baromètre soft skills

L’interculturel en entreprise : un challenge incontournable !

L’interculturel en entreprise : un challenge incontournable !
Anaïs Le Digarcher

Formatrice | Auteure | Coach - J'évolue dans la sphère RH depuis plus de 7 ans et aujourd'hui, je forme, accompagne et écris sur des sujets RH inspirants | Marketing, Com, Créativité RH & Recrutement | Ma mission ? Révéler le potentiel des professionnels des RH.

L’interculturel est un concept qui met en évidence le pont à construire entre les organisations et les différences culturelles. Avec la mondialisation, l’éducation interculturelle est effectivement devenue primordiale pour les entreprises.

Dans un monde devenu global, les échanges et les relations commerciales se retrouvent facilitées et les entreprises sont amenées à intégrer de plus en plus de différences culturelles, sans même s’en apercevoir.

Ces mouvements nécessitent en effet une bonne compréhension des enjeux qui s’y cachent et une découverte de nouveaux moyens d’adaptation, à travers un management interculturel.

Et ces enjeux sont justement subtils : Il s’agit alors de non pas considérer les différences culturelles comme un sujet complexe de plus à gérer pour l’entreprise, mais plutôt telle une source d’innovation.

Culture, de quoi parle-t-on ?

La notion de culture regroupe les points communs caractérisant un groupe : des idées et une manière de penser, des comportements sociaux et savoir être, certains savoir-faire, ou encore des coutumes.

Les différences culturelles peuvent impliquer une vision du monde différente, un langage corporel spécifique, une manière d’exprimer ou de ne pas exprimer des émotions, des réactions différentes selon la situation.

L’UNESCO la définit ainsi : « La culture, dans son sens le plus large, est considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts et les lettres, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. »

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Quels sont les enjeux, en jeu ?

Dans une société de plus en plus interconnectée, où des échanges internationaux s’immiscent dans notre quotidien, en déplacement ou en télétravail, notre milieu professionnel est impacté et il est incontournable désormais pour l’entreprise de prendre en compte cette diversité culturelle.

Cette tendance à la mondialisation soulève de sacrés défis en matière de management.

Car si des personnes issues de milieux culturels différents peuvent tout à fait travailler ensemble. En revanche, s’il n’y a pas de compréhension interculturelle, des difficultés peuvent apparaître.

L’interculturel a pour but de comprendre les valeurs culturelles des autres, de développer un respect mutuel, de les faire coexister et garantir ainsi la performance de l’entreprise.

Enfin, à la rencontre d’étrangers, notre cerveau a tendance à créer des catégories « nous » contre « eux ».

Ce biais culturel, dans certains cas, peut même pousser aux préjugés, aux stéréotypes et à la discrimination.

A lire également :

À quelle occasion l’interculturel s’invite dans l’entreprise ?

Différentes situations peuvent conduire à se poser la question du management interculturel :

  • Des salariés expatriés vers la France, ou des salariés français expatriés vers l’étranger.
  • Le travail à distance avec des équipes internationales.
  • L’entreprise avec des filiales un peu partout dans le monde.
  • Le rachat d’une entreprise étrangère.
  • La fusion ou acquisition d’entreprises de différents pays.
  • Un partenariat international.

Management interculturel : les grands principes

Le management interculturel regroupe l’analyse et la mise en place de méthodes visant à accompagner les différences culturelles en entreprise.

Ces différences peuvent toucher à la fois l’éducation, le social, les références, la conception même de marketing, voire même commerciale, ou encore vis-à-vis de la communication et de la gestion des émotions.

Advertisements

Ce management va reposer sur 4 piliers :

  • L’observation et l’analyse des différences culturelles.
  • La remise en question du point de vue des autres et de leurs cultures.
  • L’acceptation qu’un style de management ne convienne peut-être pas à tout le monde.
  • L’adaptation.

Management interculturel : pas à pas

Manifestez votre intérêt

Le simple fait de se renseigner sur la culture des équipes peut aider à identifier des nuances, notamment dans la manière de communiquer.

Formez-vous

En plus de vous assurer de la bonne formation et intégration de vos équipes, pourquoi pas vous initier et initier vos équipes à une nouvelle culture ? Vous appréhenderez ainsi ses codes sociaux.

Misez sur la bienveillance et la reconnaissance

Différences culturelles ou pas, un Manager doit se soucier du bien-être de chaque individu et ça, c’est un code universel. Aussi, la reconnaissance est l’un des leviers de motivation les plus efficaces de façon générale

Diversifiez vos moyens de communication

Parce que chaque membre d’une équipe doit pouvoir s’exprimer librement via le moyen de communication qui lui convient, pensez à sonder ces besoins et à proposer différents canaux.

Communiquez clairement la culture et les objectifs de l’entreprise

Ce conseil vaut pour toute l’entreprise. Vos équipes seront à même de comprendre ce à quoi elles adhèrent et ce en quoi elles s’engagent, si les valeurs, la vision ou le mode de fonctionnement est clair et lisible.

Créez du lien

Que ce soit pour nouer des liens sociaux ou favoriser la coopération, pensez à organiser des évènements ou autres groupes de travail, voire même à mettre en place un système d’entraide ou de mentoring.

Managez au cas par cas

Le manager doit veiller à adapter son management, son comportement, sa communication à la culture de chaque membre de son équipe.

L’erreur serait de vouloir être équitable en s’adressant de la même façon avec tous.

Aussi, vous êtes le premier lien de vos équipes, il est donc de rigueur que de proposer des échanges réguliers, pour sonder leur intégration et s’assurer par ailleurs que tout le monde suive bien le même plan d’onboarding.

Dans le cas où vous êtes l’expatrié.

  • Explorez le pays ou la ville en question.
  • Rejoignez des groupes sociaux ou autres meetup pour rencontrer du monde.
  • Familiarisez-vous avec la culture du pays à travers des lectures.
  • Utilisez des groupes sur Facebook pour entrer en contact avec d’autres français qui vivent une expatriation dans le même coin.
  • Apprenez ou améliorez votre niveau dans la langue du pays en question.
  • Intéressez-vous à vos collègues.

Toutefois, le mal du pays peut facilement frapper à votre porte, il est tout aussi important de maintenir vos liens avec votre pays d’origine.

En résumé

Il y a plus d’avantages pour une entreprise à développer son interculturalité qu’à l’ignorer.

Cela passe par l’intégration des différentes cultures en les respectant, en menant une véritable stratégie d’inclusion, pour que chacun se sente compris et à sa place.

Un dernier challenge pour le Manager : garder un positionnement totalement neutre et ne pas favoriser sa culture d’appartenance. Sa bonne connaissance des nuances culturelles de toutes les parties devra en revanche orienter ses décisions au quotidien.

Ces réflexions et leurs mises en œuvre sont de réels bénéfices pour mieux travailler et réussir ensemble et enfin, booster la performance de l’entreprise.

A lire également :

Notez le

Rated 4.5 / 5 based on 272 reviews
Partager l'article

Anaïs Le Digarcher

Formatrice | Auteure | Coach - J'évolue dans la sphère RH depuis plus de 7 ans et aujourd'hui, je forme, accompagne et écris sur des sujets RH inspirants | Marketing, Com, Créativité RH & Recrutement | Ma mission ? Révéler le potentiel des professionnels des RH.