2024, la QVCT face à ses responsabilités ?

2024, la QVCT face à ses responsabilités ?

La semaine de la QVCT commence et avec elle beaucoup de questions. Quelles initiatives auront le plus d’impact sur la qualité de vie des salariés ?

Quelles sont les tendances qui comptent ? Télétravail, digitalisation, flexibilité ? Management horizontal ? Plein de belles opportunités pour faire de l’entreprise un lieu qui fait plus pour le  salarié.

C’est parti pour la semaine de QVCT

La semaine de la QVCT commence et avec elle beaucoup de questions. Quelles initiatives auront le plus d’impact sur la qualité de vie des salariés ?

Quelles sont les tendances qui comptent ? Télétravail, digitalisation, flexibilité ? Management horizontal ? Plein de belles opportunités pour faire de l’entreprise un lieu qui fait plus pour le  salarié.

La QV(C)T en bref 

La qualité de vie au travail ou QVT désigne les différents programmes mis en place par les entreprises pour améliorer le confort de leurs collaborateurs, en vue d’accroître à la fois leur bien-être et leur performance professionnelle.

Elle a été définie pour la première fois dans l’Accord National Interprofessionnel sur l’égalité professionnelle et la qualité de vie au travail (ANI) du 19 juin 2013. Elle englobe les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail, ainsi que leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci.

La QVT repose donc sur des actions à portée individuelles et collectives pour améliorer les conditions de travail, la qualité de vie au travail et la performance de l’entreprise.

Trop souvent, la QVT a été réduite à un levier de divertissement au travail, à coups de table de ping-pong, d’afterwork ou de petit-déjeuners dans les locaux, sans se pencher sur les réels besoins des salariés. L’acronyme a donc été modifié, avec l’ajout du C de conditions. Au-delà du terme, c’est l’approche qui est repensée pour donner plus de pouvoir et de parole aux salariés

En bref, la QVCT c’est important avec un réel enjeu, englobant. Mais c’est aussi ce qui fait sa complexité, difficile de s’y atteler totalement quand on a pas une équipe RH pléthorique.

Mais la QVCT, est-ce que ça marche pareil pour tout le monde ?


Si l’on veut avancer, pas le choix, il faut donc prioriser.
Surtout dans des équipes RH limitées comme dans les TPE/PME. Saviez-vous que dans les très petites entreprises (moins de 20 salariés), il est même plus fréquent qu’il n’y ait pas de salarié RH dédié ?

Les tâches RH sont souvent assumées par le dirigeant ou partagées entre plusieurs employés. Dans les entreprises plus proches de 50 salariés, il est plus probable qu’un responsable administratif ou un gestionnaire RH soit présent, souvent en plus de leurs autres fonctions (etude SIA Partners)

Bref, comment agir pour que cette semaine de la QVCT ait un vrai impact dans les petites entreprises ?

Partir des priorités des salariés pour un impact maximal

Par où commencer ? Pour Benefiz et les salariés, la réponse est claire. 90% des salariés estiment mériter une augmentation pour faire face à l’inflation (OpinionWay & Benefiz 2023). Difficile de trouver un meilleur indicateur pour guider la politique RH dans les prochains mois. Et rien n’est plus vrai dans les petites entreprises.

Les salariés, les jeunes, les pouvoirs publics, tous mettent le pouvoir d’achat au centre du débat. Alors pourquoi, nous ne sommes pas payés à notre “juste valeur” ?

La faute aux charges ? Un système social certes généreux mais dans lequel le travail ne rapporte plus assez ? Rappelons que les salariés américains de FEDEX bénéficient d’une mutuelle financée par leur employeur et gagnent 150K$ par an, contre une moyenne de moins de 25K€ en France.

Heureusement des entreprises comme la startup Klaro luttent pour offrir aux salariés gagnant le SMIC ou légèrement plus, un meilleur accès aux aides financières, grâce à des conseillers experts des démarches.

Le pouvoir d’achat doit devenir LA priorité. La France doit se doter d’un système plus simple et qui donne plus au salarié. Du cadre de la grande entreprise à l’employé de TPE/PME.

