Réalité du travail hybride : un renouvellement des pratiques managériales ?

Réalité du travail hybride : un renouvellement des pratiques managériales ?
Adeline Lajoinie

Adopté par une majorité de collaborateurs, mais également d’entreprises, le télétravail fait désormais partie intégrante de la relation de travail. Le mix entre télétravail et présence sur site, plus communément appelé le travail hybride, demande adaptation et mutation et plus particulièrement encore de la part des managers. Découvrez les premières pistes pour intégrer sereinement le travail hybride à votre organisation du travail.

Le télétravail, subi pendant la crise sanitaire, est devenu un choix largement plébiscité par les salariés français. Mais comment passer du télétravail au travail hybride ? Quels sont les impacts de ces nouvelles organisations sur la santé des salariés ? Et sur les pratiques managériales ? 

Un télétravail choisi par 68% des salariés

Le baromètre « Travail & organisation hybrides » 2022 de Malakoff Humanis nous apprend de nombreuses choses sur les possibles évolutions de l’entreprise de demain. Notamment que le télétravail est désormais totalement accepté, voire choisi. 

En effet, fin 2021, 38% des salariés du secteur privé pratiquaient le télétravail (vs 34% fin 2020, 41% en mai 2020, et 30% fin 2019). 50% d’entre eux télétravaillent de manière contractualisée (40% dans les entreprises de moins de 50 salariés). Le télétravail, pratiqué en moyenne près de deux jours par semaine (vs 3,6 jours en 2020 et 1,6 en 2019), est désormais un choix pour 68% des salariés (vs 59% durant la crise).

Dans les entreprises, la situation se normalise. 86% des télétravailleurs estiment que leurs conditions de travail sont désormais très bonnes. Et alors que 48% des télétravailleurs (63% pour les moins de 35 ans) envisagent un télétravail longue distance, 58% des dirigeants sont prêts à faciliter ce genre de télétravail éloigné.

Comment passer du télétravail au travail hybride ? 

Si une grande majorité des salariés (86%) et des dirigeants (63%) sont pour le passage à un travail hybride, ils sont également tout autant à souligner que cette nouvelle organisation du travail nécessitera des ajustements. 

Advertisements

Pour les salariés, il faut penser à : 

  • Une qualité de réseau et de sécurité informatiques (respectivement 89% et 96%), une certaine souplesse par rapport aux règles collectives (87% et 83%).
  • Une évolution des pratiques managériales (85% et 75%), notamment un management davantage axé sur la confiance, l’encouragement, la prise d’initiatives, le droit à l’erreur… (pour 67% d’entre eux) et plus de souplesse et de flexibilité en termes de gestion du temps de travail (64%).
  • Un bureau individuel ou d’espaces isolés permettant de se concentrer ou de passer des appels téléphoniques (37%).
  • Et des espaces de convivialité ou de lieux de rencontre pour des échanges informels (33%).

Et pour les dirigeants, il est important de :

  • Réorganiser les espaces de travail (80%). 
  • Accorder une souplesse de rythme entre travail sur site et télétravail (72%).
  • Développer la communication auprès des salariés (49%), la mesure de la productivité (40%), la prévention des risques professionnels (34%), et l’accès aux outils numériques mobiles (33%).

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

Travail hybride : des managers très réticents

Si les salariés et les dirigeants semblent prêts à intégrer le travail hybride dans leur organisation, les managers le sont beaucoup moins. 54% d’entre eux étaient favorables au télétravail en 2019. Fin 2021, ils ne sont plus que 48%.

43% des managers estiment que le travail à distance a complexifié leur posture de manager. Les principales difficultés rencontrées concernent :

  • La diminution des échanges informels (pour 37% d’entre eux).
  • Le maintien de la cohésion d’équipe (36%).
  • Et la gestion de la fragilité des collaborateurs (34%).

Ainsi, seuls 36% des managers ont revu leurs pratiques managériales.

Notez le

Rated 4.5 / 5 based on 303 reviews
Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.