baromètre soft skills

#BalanceTonSalaire : la grande divulgation des fiches de paie

#BalanceTonSalaire : la grande divulgation des fiches de paie
Adeline Lajoinie

Sur les réseaux sociaux, les modes des hashtags se suivent sans se ressembler. Après une grand vague du #QuietQuiting, voici qu’arrive #BalanceTonSalaire. Utilisé par les entreprises comme par les collaborateurs, ce hashtag signerait-il la fin du tabou du salaire en France ?

La transparence des salaires : un choix des entreprises…

Depuis la mi-octobre, les réseaux sociaux ont vu la prolifération du hashtag #BalanceTonSalaire. Avec lui, des milliers de collaborateurs ont donc décidé de partager au plus grand nombre leur ancienneté ainsi que le montant de leurs rémunérations. 

Un épiphénomène qui n’est pas si anodin. Selon une récente étude de Talent.com, spécialiste du marché de l’emploi et du recrutement dans le monde, en collaboration avec Yougov, la plupart des français sont prêts à plus de transparence salariale. De plus en plus d’entreprises tentent de bousculer un tabou hexagonal en choisissant la transparence salariale.

Comme le souligne RMC, les entreprises françaises qui jouent ce jeu sont encore rares. Mais celles qui le font, comme Thermador, vendeur d’accessoires de chauffage et de robinetterie qui communique tous les ans depuis 1968 les salaires aux salariés, la confiance fait que les salariés restent en moyenne au moins 10 ans dans l’entreprise. 

A lire également :

Advertisements

Abonnez-vous à la newsletter de Culture RH et recevez, chaque semaine, les dernières actualités RH.

… mais surtout des collaborateurs !

Il semble que cela soit surtout les salariés qui utilisent le #BalanceTonSalaire. Pour aider à réduire les inégalités et éviter les suspicions de salaires trop élevés. 79% déclarent que la transparence des salaires aiderait à réduire les inégalités salariales, à limiter les écarts de salaire inexplicables (40%) et à pousser les employeurs à être plus justes (40%).

Une envie de transparence qui ne date pas d’hier : selon l’étude Yougov / talent.com, 64% des salariés interrogés sont à l’aise pour que l’on communique à leurs collègues leur niveau de salaire. Une tendance encore plus forte chez les moins de 24 ans (82% contre 64% chez les plus de 45 ans. 

Autre chiffre : 70% des répondants pensent que le fait de rendre publics les salaires influerait sur leur envie d’y travailler. Une transparence qui serait synonyme de bien-être au travail selon certains. En effet, un quart des salariés interrogés pense qu’une politique de transparence salariale éviterait des augmentations arbitraires. Et près de 30% pensent également que révéler les salaires de tous serait un gage de confiance entre l’employeur et ses collaborateurs.

A lire également :

Partager l'article

Adeline Lajoinie

Ancienne journaliste, j'ai promené ma plume dans les colonnes de nombreux journaux. Depuis plus de 10 ans, c'est le digital qui profite de mes mots, pour des rédactions web parfaitement bien référencées, dans tous les domaines.