La rémunération des stagiaires en 2022

La rémunération des stagiaires en 2022
Laetitia Baccelli

Vous avez prévu de recruter un stagiaire ? Vous souhaitez tout savoir sur les règles en vigueur, son coût ? Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la rémunération des stagiaires en 2022.

L’employeur accueillant un stagiaire au sein de son entreprise doit lui verser une gratification au-delà d’une certaine durée de stage.

Mais qu’entend-on par stagiaire ? Quel est le montant minimal de la gratification obligatoire en 2022 ? Quelles sont les cotisations sociales d’un stagiaire en 2022 ?

Nous vous proposons de faire le point la rémunération des stagiaires en 2022.

Qu’est-ce qu’un stagiaire ?

Avant de s’intéresser la rémunération des stagiaires en 2022, il est important de comprendre le cadre juridique du stage.

Un stagiaire, c’est quoi ?

Un stagiaire est une personne accueillie au sein d’une entreprise dans le cadre de son cursus scolaire ou universitaire. Conformément à l’article L124-1 du code de l’éducation, le stagiaire se voit confier une ou des missions conformes au projet pédagogique défini par son établissement d’enseignement et approuvé par l’entreprise dans l’objectif de mettre en œuvre les connaissances acquises lors de sa formation et d’acquérir des compétences professionnelles.

L’employeur ne peut en aucun cas recourir à un stagiaire pour :

  • Remplacer un salarié absent
  •  Faire face à accroissement temporaire d’activité
  • Effectuer une tache régulière ou mission correspondant à un poste de travail permanent
  • Occuper un emploi saisonnier  

A noter qu’en cas de recours abusif, le stage peut être requalifié en contrat de travail.

Les droits du stagiaire

Chaque stage doit donner lieu à la conclusion d’une convention de stage conclu entre l’entreprise d’accueil, la stagiaire et l’organisme de formation. Ainsi, un stagiaire n’est pas titulaire d’un contrat de travail et n’est donc pas considéré comme un salarié au regard des différentes obligations régissant le salariat. Toutefois, certaines obligations du droit du travail applicables aux salariés sont également applicables aux stagiaires et notamment :

  • Respect des règles en matière de durée du travail et travail de nuit ;
  • Concernant les absences maternité, paternité et assimilées ;
  • L’attribution des titres-restaurant dans les mêmes conditions que les salariés de l’entreprise ;
  • La prise en charge des abonnements aux transport public « domicile-lieu de stage » dans les mêmes conditions que pour les salariés de l’entreprise ;
  • Accès aux acticités sociales et culturelles du CSE

La rémunération d’un stagiaire en 2022

La rémunération (ou gratification) minimale du stagiaire est défini par la loi en fonction de la durée du stage. Ce montant évolue avec la revalorisation du plafond de la Sécurité Sociale, généralement chaque année (sauf ces deux dernières années en raison de la crise sanitaire).

La gratification minimale obligatoire

L’employeur est tenu de verser une gratification obligatoire aux stagiaires :

  • D’au moins 2 mois consécutifs
  • Ou d’au moins 2 mois non consécutifs au cours d’une année scolaire ou universitaire

Toutefois, l’employeur a la possibilité de verser au stagiaire un montant supérieur à la gratification minimale obligatoire.

A noter que pour certains établissements du second cycle secondaire d’enseignement agricole, la gratification obligatoire est versée à compter de 3 mois de stage, consécutifs ou non, au cours de l’année scolaire. 

Comment calculer la durée du stage pour déterminer le droit à la gratification obligatoire ?

Une journée de stage correspond à 7H de présence du stagiaire dans l’entreprise, consécutifs ou non. Ainsi, une présence de 22 jours vaut un mois de stage et par conséquent le stagiaire doit être présent plus de 308H dans l’entreprise pour pouvoir bénéficier de la gratification.

Par ailleurs, certaines absences sont assimilées à un temps de présence, soit :

  • Les congés et autorisations d’absences prévus par la loi
  • Les congés et autorisations d’absences prévus dans la convention de stage

Montant de la gratification obligatoire en 2022

Le montant de la gratification minimale correspond à 15 % du montant horaire du plafond de la Sécurité Sociale par heure de stage soit 3,90 € en 2022.

Toutefois, un accord ou une convention de branche peut prévoir un montant supérieur, il convient alors de s’y référer.

Advertisements

La gratification doit être versée mensuellement. Le versement peut être effectué selon deux options :

  • Gratification en fonction du nombre d’heures réelles de présence sur le mois
  • Gratification selon un nombre d’heures moyen de présence par mois en fonction du nombre total d’heures de stage et de la durée du stage. Ce nombre d’heures moyen doit être mentionné dans la convention de stage.

