baromètre soft skills

Le barème des frais professionnels en 2023

Le barème des frais professionnels en 2023
Laetitia Baccelli

Le barème des frais professionnels pour 2023 sera connu courant décembre 2022. Cet article sera mis à jour dès qu’ils seront publiés. En attendant, redécouvrez les taux 2022

Frais de transport, frais de restauration, frais de télétravail, … les frais professionnels que supportent les salariés dans le cadre de leur activité professionnelle peuvent être prises en charge par l’employeur en exonération de cotisations et d’impôt sur le revenu dans certaines limites. Le barème des frais professionnels évolue chaque année et est publié généralement en février.

Mais quels sont le frais entrant dans le champ d’application des frais professionnels ? Quel est le barème des frais professionnels en 2023 ?

Nous vous proposons dans cet article de faire le point sur les frais professionnels en 2023.

A relire: Barème des frais professionnels 2022

Qu’est-ce que les frais professionnels ?

Les frais professionnels représentent le poste les plus important des redressements Urssaf.  C’est pourquoi, il est important de bien connaitre les règles de traitement en paie des frais professionnels.

Les frais professionnels, c’est quoi ?

Les frais professionnels sont des frais engagés par le salarié dans le cadre de son activité professionnelle (transport, restauration, matériel, …) et pour lesquels l’employeur peut rembourser le salarié en franchise de cotisations et d’impôt sur le revenu dans certaines limites.

Les frais professionnels : comment ça marche ?

Les frais professionnels sont remboursés au salarié par l’employeur :

  • En frais réels sur présentation d’un justificatif (exemple : facture pour l’achat de fourniture)
  • Sous la forme d’une allocation ou une indemnité forfaitaire dont le montant est plafonné selon un barème revalorisé chaque année.

Certains frais ne peuvent être remboursés que sur présentation d’un justificatif en frais réels. Ces frais professionnels ne peuvent donc pas donner lieu à une indemnité ou une allocation forfaitaire. Il s’agit :

  • Des frais de déménagement
  • De certains frais de mobilité

Les limites d’exonération en 2023

L’arrêté du 20 décembre 2022 fixe les différentes catégories entrant dans le champ d’application des frais professionnels.

Les barèmes ci-dessous sont les barèmes en vigueur en 2022 en attente de la publication des barèmes en 2023.

Les frais de restauration

L’employeur peut rembourser les frais de restauration que les salariés engagent dans le cadre de leur activité professionnelle sous la forme d’une indemnité forfaitaire plafonnée selon un barème qui évolue chaque année.

Il convient de distinguer 3 types de frais de restauration :

  • Frais de nourriture sur le lieu de travail
  • Frais de nourriture en dehors des locaux de l’entreprise
  • Frais de restaurant

Barème d’exonération des indemnités forfaitaires des frais de repas en 2023

Frais de nourriture sur le lieu de travail6,80
Frais de nourriture en dehors des locaux de l’entreprise9,50
Frais de restaurant19,40

Barème d’exonération de la participation patronale pour les titres restaurant en 2023

L’employeur peur également fournir à ses salariés des titres restaurant dont la prise en charge patronale doit se situer entre 50% et 60% de la valeur du titre.


Exonération maximale de la participation patronale
5,69 euros

Les frais d’utilisation d’un véhicule personnel à des fins professionnels

Un salarié peut être amené à utiliser son véhicule personnel dans le cadre de son activité professionnelle. Dans ce cas, l’employeur rembourse les frais engagés par le salarié en franchise de cotisations selon le barème des indemnités kilométriques. Ce barème évolue chaque année.

Advertisements

Indemnités kilométriques voiture en 2023

Puissance fiscale Jusqu’à 5 000 km De 5 001 à 20 000 km Au-delà de 20 000 km
3 cv et moinsd X 0,502(d X 0,3) + 1 007d X 0,35
4cvd X 0,575(d X 0,323) + 1 262d X 0,387
5 cvd X 0,603(d X 0,339) + 1 320d X 0,405
6 cvd X 0,631(d X 0,355) + 1 382d X 0,425
7 cv et plusd X 0,661(d X 0,374) + 1 435d X 0,446
d = distance parcourue en km
Majoration de 20% en cas d’utilisation d’un véhicule électrique

Indemnités kilométriques des deux roux de cylindrée inférieure à 50 cm3 en 2023

Jusqu’à 3 000 kmDe 3 001 à 6 000 kmAu-delà de 6 000 km
d X 0,299(d X 0,07) + 458d X 0,162
d = distance parcourue en km
Majoration de 20% en cas d’utilisation d’un véhicule électrique

Indemnités kilométriques des motos en 2023

MotoJusqu’à 3 000 kmDe 3 001 à 6 000 kmAu-delà de 6 000 km
De 1 à 2 cvd X 0,375(d X 0,094) + 845d X 0,234
De 3 à 5 cvd X 0,444(d X 0,078) + 1 099d X 0,261
Plus de 5 cvd X 0,523(d X 0,075) + 1 502d X 0,325
d = distance parcourue en km
Majoration de 20% en cas d’utilisation d’un véhicule électrique

Indemnité kilométrique vélo en 2023

Le bulletin officiel de la Sécurité Sociale prévoit une indemnité kilométrique pour les déplacements professionnels d’un salarié avec son vélo personnel.

Indemnité kilométrique vélo0,25 € par km

Les frais de déplacement

Les frais de déplacement peuvent être remboursés par l’employeur en franchise de cotisation.

