Décideurs/Salariés : des critères de bien-être différents. Mais quels sont ils ?

Décideurs/Salariés : des critères de bien-être différents. Mais quels sont ils ?
Adeline Lajoinie

Véritable investissement en temps et en argent, le bien-être au travail fait partie des importants défis de l’entreprise d’aujourd’hui. Mais quels sont les critères importants pour les salariés ? Et les décideurs ? Combien les entreprises dépensent-elles dans les initiatives de bien-être au travail ?

Les conditions de travail, primordiales pour les salariés 

United Heroes, application bien-être et sport, vient de sortir la 2ème édition de son Observatoire du bien-être au travail. On y apprend que les responsables du bien-être de leurs équipes estiment que “le sens du travail” est désormais la priorité des employés, tandis que ces derniers plébiscitent la qualité de vie au travail (QVT)

Parmi les personnes interrogées pour l’enquête, 14,2% considèrent “les conditions de travail” comme une priorité, arrivant derrière la “qualité de vie au travail” (49,3%) et le “salaire” (14,7%). Quel que soit le secteur, c’est la QVT qui revêt une importance primordiale. 

Cependant, des différences de perception en matière de bien-être au travail se cachent derrière la relation des employés avec d’autres critères. Dans le domaine de la vente au détail, l’environnement de travail est plus valorisé, tandis que dans le secteur de l’énergie, c’est le sens du travail qui prévaut, et dans les assurances, c’est le salaire

Décideurs/Salariés : des critères de bien-être différents 

Que ce soit dans les RH, la communication, la QVT ou la RSE, les décideurs partagent un point de vue commun : le bien-être des employés relève de la responsabilité de l’employeur. 

       

Améliorer la QVCT : 55 idées à mettre en place en 2024

Vous avez initié une démarche QVCT dans votre entreprise et vous souhaitez la booster ? Culture RH et Eurécia vous proposent 55 idées efficaces à mettre en place en 2024 pour améliorer la vie de vos collaborateurs !

Télécharger

Cette perception s’est-elle renforcée depuis la crise sanitaire ? 76,6% des décideurs estiment que la pandémie de Covid-19 a modifié leur approche du bien-être au travail.

Ce classement des critères selon leur influence sur le bien être révèle que tout le monde s’accorde sur l’importance de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Cependant, alors que les décideurs et les salariés français semblent être sur la même longueur d’onde, les salariés internationaux se distinguent en accordant moins d’importance au contenu du travail et davantage aux conditions dans lesquelles il est exercé.

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

À lire également :

Objectifs et Budget des politiques de bien-être au travail

Le bien-être des employés va au-delà des seuls aspects de la qualité de vie au travail (QVT). Les entreprises ont la possibilité d’agir en prenant soin de leurs collaborateurs et de leur bien-être dans sa globalité. En effet, la nutrition, l’activité physique, la santé mentale et le sommeil ont tous un impact positif ou négatif sur le quotidien des salariés.

  • 77% des décideurs et 64% des salariés pensent que la nutrition fait partie du bien-être au travail.
  • 96% des décideurs et 92% des salariés pensent que la santé physique fait partie du bien-être au travail.
  • 84% des décideurs et 83% des salariés pensent que la santé mentale fait partie du bien-être au travail.
  • 96% des décideurs et 92% des salariés pensent que le sommeil fait partie du bien-être au travail.

Quel budget pour une politique de bien-être au travail ? 

Les responsables du bien-être en entreprise se heurtent à différents obstacles selon la taille de leur organisation mais la question du budget est problématique pour toutes les entreprises. 31,2% des personnes interrogées disent que le principal frein à la mise en place d’une politique de bien-être au travail est le budget. 

La majorité des entreprises (38,1%) dépense entre 1 000 et 10 000€ par an pour ses initiatives bien-être au travail. Et ce, peu importe la taille. Evidemment : plus on est gros, plus on dépense. 19,2% des grandes entreprises ont un budget de plus de 100 000 € par an dédié au bien-être.

À lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.