Une vision plus large de la qualité de vie : le pouvoir d’achat, le pouvoir de choisir

Car dans un système complexe, ce sont les mieux équipés et les mieux informés qui s’en tirent le mieux. Les grands groupes savent utiliser intéressement, participation et avantages pour rester attractifs malgré de fortes charges. Ils utilisent pleinement l’effet défiscalisé des avantages sociaux pour donner plus à leurs salariés sans dépenser plus.

Seulement 14% des TPE/PME ont parié sur l’intéressement, alors que la majorité des grandes entreprises en proposent. Une statistique tellement actuelle, que le gouvernement a rendu obligatoire le partage de valeur dans les entreprises rentables de 10 à 49 salariés, dès le 1er janvier 2025

Les TPE/PME doivent trouver les moyens, mais surtout l’expertise et les outils pour se battre à armes égales. Mettons fin aux offres qui n’offrent qu’une simple mutuelle et les titres de transport financés à 50%. Il existe des solutions qui, sans ruiner l’entreprise, changent la vie des salariés.

Quand la qualité de vie s’inscrit dans la “vraie” vie  

Chez Benefiz, nous sommes convaincus que la vie du salarié ne s’arrête pas à la porte de son bureau. Un salarié heureux à la maison est souvent heureux au travail.

Et si l’argent ne fait pas tout, et bien heureusement, il est un facteur qui simplifie la vie et réduit le stress a minima. Factures, vacances, projets, sport, santé… N’est-ce pas là que l’on peut aller chercher le meilleur pour nos équipes?

Voilà pourquoi nous sommes convaincus qu’en 2024 les TPE/PME doivent avant tout mettre en œuvre pour accompagner leurs salariés dans leur lutte pour le pouvoir d’achat. Et que de meilleurs packages, boostés par les avantages sociaux et leur effet défiscalisé. Ces derniers peuvent aller jusqu’à 30% d’euros en plus dans la poche du salarié !

Avec Benefiz vous faites vraiment la différence

Benefiz est une société à mission. Laquelle ? Aider les petites et moyennes entreprises à concilier performance économique et performance sociale.

Le tout en 3 étapes : 

Souscrire 

Avec Benefiz vous rassemblez les meilleurs avantages sociaux pour votre entreprise. Selon votre besoin et votre budget.

Nos offres vous permettent de donner plus sans dépenser plus comme de maximiser les packages pour augmenter votre compétitivité.

Gérer

Mutuelle, cagnotte, prévoyance, épargne salariale, sport… Tous vos avantages sociaux sont au même endroit pour vous et vos salariés.

Vous gagnez du temps et vous lancez des stratégies pour augmenter vos salariés, en réduisant vos charges, tout en leur offrant la flexibilité dont ils ont besoin. Notamment grâce à notre offre Flex qui permet de gagner jusqu’à 30% de pouvoir d’achat.

Valoriser 

  • En interne : Communiquez simplement ce que vous apportez à vos salariés pour les fidéliser via le Bilan Social Individuel (BSI)
  • Pour l’externe : Recrutez les meilleurs salariés en proposant des packages attractifs, grâce aux avantages sociaux.

Mais nous en sommes convaincus, le pouvoir d’achat ne fait pas tout. Par contre, il est à la base de la relation avec le salarié. Le lien se lie ensuite par le bon management, la bienveillance, la création d’esprit d’équipe. Bref, tout ce que l’on retrouve dans la QVCT. 

Le débat est lancé, et vous quelles sont vos priorités pour la semaine de la QVCT ?

A propos de Christophe Triquet

Fondateur de Benefiz

CEO et cofondateur de Benefiz, Christophe Triquet a commencé sa carrière dans l’assurance avant de fonder sa première entreprise qu’il revend à Meilleurtaux.com.

Sa mission avec Benefiz ? Démocratiser les avantages sociaux dans les TPE/PME pour leur permettre de donner plus à leurs salariés, sans dépenser plus.

Son profil Linkedin

A propos de Benefiz

Benefiz c’est la première plateforme tout-en-un des avantages sociaux pour les TPE/PME.

Gérez et valorisez les meilleurs avantages sociaux en quelques clics. Mutuelle, titres-restaurant, épargne salariale.

Donnez jusqu’à plus de 30% de pouvoir d’achat à vos collaborateurs. Aujourd’hui Benefiz c’est plus de 2000 clients dont Lucca, Lydia ou PlayPlay.

Partager l'article