappels sur le plafond de la sécurité sociale

plafond-secu-2021-MPSS-2021-securite-sociale-2021

Le plafond de la Sécurité Sociale, c’est quoi ? Définition

Le plafond de la Sécurité Sociale est fixé au 01/01 de chaque année par arrêté pour l’année civile. Dans la pratique de la paie, il sert notamment de référence pour le calcul des cotisations sociales et de certains seuils d’exonération, pour la détermination des Indemnités Journalières de Sécurité Sociale (IJSS) ainsi que pour le calcul de la gratification des stagiaires.

En fonction de son utilisation, le plafond de la Sécurité Sociale peut être décliné par heure, par jour, par semaine, par quinzaine, par mois, par trimestre ou par an.

L’article D242-19 détermine les règles de calcul de la valeur du plafond mensuel de la Sécurité Sociale (PMSS) pour une périodicité différente que le plafond mensuel :

  • La valeur horaire : PMSS X 12 / 1607
  • La valeur journalière : PMSS X 12 / 218
  • La valeur hebdomadaire : PMSS X 12 / 52
  • La valeur par quinzaine : PMSS /2
  • La valeur trimestrielle : PMSS X 3
  • La valeur annuelle : PMSS X 12

A quoi sert-il ?

Le plafond de la Sécurité Sociale est une donnée de référence en paie afin de déterminer le montant de la rémunération soumise à cotisations et contributions sociales ainsi que pour calculer les Indemnités Journalières de Sécurité Sociale et la gratification des stagiaires.

La cotisation d’assurance vieillesse

La cotisation d’assurance vieillesse se compose de deux cotisations assises sur des bases différentes, la première est soumise sur la totalité de la rémunération et la seconde est limitée au plafond de Sécurité Sociale. On parle alors de base déplafonnée et de base plafonnée.

Les cotisations de retraite complémentaire AGIRC/ARRCO

Les cotisations de retraite complémentaire sont assises sur deux tranches :

  • La tranche 1 : jusqu’à 1 Plafond de la Sécurité Sociale
  • La tranche 2 : de 1 à 8 Plafonds de la Sécurité Sociale

Ainsi, la rémunération au delà de 8 plafonds de la Sécurité Sociale n’est pas soumise à cotisation de retraite complémentaire.

La gratification des stagiaires

Les stagiaires de plus de 2 mois bénéficient d’une gratification de stage dont le montant minimum est calculé par rapport à la valeur horaire du plafond de la Sécurité Sociale.

Ainsi, le montant minimum de la gratification des stagiaires est de 15 % du plafond horaire de la Sécurité Sociale soit un taux horaire de 3.84 euros en 2020 multiplié par le nombre d’heures de stage.

Les Indemnités Journalières de Sécurité Sociale (IJSS)

Les IJSS pour maternité/adoption/paternité

Le salaire de référence est limité au plafond mensuel de la Sécurité Sociale soit 3 428 € en 2020.

Ainsi, l’IJSS maximale maternité/paternité/adoption est égale à 3 plafonds de la Sécurité Sociale divisé par 91,25 diminué d’un taux de charge de 21% soit 89,03 euros en 2020.

Les IJSS pour accident du travail/ trajet et maladie professionnelle

Le salaire journalier de référence est limité à 0.834% du plafond annuel de la Sécurité Sociale soit 343,07 euros en 2020.

Ainsi, l’IJSS maximale accident de travail/ accident de trajet/ maladie professionnelle est égale à :

  • 60% du cette limite les 28 premiers jours soit 205,84 euros en 2020
  • 80% de cette limite à compter du 29ème jour soit 274,46 euros en 2020

Les limites d’exonération fiscal et social

Le Plafond de la Sécurité Sociale est également utilisé pour fixer une limite à ne pas dépasser notamment pour calculer le régime social et fiscal des indemnités de rupture et la réintégration social et fiscal des cotisations de retraite et de prévoyance. Il peut s’agir soit d’un % du plafond annuel de la sécurité Sociale ou d’un multiple du plafond annuel de la Sécurité Sociale.

Ci-dessous un tableau récapitulatif des valeurs du plafond de la Sécurité Sociale utilisées pour calculer ces limites.

Valeur 2020 Utilisation
2 PASS             82 272Régime social des indemnités de rupture
5 PASS           205 680Régime social des cotisations patronales de retraite supplémentaire / Régime social des indemnités de mise à la retraite
6 PASS           246 816  Régime fiscal des indemnités de rupture
10 PASS            411 360 Régime social des indemnités de rupture très élevées (parachutes dorés)
2% de 8 fois le PASS                6 582 Régime fiscal des cotisations patronales de prévoyance complémentaire
5% du PASS          2 056,80 Régime social et fiscal des cotisations patronales de retraite supplémentaire
6% du PASS          2 468,16  Régime social des cotisations patronales de prévoyance complémentaire
8% de 8 PASS             26 327  Régime fiscal des cotisations patronales de retraite supplémentaire
12% du PASS          4 936,32  Régime social des cotisations patronales de prévoyance complémentaire

Comment calculer le plafond de la Sécurité Sociale ?

montant-plafond-secu-2021-securite-sociale-2021-pmss

Incidence des absences sur le plafond de la Sécurité Sociale

Le décret 207-858 du 9 mai 2017a modifié les modalités de calcul du plafond de la Sécurité Sociale. Ces nouvelles modalités sont entrée en vigueur au 1er janvier 2018.