Exemple :
Un stagiaire effectue un stage en entreprise du 4 avril au 24 juin soit plus de 308H, il peut donc bénéficier de la gratification obligatoire. L’option choisie dans la convention de stage est la gratification en heure réelle.
Paie d’avril : 19 jours travaillés X 7 heures X 3,90 € = 518,70 euros
Paie de mai : 21 jours travaillés X 7 heures X 3,90 € = 573,30 euros
Paie de juin : 17 jours travaillés X 7 heures X 3,90 € = 464,10 euros

Possibilité de verser une gratification pour les stagiaires de moins de 2 mois

Pour les stages de moins de 2 mois, l’employeur a toutefois la possibilité de verser une gratification au stagiaire du montant de son choix. Si le montant de la gratification est prévu dans la convention de stage, elle doit être versée mensuellement. Dans le cas contraire, elle peut être versée en fin de stage au stagiaire.

Les cotisations sociales d’un stagiaire en 2022

Un stagiaire n’a pas le statut de salarié, il n’est donc pas soumis aux mêmes règles que ce dernier en matière de cotisations sociales.

La franchise de cotisations sociales

La gratification versée aux stagiaires est exonérée de charges sociales ainsi que de CSG/CRDS à la même hauteur que la gratification minimale obligatoire soit 15 % du montant horaire du plafond de la Sécurité Sociale par heures de stage rémunérée soit 3,90 euros en 2022.

La franchise de cotisations s’applique de la même manière que pour le calcul de la gratification, soit en fonction du nombre d’heure réelles de stage, soit par rapport à un nombre d’heures moyen en cas de gratification lissée.

Par ailleurs, en cas d’absences indemnisées par l’employeur et non prévues dans la convention stage, les heures d’absence doivent être déduites pour le calcul de la franchise de cotisations.

Exemple :
Un stagiaire bénéficie d’une gratification de stage de 800 euros par mois. La convention de stage prévoit un horaire mensuel moyen de 151,67 H par mois.
Franchise de cotisations : 151,67 X 3,90 = 591,51 euros

La gratification de stage est soumise à cotisations sociales à hauteur de 208,49 euros.

Cumul gratification et avantages en nature

Si le stagiaire bénéficie d’un avantage en nature, quelque soit sa nature, la valeur de celui-ci doit être pris en compte en complément de la gratification dans le calcul de la franchise de cotisations.

De la même manière, si un stagiaire de moins de 2 mois bénéficie uniquement d’un avantage en nature, celui-ci est exonéré de cotisations sociales dans la limite de la franchise de cotisations.  

Stagiaire : quelles cotisations sociales en 2022 ?

La fraction excédentaire à la franchise de cotisations est assujettie aux cotisations de Sécurité Sociale ainsi qu’à CSG/CRDS, à la contribution solidarité autonomie, au FNAL et au versement mobilité le cas échéant. Elle est également assujettie à la taxe d’apprentissage, la contribution à la formation professionnelle et la participation à l’effort de construction.

En revanche, la gratification des stagiaires est exonérée de cotisations de retraite complémentaire, d’assurance chômage et à la contribution au dialogue social.

Par ailleurs, les taux réduit des cotisations d’assurance maladie et d’allocation familiale ainsi que la réduction générale de cotisations patronales (ex Réduction Fillon) ne sont pas applicables à la gratification des stagiaires.  

Tableau des cotisations des stagiaires en 2022

Cotisations socialesCotisation salarialeCotisation patronaleCotisation totale
Santé
Cotisation maladie maternité invalidité décès– sauf cas particuliers13%13%
Accidents de travail – maladies professionnelles
Cotisation d’accidents du travailVariableVariable
Retraite
Assurance vieillesse déplafonnée0,40%1,90%2,30%
Assurance vieillesse plafonnée6,90%8,55%15,45%
Famille
Cotisation d’allocations familiales5,25 %5,25 %
Autres contributions dues par l’employeur
Contribution Solidarité Autonomie (CSA)0,30%0,30%
FNAL – de 50 salariés0,10%0,10%
FNAL + de 50 salariés0,50%0,50%
Versement mobilitéVariable en fonction de la localitéVariable
Contribution à la formation professionnelle0,55 % ou 1% en fonction de l’effectif0,55 % ou 1%
Participation à l’effort de construction0,45%0,45%
Taxe d’apprentissage0,68%0,68%

Gratification des stagiaires : quel régime fiscal ?

La gratification des stagiaires est exonérée d’impôt sur le revenu dans la limite du montant annuel du SMIC quelle que soit la durée du stage sur l’année soit 19 237,40 euros en 2022.

Notez le

Rated 4.4 / 5 based on 343 reviews
Partager l'article

Laetitia Baccelli

Fort de plus de 10 ans d’expériences dans le domaine de la paie, j'ai toujours eu à cœur de développer des outils et méthodes améliorant la productivité et facilitant la gestion au quotidien. J'accompagne désormais les entreprises en qualité de consultante pour des missions d'audit et de formalisation de processus, de développement d’outils de gestion ainsi qu' en tant que support pour la production de la paie.