L’interindustrie se dote d’un observatoire des compétences

L’interindustrie se dote d’un observatoire des compétences
Hélène Truffaut

Données chiffrées, tendances de fond, enjeux contextuels : le nouvel « Observatoire Compétences Industries » se veut un outil d’aide à la décision pour répondre aux enjeux d’emploi et de formation de l’interindustrie.

De la bijouterie aux tuiles en passant par les industries céramique, pharmaceutique ou pétrolière : l’Observatoire Compétences Industries que vient de lancer Opco 2i (opérateur de compétences interindustriel) couvre 32 branches professionnelles. Soit plus de 84 600 établissements comptant plus 2,7 millions de salariés.

Aboutissement de deux ans de travail de mutualisation des études menées dans les différentes branches, ce dispositif se définit comme « un outil paritaire d’observation, de réflexion prospective, d’aide à la décision qui répond aux grands enjeux d’emploi et de formation professionnelle de l’interindustrie ».

Les intéressés trouveront sur le site un tableau de bord global des données sur l’ensemble de l’interindustrie, ainsi que le détail pour chacune des branches (avec une actualisation trimestrielle) : répartition des établissements sur le territoire, métiers et difficultés de recrutement associées, caractéristiques démographiques et socioprofessionnelles des salariés…

Advertisements

54 000 emplois détruits

L’observatoire présente également les résultats d’un diagnostic des impacts de la crise économique liée à l’épidémie de Covid-19, mené par Opco 2i et le ministère du Travail sur le périmètre des 32 branches. Où l’on apprend par exemple que, sur l’année 2020, 54 000 emplois ont été détruits, soit une perte de 2,3 % des effectifs.

Le site propose (et continuera de proposer régulièrement) différentes études et enquêtes sectorielles et/ou géographiques. Parmi celles déjà disponibles : « Panorama emploi-compétences mutations industrielles de la région Normandie », « Grands défis et activités critiques de la métallurgie », etc.

Pour Abdelkrim Ahil, président d’Opco 2i, cet observatoire doit permettre à tous les acteurs de l’interindustrie « d’objectiver les actions à mener en matière d’emploi et compétences pour faire évoluer leur offre de formation, mieux appréhender les passerelles possibles entre les branches professionnelles, promouvoir les métiers de l’industrie, développer l’apprentissage et attirer des profils qualifiés ».

Notez le

Rated 4.5 / 5 based on 233 reviews
Partager l'article

Hélène Truffaut

Journaliste titulaire de la carte de presse, je cumule une expérience de plus de 20 ans en tant que rédactrice, chef de rubrique et pigiste, essentiellement en presse professionnelle (RH, financière, informatique), sur l'ensemble des thématiques ressources humaines, du recrutement à la formation en passant par les politiques de rémunération.