Absences non rémunérées : le plafond de la Sécurité Sociale est calculé prorata temporis en fonction du nombre de jours calendaires payés par rapport au nombre de jours calendaires réels du mois.

Exemple :
Un salarié est en absence sans solde du lundi 6 au vendredi 10 janvier 2020, le plafond de la sécurité sociale pour la paie de janvier 2020 sera de :
3428/ 31 X 28 = 3096,26 euros

Si la période d’absence non rémunérée comprend un jour de repos, celui-ci doit être pris en compte dans l’abattement du plafond.

Par ailleurs, seuls les absences en journée entière peuvent abattre le plafond de la Sécurité Sociale.

Salariés non mensualisés : le plafond de la Sécurité Sociale est calculé prorata temporis en fonction du nombre de jours calendaires de la période de paie par rapport au nombre de jours calendaires réels du mois.
Auparavant, c’était les valeurs périodiques du plafond en jour, semaine ou quinzaine qui étaient utilisées.

Exemple :
Une salariée est rémunérée deux fois par mois, le 15 et 31 du mois. Pour la période de paie du 1er au 15 janvier 2020, le plafond de la Sécurité Sociale est le suivant : 3428 / 31 X 15 = 1 658,71 euros

Entrée/sortie en cours de mois : de la même manière que pour l’absence non rémunérée, le plafond de la Sécurité Sociale est calculé prorata temporis en fonction du nombre de jours calendaires travaillés par rapport au nombre de jours calendaires réels du mois.

Exemple :
Un salarié quitte l’entreprise le 20 janvier 2020, le plafond de la Sécurité Sociale est le suivant : 3428/ 31 X 20 = 2 211,61 euros

Incidence du temps partiel sur le plafond de la Sécurité Sociale

En cas de travail à temps partiel, le plafond de la Sécurité Sociale est calculé prorata temporis en fonction du temps de travail contractuel du salarié (majorées des éventuelles heures complémentaires effectuées sur le mois) par rapport à la durée légale du travail pour le cas général.

Toutefois, le salarié a la possibilité de renoncer à l’abattement du plafond, les cotisations et contributions sociales sont alors calculées comme si le salarié était à temps plein.

Exemple :
Un salarié travaille à 80% soit 121,34H par mois. Le plafond mensuel de la Sécurité Sociale est le suivant : 3428/ 151.67 X 121,34 = 2 742,40 euros

La régularisation progressive

Pour le calcul des cotisations, le plafond de la Sécurité Sociale à prendre en compte est le plafond annuel de la Sécurité Sociale (PASS) sur l’année civile.

Ainsi, le plafond est calculé chaque mois en se basant sur la valeur mensuelle du plafond de la Sécurité Sociale et la régularisation éventuelle se fait chaque mois en fonction de la variation de la rémunération et de l’incidence des éventuelles absences.

A chaque paie, il faut donc cumuler le plafond de la Sécurité Sociale depuis le début de l’année civile ou la date d’entrée du salarié si celui-ci est entré en cours d’année.

Plafonds cumulés de la Sécurité Sociale pour le calcul des cotisations

MoisTranche 1Tranche 28 PMSS
Janvier                 3 428             23 996             27 424  
Février                6 856             47 992             54 848  
Mars             10 284             71 988             82 272  
Avril             13 712             95 984           109 696  
Mai             17 140           119 980           137 120  
Juin             20 568           143 976           164 544  
Juillet             23 996           167 972           191 968  
Août             27 424           191 968           219 392  
Septembre             30 852           215 964           246 816  
Octobre             34 280           239 960           274 240  
Novembre             37 708           263 956           301 664  
Décembre             41 136           287 952           329 088  

Depuis le 1er janvier 2018, le montant du plafond applicable est celui en vigueur au cours de la période d’emploi rémunérée notamment en cas de décalage de paie.

Historique des plafonds de la Sécurité Sociale des 10 dernières années

AnnéeTrimestre MoisQuinzaineSemaineJourHeure
201940524101313377168977918625
20183973299333311165676418225
20173922898073269163575418024
20163861696543218160974317724
20153804095103170158573217424
20143754893873129156572217223
20133703292583086154371217023
20123637290933031151669916723
20113535288382946147368016222
20103462086552885144366615922

A propos de l'auteur

Laetitia Baccelli

Fort de plus de 10 ans d’expériences dans le domaine de la paie, j'ai toujours eu à cœur de développer des outils et méthodes améliorant la productivité et facilitant la gestion au quotidien. J'accompagne désormais les entreprises en qualité de consultante pour des missions d'audit et de formalisation de processus, de développement d’outils de gestion ainsi qu' en tant que support pour la production de la paie.