Les indemnités de petits déplacements des entreprises de travail temporaire, des travaux publics, du bâtiment, de la tôlerie, de chaudronnerie et de la tuyauterie industrielle

Certains secteurs d’activité dont les petits déplacements sont d’usage dans la profession bénéficient d’un barème particulier d’indemnisation des frais de transport engagés par les salariés.

Trajet aller et retour compris entre Limite d’exonération quotidienne
5 km et 10 km2,90 euros
10 km et 20 km5,80 euros
20 km et 30 km8,60 euros
30 km et 40 km11,50 euros
40 km et 50 km14,450 euros
50 km et 60 km17,30 euros
60 km et 70 km20,10 euros
70 km et 80 km23,00 euros
80 km et 90 km25,90 euros
90 km et 100 km28,80 euros
100 km et 110 km31,60 euros
110 km et 120 km34,50 euros
120 km et 130 km37,40 euros
130 km et 140 km40,30 euros
140 km et 150 km43,10 euros
150 km et 160 km46,00 euros
160 km et 170 km48,90 euros
170 km et 180 km51,80 euros
180 km et 190 km54,60 euros
190 km et 200 km57,50 euros
Majoration de 20% en cas d’utilisation d’un véhicule électrique

Ce barème d’indemnisation des frais de transport n’est pas applicable en cas de déduction forfaitaire spécifique (DFS), également appelé abattement pour frais professionnels.

Les indemnités de grand déplacement

Lors de leurs grands déplacements professionnels (chantier, mission, …), les salariés engagent des frais de restauration et de logement. Le barème de remboursement des frais de grand déplacement n’est pas le même en fonction de la destination du déplacement (métropole, outre-mer et étranger).

En tout état de cause, l’employeur à toujours la possibilité de rembourser les frais de repas et de logement des salariés en grand déplacement sur la base des frais réels.

Grand déplacement en métropole en 2023

Durée du déplacement Repas Logement et petit déjeuner à Paris et dans les départements 92, 93 et 94 Logement et petit déjeuner dans les autres départements
Pour les 3 premiers mois19,40 euros69,50 euros51,60 euros
Au-delà du 3ème mois et jusqu’au 24ème mois16,50 euros59,10 euros43,90 euros
Au-delà du 24ème mois et jusqu’au 72ème mois13,60 euros48,70 euros36,10 euros

Grand déplacement en outre-mer en 2023

Type de frais Martinique, Guadeloupe, Guyane, la Réunion, Mayotte, Saint Pierre et Miquelon Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie Française
Repas17,50 euros21 euros
Hébergement70 euros*90 euros*
* 120 euros pour un salarié en situation de handicap et de mobilité réduite

En cas de déplacement de plus de 3 mois, le barème spécifique s’applique :

Déplacement de plus de 3 mois15%
Déplacement de plus de 24 mois30%

Grand déplacement à l’étranger en 2023

L’arrêté du 3 juillet 2006 fixe le barème de l’indemnité de grand déplacement à l’étranger. Pour chaque pays, une indemnité journalière de mission temporaire s’applique. Par exemple, pour les Etats-Unis, l’indemnité journalière est de 320 $.

Si le salarié est logé ou nourri gratuitement, un abattement s’applique sur l’indemnité journalière. Par ailleurs, l’indemnité journalière est abattue pour les déplacements de longue durée (à partir de 3 mois).

Limite globale (logement + 2 repas)Salarié logé gratuitementSalarié nourri gratuitement à l’un des 2 repasSalarié nourri gratuitement aux 2 repasDéplacement de plus de 3 moisDéplacement de plus de 2 ans et jusqu’à 6 ans
Indemnité journalière de mission temporaire selon barèmeRéduction de l’indemnité de 65 %Réduction de l’indemnité de 17,50%Réduction de l’indemnité de 35%Abattement de 15%Abattement de 30%

Pour les grands déplacements à Monaco, le barème outre-mer s’applique, soit 17,50 € par repas et 70 € pour le logement (120 € si travailleur handicapé).

Les frais de mobilité

En cas de mutation, les salariés peuvent se faire rembourser les frais engagés dans le cadre de leurs mobilité professionnelle.

Nature de l’indemnitéLimite du forfait
Indemnité journalière destinée à compenser les dépenses d’hébergement provisoire et les frais supplémentaires de nourriture dans l’attente d’un logement définitif pour une durée maximale de 9 mois77,20 euros
Indemnité destinée à compenser les dépenses inhérentes à l’installation dans le nouveau logement1 547,20 euros
Majoration de l’indemnité d’installation par enfant à charge (dans la limite de 3 enfants)129 euros
Montant maximum de l’indemnité d’installation exonérée1 933,90 euros
Frais de déménagementFrais réels
Mobilité internationaleFrais réels
Mobilité de la métropole vers les territoires Français situés en Outre-mer et inversement ou de l’un de ces territoires vers un autreFrais réels

Notez le

Rated 4.4 / 5 based on 208 reviews
Partager l'article

Laetitia Baccelli

Fort de plus de 10 ans d’expériences dans le domaine de la paie, j'ai toujours eu à cœur de développer des outils et méthodes améliorant la productivité et facilitant la gestion au quotidien. J'accompagne désormais les entreprises en qualité de consultante pour des missions d'audit et de formalisation de processus, de développement d’outils de gestion ainsi qu' en tant que support pour la production de la paie.