#InnovationRH: Le “congé respiration” d’Orange qui permet de prendre l’air pendant un an

#InnovationRH: Le “congé respiration” d’Orange qui permet de prendre l’air pendant un an
Adeline Lajoinie

Chez Culture RH, on aime relayer les innovations en matière de ressources humaines. Nous allons donc vous présenter ici une belle initiative de l’entreprise Orange : le “congé respiration”. Vous aussi, vous mettez en place des actions non conventionnelles au sein de votre entreprise ? Contactez-nous pour les partager : nous les relaierons pour inspirer d’autres RH !

S’absenter durant trois à douze mois, en percevant au moins 70 % de son salaire

Alors que les salariés demandent de plus en plus à leurs entreprises de prendre en compte leur bien-être, ces dernières multiplient les initiatives pour ralentir la fuite des cerveaux. Chez Orange, par exemple, depuis le début de l’année 2022, les salariés peuvent prendre un “congé respiration”… et continuer à être payés. 

En effet, depuis janvier 2022, les salariés d’Orange qui ont au moins dix ans d’ancienneté peuvent prendre ce que le groupe appelle un « congé respiration ».

Conçu avant même les confinements, ce dispositif est d’autant plus apprécié par des salariés qui sont souvent épuisés des différentes crises et en recherche d’autres horizons.

Dans Les Echos, Gervais Pellissier, DRH du groupe souligne : “on peut constater une forme de lassitude chez certains collaborateurs qui nous ont rejoints il y a longtemps et qui semblent être un peu perdus sur leur avenir dans l’entreprise. L’idée est de leur donner l’occasion de réfléchir à comment ils veulent gérer la suite de leur parcours chez nous.”

📝 Enquête sur la BDESE 2024 : votre avis compte

      Les Editions Tissot lancent pour la 3ème année le baromètre de la BDESE, afin de dresser une situation réaliste de son déploiement dans les entreprises françaises. Votre contribution en tant que professionnel des Ressources Humaines est précieuse. Répondez à l'enquête en tout juste 4 minutes :) Cette enquête vous est proposée par notre partenaire Les Editions Tissot.

Je participe

Un congé payé pour l’intérêt général

Mais attention, ce “congé respiration” n’a rien d’un classique congé payé. Le salarié doit “rejoindre des structures ou programmes qui participent à l’intérêt général”.

La suite après la publicité

Pour éviter la lassitude de salariés qui ont souvent des carrières assez longues chez Orange et qui peuvent arriver à un “point mort” dans leur carrière, l’entreprise a donc décidé de proposer une pause dans le parcours professionnel de 250 salariés par an, sur dossier. 

Le salarié retrouve un poste équivalent à son retour et son contrat de travail n’est pas interrompu. Il peut alors, pendant son congé respiration : 

  • S’inscrire dans un cycle universitaire ou à une formation sans rapport direct avec son activité professionnelle.
  • S’engager aux côtés d’associations. 
  • Dispenser des formations dans les écoles, universités, instituts de recherche. 
  • Contribuer à des projets dans des start-up ou PME. 

Basée sur le volontariat, sur une période de deux ans qui prendra fin au 31 décembre 2023, l’expérience est donc centrée autour de projets préalablement partagés avec les managers et validés par les RH.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Journaliste et Rédactrice Web SEO, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est surtout le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.